Défi Nord Predators, préparatifs !

Vendredi soir et samedi matin, c’est place aux préparatifs… Et j’ai décidé de vous les faire suivre ! C’est ma première compétition bateau et je me dis que tôt ou tard certains d’entre vous seront dans le même cas !

Tout d’abord nous nous sommes renseigné sur le secteur de pêche. Nous avons effectué des recherches sur le net à partir du jour de notre inscription. Nous avons également questionné quelques personnes connaissant le plan d’eau et étant assez sympathiques pour nous renseigner (encore merci à elles au passage !). Nous préparons donc notre pêche en suivant ces informations. Notre bilan est que la date des Boucles de Seine n’est pas simple à appréhender pour un petit pêcheur de perches comme moi… 🙂 Sur ce lac la pêche se porte sur le brochet presque exclusivement. Il y a bien quelques grosses perches et gros sandres, mais leur repérage nous semble difficile avec des fonds qui sont très variables. Nous avons donc prévu de pêcher le brochet ! Ce qui ne nous gêne pas vraiment, en fait. Et oui, nous allons pouvoir pêcher en prospection rapide (j’essaye d’éviter les anglicismes)!!! Pour ma part ça fait un moment que ça n’est pas arrivé… Les vraies incertitudes viennent de la fraie et de la présence de vent.

Pour le vent, nous verrons. Si tout va bien, nous aurons une ancre classique et une ancre flottante afin de contrer au mieux les bourrasques les plus violentes.

Concernant la fraie : sur les secteurs proche de chez nous (soit 80 km à l’est des Boucles de Seine), elle s’est déroulée il y a 10 à 15 jours. C’est donc à priori bon, nous pensons pouvoir trouver autres chose que des jacks non maillés et frustrés de ne pas pouvoir se reproduire ! Compte tenu de la place disponible sur le bateau, nous n’allons pas trop charger en boites, nous restreignant à une chacun ! Et quelques pochettes de leurres souples, évidemment… 🙂 Ensuite nous prendrons les combinaisons, étant donnée que de la pluie est annoncée. Les deux batteries seront chargées, tout comme celle du sondeur. Nous n’oublierons pas l’épuisette, une pince à poisson (utilisée seulement si nous avons du mal à décrocher un poisson) et le petit matériel.

Nous avons décidé des ensembles conjointement avec Fabien. Étant donné la taille du pneumatique, nous n’embarquerons que trois cannes chacun. Il faut donc viser sur des valeurs sures, en ayant tout de même une ou deux issues de secours.

Fabien sera placé à l’avant du bateau. Il aura un moteur électrique et l’écho-sondeur. Il s’est spontanément dévoué pour prendre une canne spinning MH. Elle servira à priori en cas de coup dur (i.e. : pas de poisson…), pour de la verticale ou du plomb palette.  Ouf, ce sont des techniques que je ne connais pas !!! Il aura également deux ensembles casting « classiques » pour le brochet (MH et H).

Quand à moi, j’occuperai l’arrière du bateau, avec le moteur électrique le plus puissant. J’aurai trois cannes casting, étant bien décidé à ratisser ce plan d’eau. Ne souhaitant pas changer une  équipe qui gagne, le Fat RockVibe Shad sera mon leurre de base. La première canne sera de puissance Medium Heavy (Powell Max 703 CEF), équipée d’un Shimano Metanium Mg rempli avec du Yamatoyo Addict Fluoro 16 Lbs. C’est avec cet ensemble que j’ai beaucoup pêché ces derniers temps (voir articles précédents). Cette canne sera typiquement équipée d’un Fat RockVibe Shad 4 pouces, monté sur tête plombée légère (5-7 grammes). La seconde canne sera de puissance Heavy (Powell Endurance 714 CEF) et sera complétée par un Shimano Scorpion 1501-XT rempli de tresse Yamatoyo  SaltWater PE 30 Lbs. Cette canne sera dédiée à des Fat RockVibe Shad 5 pouces sur tête plombée et si besoin à des gros spinnerbaits. La dernière canne sera une fibre de puissance MH (Powell Max 703 CB-Glass) équipée d’un Shimano Curado 201 E7 rempli de tresse Yamatoyo SaltWater PE 25 Lbs. J’emploierai cette canne pour des pêches de prospection, avec vibrations, lames et crankbaits. Sur chacune de ces cannes, j’aurai des bas de ligne maison (sleevés) en Hard Mono (YGK) de 100 à 130 Lbs de résistance, à priori de quoi faire face aux dents des brochets. En tout cas je ne me suis jamais fait coupé, à ce jour !

Afin d’être prêts à pêcher à l’heure dimanche matin (en plus de la route, il y a changement d’heure ce weekend…), nous partirons sur place le samedi après midi. Nous pourrons ainsi monter le bateau directement en arrivant et finir les derniers bricolages (montage du tableau avant à terminer !!!). Nous mangerons et dormirons sur place. Le dimanche midi, un panier repas est proposé par la Base de loisir. Parfait tout ça ! On vous dit à dimanche soir pour le résultat !!!

Une Réponse to “Défi Nord Predators, préparatifs !”

  1. Belles explications Jerome, très intéressantes.
    Merde pour demain 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :