My Corsica Fishing Story !

Cela faisait un moment que Perrine et moi pensions à passer nos vacances d’été en Corse… Les petits reportages de Zool et d’Arturo m’encourageant d’ailleurs encore un peu plus… Et du coup pendant nos vacances d’août nous y sommes partis quinze jours ! Voyageant en avion, j’avais simplement pris un prototype de canne rock-fishing Reins RAZ 7 pieds 6 en 4 brins, accompagnée d’un moulinet, d’une pince à poissons (on ne sait jamais sur quoi on tombe !) et d’une boite de leurres et de petit matériel : pas besoin de beaucoup plus pour s’éclater !!! Nous avions loué une voiture sur place et avions basé notre séjour sur deux localisations différentes. Déjà, les paysages étaient incroyables partout !!! La mer d’une beauté à couper le souffle, du beau temps tout le temps du séjour, la plage, bref un séjour trop court compte tenu de tout ce qu’il y avait à faire et à voir… J’ai pêché un peu (sans exagération), et je me suis surtout éclaté en ultra light texas…

Nous avons passé notre première semaine sur la côte Ouest, étant basés à Ajaccio. Nous nous sommes beaucoup promenés à partir d’Ajaccio, visitant la côte de Bonifacio (à l’extrémité sud de l’île) à Porto (au nord d’Ajaccio) et aux calanques de Piana. J’ai pêché un petit peu partout mais surtout directement dans Ajaccio (le port) et sur les plages et zones rocheuses situées au nord de la ville. Mes prises principales ont été des sarrans écriture (omniprésents !!!), quelques petites oblades et un bébé denti ! Quelques petits gobies également…

Pour la deuxième semaine, nous étions basés sur la côte est, à Moriani Plage. Rien à voir niveau décors avec un paysage beaucoup plus plat et donc nettement moins de rochers tombants dans l’eau. Les poissons étaient donc plus durs à localiser, mais je réaliserai tout de même de jolies pêches de gros gobies sur la jetée près du seul port à distance respectable de la maison, ainsi que quelques bars (dont un correct, surtout compte tenu du matériel UL…) sous des pontons.

Quelques mots sur la technique que j’ai principalement employé pendant ce séjour : l’ultra light texas… Cette technique m’avait donné de très bon résultats sur les perches (eau douce) tout au long de la saison, je ne voyais pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas sur les poissons de roche ! Et je n’ai pas été déçu… Le montage est simple : juste un hameçon texan de taille réduite (compte tenu de la taille des leurres souples employés) surmonté d’un lest en tungstène (Reins TG Slip Sinker en 1,8 à 3,5 grammes). Les leurres que j’ai principalement employés sont le Jé Worm (essentiellement !), le G-Tail Saturn 2,5 pouces et l’incontournable RockVibe Shad en 2 et 3 pouces. Les couleurs ayant bien fonctionné sont le Clear Pearl Silver (#318), le Pink Silver (#317), le coloris « two tones » sardine (#B32) et le Chika Orange (#413 : merci à David d’avoir ajouté quelques RVS 2 pouces de cette couleur dans ma boite !!!).

Bon et bien voila pour un condensé de ce séjour super sympathique. Et je pense (j’espère !!!) que vous retrouverez certaines de ces photos bientôt sur papier glacé…😉

5 Réponses to “My Corsica Fishing Story !”

  1. CA DOIT ETRE LE PIED !!!

    Et bravo pour ton blog !

    J’ai une petite question, voila on m’a offert une Aji-Ringer pour la pêche finesse en Seine mais voila que mettre sur mon Rarenium 2500 ? J’entend pas mal de versions différentes du coup j’hésite à prendre de la tresse ou du fluorohybride type parallelium ou nanofil ? Bref je suis un peu paumé (je débute) ; merci et bonnes fêtes de fin d’année !!!

    • cannafish Says:

      Salut ! Et merci pour les compliments !🙂
      Alors, à mon avis, le mieux pour la Aji Ringer, c’est un fluorocarbone assez fin (typiquement j’utilisais du 4 Lbs !) ou équivalent. J’ai toujours déconseillé la tresse, surtout aux débutants, car elle peut s’emmêler dans les anneaux de pointe ; et si le pêcheur ne fait pas assez attention, ça peut se terminer en drame pendant la récupération ou au lancer… Je pense qu’un Parallelum assez fin est assez indiqué pour commencer. Après c’est une histoire de goût, tu croiseras sûrement des pêcheurs ayant cette canne avec de la tresse, tu testeras et tu choisiras ce qui te conviendras le mieux !

      • Yes, une marque peut-être pour le fluoro ? En tout cas grand merci pour cette réponse rapide, c’est un plaisir de lire ton blog ! Au plaisir de se croiser un jour sur les quais !🙂

      • cannafish Says:

        Je n’ai pas vraiment de marque de fluoro à conseiller. Evidemment un Varivas (par exemple) c’est extrêmement bien, mais ça a un (sacré) cout ! Sinon Parallelium, ou pourquoi pas le Aya Spectre (jamais essayé) ou un Toray. Liste évidemment non exhaustive !!!
        L’idée avec la Aji-Ringer, c’est qu’il n’y a pas besoin d’un « gros » diamètre (20 centièmes c’est déjà gros), et les fluoros en petits diamètres conservent des qualités généralement présentes dans le nylon (je pense là en particulier à la souplesse !), tout en adoptant leurs qualités propres (absence d’élasticité donc meilleure transmission des touches ; meilleure résistance à l’abrasion, …).

  2. OK je vais mettre du 16 ou 18 centièmes max. Merci d’avoir pris le temps de me répondre, c’est cool et bonnes fêtes de fin d’année !🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :