Partie de pêche au Yemen – Paul Torday

Voici un second livre, découvert par hasard chez un petit libraire bien matinal, en rejoignant Fred vers Saint Paul (pour un meeting BBF). La couverture m’a immédiatement sautée aux yeux… En effet la version poche est couverte de poissons nageurs de marque Rapala !

Au niveau du récit en revanche, point de place pour les poissons nageurs puisque l’auteur nous immerge dans l’univers de la pêche à la mouche, et plus précisément de celle du saumon !

Quelques commentaires ont été faits sur ce livre, dans les colonnes du Bulletin BBF, ainsi que sur achigan.net. Voici ce que j’y avais écrit, en guise de présentation :

Ce roman contemporain nous narre l’improbable projet d’implantation de saumons loin de leurs eaux d’origine : au Yémen (pays africain situé à la pointe sud-ouest de la péninsule d’Arabie) !!! Mais attention, ce n’est absolument pas un livre traitant de pêche ou d’hydrobiologie… Ces deux disciplines sont pourtant bien présentes mais sont simplement deux ingrédients parmi tant d’autres… Et accordons qu’ils apportent un peu de fraicheur, parfois bienvenue, les sujets phares comme la politique internationale ou les tensions moyen-orientales étant évidemment des sujets moins volages que la pêche du saumon à la mouche ! Attention toutefois, prise au premier degré cette lecture pourra donner des sueurs froides aux défenseurs de la gestion patrimoniale et des espèces autochtones… En effet, certains passages auront une saveur particulière pour nous, pêcheurs sportifs avides des sensations les plus fortes… Elément intéressant car la grande majorité des lecteurs lambda n’y verra, elle, que du feu ! Quand à la morale « gestion pêche » de l’histoire, bien malin qui pourrait la donner ! Faut-il faire n’importe quoi en tentant d’introduire des poissons inadaptés ? Nous ne le pensons évidemment pas, même si, convenons-en, du snake head autour de Bordeaux, ça enverrait du lourd ! (blague) Et à l’inverse, faut-il s’interdire de gérer différemment un milieu devenu hostile pour ses hôtes traditionnels ? Pas plus… Et nous pensons là au sandre, au bass et au silure ! Comme vous le savez, la vérité est peut être entre les deux, comme souvent…

« Partie de pêche au Yemen », Paul Torday. Editions J.-C. Lattes, collection 10/18, domaine étranger, numéro .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :