Passez votre permis bateau !

On entend souvent dire que passer le permis bateau est inutile en eau douce… Et bien non ! Même en « rivière » il y a de nombreuses règles qu’il faut connaitre et appliquer si l’on ne veut pas se mettre en danger, ou mettre en danger d’autres utilisateurs ! Rappelons également qu’en eau douce (fleuve, rivière, canal navigable), les principaux utilisateurs que vous croiserez sont des professionnels, conduisant des embarcations n’ayant rien à voir avec nos frêles esquifs… Une péniche de 70 m ou un pousseur arrivant plein pot ne verra peut-être même pas la petite barque de pêche de 4 m, et ne le sentira pas non plus en cas de collision. De nombreux et tristes exemples sont à déplorer chaque année. Raison de plus pour connaitre parfaitement les différentes signalétiques (passages autorisés ou non, caractéristiques des autres bâtiments, …).

En eau douce, dans le milieu pêche, on entend souvent que les « pêcheurs » n’ont besoin de passer leur permis que s’ils dépassent une certaine motorisation pour une certaine longueur de bateau (la limite communément retenue étant un moteur ayant 10 chevaux de puissance pour une embarcation de 4 mètres). Certes, cette règle de base a sans doute été valable il fut un temps (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre…), mais en fait ce n’est pas aussi simple… Et on peut dores et déjà dire que de nombreux possesseurs d’embarcations menues ne respectent pas la loi. Car indépendamment de la taille de la barque, le code fluvial précise que dès qu’une embarcation est susceptible de dépasser les 20 km/h, son conducteur doit être titulaire du permis bateau… Et finalement, les 20 km/h sont atteints assez rapidement : par exemple avec 6 chevaux sur une barque de 3m60 (pas trop chargée). L’exemple cité précédemment (10 ch pour 4 m) peut ainsi atteindre les 25-30 km/h…

Le code fluvial est complexe et ne peut se résumer en un article. Nous nous contenterons ici de vous renseigner sur les modalités afin de le passer. Pour ce faire, il faudra passer un code et un examen pratique de conduite. Tout d’abord, sachez qu’il existe deux codes : fluvial et côtier. En conséquence, il existe donc deux permis « plaisance ». Pour passer ce ou ces codes, vous pouvez vous inscrire à un bateau école pour une journée (en semaine, sinon compter 2 demi journées en weekend) où la formation théorique du code vous sera enseignée. Il vous est aussi possible de réviser seul votre code au moyen de livres et sites internet pour le passer en candidat libre. Direction ensuite le centre d’examen (il y en a finalement assez peu en France, vous serez donc peut-être amenés à voyager un peu pour passer votre examen de code !) pour passer l’épreuve, où 40 questions vous seront posées. Pour réussir, il faudra simplement faire moins de cinq fautes. Et honnêtement, ça n’est pas si évident que ça, les questions pièges étant bien présentes dans certains examens (les séries de questions changent d’un jour à l’autre)… Mais pas d’inquiétude, vous l’aurez ! Et si par malchance vous ne l’avez pas, vous serez bons pour payer une seconde fois les timbres fiscaux (pas la peine de refaire la formation)…

Une fois cet examen en poche, vous pourrez prendre vos heures de conduite (typiquement 2 ou 3 heures qui sont incluses dans le forfait). En fait il s’agit d’un cours/examen : l’instructeur vous apprend à effectuer différentes manœuvres (homme à la mer, prise de coffre, appontage, …) et vous validez les acquis au fur et à mesure de la séance.

Attention, la conduite se déroule sur les bateaux du bateau école, qui n’ont pas grand chose à voir avec les petites embarcations que la plupart d’entre nous possèdent : pas de barre franche dans ce cas… Un volant et une manette des gaz !!!

Le permis fluvial (code + conduite) représente un budget conséquent : comptez de 400 à 600 euros (timbres fiscaux compris) suivant les régions. Notez également que vous pouvez tout à fait passer le code en candidat libre, mais qu’il vous faudra tout de même passer par un bateau école pour la validation de la conduite.

Astuce intéressante : n’hésitez pas à en profiter pour passer également le permis côtier ! En effet l’examen pratique étant le même, vous n’aurez qu’à passer le code côtier, une fois votre permis fluvial obtenu (ou inversement !). Pour passer le « second » code, comptez environ 180 à 300 euros (timbre fiscaux compris) et une journée de formation (si vous passez par le bateau école).

Avec Fabien et Nicolas, nous avons passé notre permis option « rivière » l’été dernier et l’avons tous les trois obtenus rapidement. Nous avions profité d’une promotion « Groupon City Deal » pour le permis rivière, et avions ajouté l’option « code côtier » que nous allons passer le mois prochain.

Référence : j’ai écrit un article identique sur achigan.net il y a quelques temps, mais je souhaitais également l’afficher ici.

2 Réponses to “Passez votre permis bateau !”

  1. Merci jé pour cet article, il me donne envie de m’y jeter !

  2. Salut, Merci beaucoup pour toutes ces infos. J’ai le permis bateau mais je m’apprête à passer le fluvial et vos infos m’ont été bien utiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :