L’objectivité en question…

Objectivité (nom féminin) : qualité de quelqu’un, d’un esprit, d’un groupe qui porte un jugement sans faire intervenir des préférences personnelles : diriger avec objectivité les débats. Qualité de ce qui est conforme à la réalité, d’un jugement qui décrit les faits avec exactitude : l’objectivité d’un récit.

Voilà pour l’introduction… Un soir au coin du radiateur, je divaguais (encore !!!) en ressassant une nouvelle fois ma (courte) expérience de pêcheur aux leurres… Courte, enfin oui et non, puisque ça fait déjà quelques années que je pratique uniquement aux leurres. Bientôt dix années en fait, précédées de plus de quinze (presque vingt  en fait !!!) ans de pratique « mixte ». Cette petite décade, c’est peu dans un sens, mais d’un autre côté une éternité puisque d’une part je me suis impliqué rapidement et très fortement dans la pêche aux leurres ; et d’autre part car j’ai eu la chance (ou pas ! … Finalement, définitivement pas…) d’assister à de nombreuses histoires, et même d’être impliqué dans certaines (ça, c’était vraiment pas de bol !). Je réfléchissais donc tranquillement aux « revirements de situation » : aux retournements de veste, si vous préférez. Et ils sont légions !!! Ou comment un individu lambda (mais très intègre !) devenant sponsorisé, ou changeant de sponsor peut être amené à passer outre toutes ses convictions ; outre tous ses aprioris et se retrouver à venter les mérites de produits jusque-là durement dénigrés et surtout jamais utilisés… J’ai des exemples précis en tête. Et finalement, je suis fier d’avoir évité ce type d’écueils jusqu’à maintenant. Ouf…

Retour six ans en arrière. A l’époque j’étais complètement fan des produits d’une marque nippone spécialisée dans le leurre dur (que je ne citerai pas, souhaitant rester loin des ennuies), menant de nombreuses animations en IDF avec ou à la place des sponsorisés (n’ayant moi même jamais été sponsorisé par cette marque, mais ayant possédé ces produits en grande quantité (quelle connerie, au passage !)). J’avais même monté seul le site Internet « XX Friend », aujourd’hui disparu et qui était à l’époque la référence française concernant cette marque (je peux même dire que mes statistiques « défonçaient » celles du site officiel français…). J’avais également participé à la mise en place de leur site internet français. Bref. Mais le jour où cette histoire s’est terminée, je n’ai pas sombré dans la critique revancharde même si l’envie était très forte et la cible immanquable (sic sic sic). Aujourd’hui, je n’utilise plus ces produits car ils me dégoûtent (enfin, ce ne sont pas les produits qui me dégoûtent !), me rappelant de mauvais souvenirs et de mauvaises personnes, mais je ne les critique pas. Ils restent de bons produits, mais j’ai juste choisi de les laisser dans d’autres mains…

Ensuite (il y a 3 ans) j’ai intégré, en tant que pro-staff, French Touch Fishing qui distribuait à l’époque les produits Deps, OSP, Zappu et, surtout, Reins. Cette aventure était très différente, et je dois aujourd’hui confesser que je n’ai jamais vraiment « poussé » les produits Deps, OSP et Zappu auprès du grand public, les considérant trop onéreux. Ce blog m’en est témoin. Je les utilisais et les mentionnais, mais sans plus. Pourtant certains sont exceptionnels et très efficaces, mais d’autres sont franchement inadaptés au marché français, et souvent hélas tous trop chers ! J’avais dès l’époque choisi mon camp, privilégiant les produits Reins (au rapport qualité / prix difficilement égalable) dans mes conseils au public, sur ce blog et lors des animations. Pendant toutes ces années je n’ai jamais prétendu que les différents produits que j’utilisais étaient les meilleurs. Ils sont bons (de toute façon ils sont tous bons, pour une raison ou pour une autre). Et vu que je ne me cache pas de ne pas pouvoir utiliser TOUS les produits présents sur le marché (pour d’évidentes raisons financières et de temps passé au bord de l’eau !), je ne cherche pas vraiment à les comparer méticuleusement. Je peux juste dire qu’à tel moment avec tel leurre et telle technique, j’ai réussi à prendre du poisson. Les compétitions apportent quelques points de repères comparatifs, mais il est tout de même difficile d’en tirer une « vraie » leçon (j’y reviendrai un peu plus loin)… Les produits Reins sont des produits techniques certes (leur prix n’est tout de même pas négligeable) mais leur tarif reste très raisonnable : en un mot leur rapport qualité / prix est très bon. Voila pourquoi je les conseille sans hésitation.

J’ajoute que j’ai eu jusque-là l’honnêteté (certains diront la stupidité !) de n’utiliser que les produits distribués par mon sponsor (pour les raisons économiques et temporelles indiquées dans le paragraphe précédent). Même si ça peut paraître naturel qu’un sponsorisé utilise les produits fournis par son sponsor, ça n’est pas si fréquent que ça, en fait. Enfin disons qu’il y a tout de même quelques personnes qui ont suffisamment de morale pour le faire. Mais gardez à l’esprit qu’il y a tout de même quelques petits menteurs dans le monde de la pêche aux leurres. J’ai conscience qu’écrire ces mots est dangereux et qu’une petite partie de la « profession » va m’en vouloir fortement (ne vous en faites, je ne vais pas balancer de noms…), mais c’est la vérité. Dites vous même qu’à une époque (où j’espérais encore faire de mon modeste blog un espace de vrai « journalisme halieutique »), certains ont été jusqu’à se plaindre car j’avais révélé ici quel produit Reins ils avaient utilisé en trailer de leur micro-jig pour remporter une date… Sur le coup j’avais modifié mes écrits pour ne pas causer plus de problème que ça, mais quelle honte… Car à cette époque pas si lointaine, tout le monde utilisait des RockVibe Shad et des G-Tail Saturn sur le circuit Street Fishing (voir la vidéo de Paris 2009 par exemple), et pourtant ça n’est jamais vraiment ressorti dans les reportages de l’époque…

Dernier volet de ma réflexion sur l’objectivité : le peu de « réactivité » de la presse papier… Je continue à prendre l’innocent RockVibe Shad comme exemple, un an environ après sa sortie : alors qu’une grande majorité des pêcheurs français l’utilisaient « massivement », la presse papier continuait à l’ignorer.

Et donc, la morale de l’histoire ? Et bien disons simplement que je peux toujours me regarder dans un miroir, en souvenir de tout ça. Et qu’à l’avenir je vais essayer d’être encore plus objectif, en utilisant également quelques produits issus d’autres marques. Ceux que je jugerai « bons et utiles ».

5 Réponses to “L’objectivité en question…”

  1. Merci pour cet article.
    Ton objectivité fait plaisir à lire.
    Objectivité, très peu présente dans ce monde où tout le monde se sourit, mais malheureusement qui véhicule des messages du type, si tu ne pêches pas en vert et blanc, par exemple, t’es un has been ou tu prendras moins de fishs etc etc
    Les échanges sur les différents forums par ex, illustrent plus un gueguerre marketing que de réels échanges techniques.
    Pour autant, il reste immuable, que pour prendre du fish, faut passer du temps au bord de l’eau et non pas synonyme de posséder telle ou telle pochettes de LS.

  2. Super report ! Rien à rajouter…
    Jé for Président😉

  3. Mais qu’est ce que ca fait plaisir de lire ça !
    Pareil, je boycotte une marque depuis toujours, pourquoi ? Ils prennent les gens pour des vaches à lait, pour te dire : une fois j’ai vu un tournage vidéo (promotion de leurre gamme) où il y avait 7 pêcheurs en action de pêche pour 1 seul de filmé et qui profitait bien des prises de ses coéquipiers et bizarrement très peu de fish pris avec leurs leurres (plutôt ceux d’un concurrent) mais ces mêmes leurres finissaient souvent accrochés comme par magie avant la photo ou la prise de vue.
    Bref, plein d’hypocrisie et bien la volonté de vendre au détriment d’une conscience, il y a même des blogs que je lisais régulièrement et maintenant me dégoutent…
    Pour exemple, regardes du coté de la pêche en mer : quelques marques font la loi mais quand des nouveautés arrivent, font du fish et coûtent 5 fois moins cher, tu déranges par tes propos ou tes questions. Et puis si t’as pas de bateau, tu ne fais pas partie de la cour des grands (suffit de regarder la presse halieutique mer proposée en kiosque : bateau, bateau, bateau, …) !
    Je trouve que REINS propose à tout le monde de pouvoir pêcher avec du matos correct voir très correct sans pour autant devoir se saigner et puis le staff est à l’image de la nouvelle génération, signe de changement… Voir un mouvement fédérateur ! Et une chose qui est remarquable : pas besoin que vous fassiez de grandes pancartes, de 36 pages de pub dans un magazine qui en contient 70 au total… Le bouche à oreille, la disponibilité du staff et surtout la transparence suffisent : donc bien ce qui dérange et agace !
    Mais quel plaisir de lire un esprit détracteur (je me répète), une personne qui ne rentre pas dans le moule et les stéréotypes, qui n’a pas peur des vérités et des choses vraies mais c’est sur tu ne te feras pas de copains, mais j’ai hâte de voir les réactions.
    Bonne continuation le Jé,
    Nico

  4. Patibuleurre Says:

    Jé de toute façon il a mauvais caractère mais il a souvent raison.
    D’ailleurs heureusement qu’il a mauvais caractère et une vraie honnèteté intellectuelle sinon il serait à la tête de tout le fish-biz de France et de Navarre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :