Sortie Seine maritime !

Voici un reportage qui date… Simplement car je viens juste de récupérer les photos !!!

Etienne et Yon étaient donc de passage en région parisienne mi décembre pour le salon nautique. Visite du salon le vendredi, puis pêche le samedi en Seine, en compagnie de Gaël Even (Pure Fishing) et de son acolyte Jérôme Riffaud (Pezon & Michel). Le Jé Boat fût réquisition pour l’occasion, aidé par un moteur thermique ramené de Bordeaux par les copains (le mien étant en réparation…). Autant le dire tout de suite, mon frêle esquif n’a pas été à la fête pendant cette session… Tout a d’ailleurs commencé après 2 heures d’autoroute puisque le Jé Boat, se réveillant comme le soleil se levait, découvrait avec stupeur qu’il n’était pas tracté par son destrier habituel (nous avions pris le 4×4 d’Etienne afin de pouvoir sortir sereinement d’une mise à l’eau ingrate)… Réaction immédiate du bateau et de la remorque : ils choisissaient d’un commun accord (heureusement…) de s’éjecter, profitant d’un nid de poule trop prononcé pour dételer et briser leur chaîne de sécurité… Me retournant, je découvrais alors l’attelage nous doubler (par la gauche certes) par la voie des champs, ce qui n’est pas vraiment homologué par le code de la route !!! Etienne freinant à la même allure que le duo infernal, juste à temps pour que nous voyons cet équipage d’infortune stoppé par une butte de terre (timon légèrement planté). Beaucoup de peur et pas trop de mal en résumé. Un peu de boulot pour nous trois afin de les sortir du champs boueux, puis arrêt technique à la boulangerie du coin avant de rejoindre le bord de l’eau. Après une mise à l’eau extrêmement rapide, nous nous retrouvions à trois sur le Jé Boat pour remonter le courant, thermique à fond. Je vous laisse imaginer la vitesse résultante, proche du 4 km/h ! Dès la première péniche croisée, le Jé Boat (visiblement pas totalement remis de ses émotions) décidait d’avaler quelques litres d’eau par l’arrière, histoire de nous mettre en confiance… Heureusement Yon, sentant le coup foireux, préférait changer de bateau et rejoindre Gaël et Jérôme (sur le bateau de Jérôme, bien plus adapté à ces conditions), deux maîtres incontestables et incontestés du domaine. Pour résumer, mon bateau est parfait pour ce qu’on pourrait qualifier de « pêche de marais » ! 🙂

Place à la pêche maintenant ! Etienne ayant déjà fait un stage sur ces terres, il avait une petite idée de la stratégie. Je le laissais donc se mettre à l’avant afin de piloter au mieux l’embarcation. Rien de simple au premier abord, puisque les dérives se font nez face au courant (donc à reculons). Le courant étant assez fort, il lui fallait parfois être en quatrième afin de ne pas glisser trop vite. Remonter le courant à l’électrique était une mission perdue d’avance… Chaque péniche (si on peut encore appeler ça des péniches…) croisée apportait son lot de sueur froide, mais heureusement Etienne comprit rapidement comment permettre à ma coque plate de passer sans trop d’encombres. La tâche d’Etienne n’était définitivement pas aisée puisqu’il n’y avait toujours pas de sondeur sur mon bateau…

Au cour de cette journée, j’ai utilisé essentiellement deux ensembles (pas vraiment adaptés à la pêche du sandre mais qui ont fait le boulot) : un casting (canne Powell 703 CEF + moulinet Shimano Curado 201 DHSV garni de tresse Berkley) et un ensemble spinning (Powell 702 CEF + Shimano Rarenium C2000S rempli de tresse 10 Lbs). J’ai pêché essentiellement au Pulse Shad 11 cm (installés sur tête Ultimate Fishing Vertic’Head en 11 et 14 grammes) et avec des Split Belly 10 cm montés sur des Berkley Deep Jig Head 14 grammes (un poil léger…). Grace à ce deuxième montage, j’ai capturé deux sandres… Pas bien gros, mais qui m’ont fait plaisir.

????????

J’ai décroché deux poissons supplémentaires, qui semblaient faire sensiblement la même taille.

Etienne prendra quand à lui un poisson bien plus sympathique en pêchant une jolie zone à la limite du courant, au Ripple Shad 11 cm :

EtienneSandre

Sur l’autre bateau, Gaël et Jérôme ont réalisé un petit carton (10-15 poissons chacun je pense) en pêchant non pas au shad mais au finesse ! La discussion du midi fût riche en enseignements ! En effet avec un courant si prononcé (et ce jour là ! = dans ces conditions là !), ils nous ont conseillé de pêcher au finesse (bingo, je n’en avais aucun en ma possession, du coup il va falloir remédier à ça rapidement !!!). En effet avec un shad, la simple vibration de la queue du leurre entraînait un décollement du leurre (du fond), ce qui d’après eux ne plaisait pas aux poissons (en effet, pour rester près du fond, il fallait plomber plus lourd et à ce moment là les poissons ne croquaient plus !). En fait ces pêcheurs sont extrêmement logiques et écoutent simplement les poissons leurs dire ce qu’il veut manger et comment ils veulent manger ! Logiques certes, mais d’après moi incroyablement expérimentés !!! Parce que perso, j’essaye encore de les écouter, les poissons… 🙂

Gaël m’a aussi parlé de la version SW des têtes plombées Deep Jig (dont l’hameçon est plus fort de fer) ainsi que des têtes « Pogy Head » que je pense essayer rapidement.

J’ajoute que j’ai été très impressionné par le côté méticuleux de Jérôme. Je n’avais jamais vu du matériel si bien rangé, surtout en action de pêche. Tout à sa place, c’est propre.

Yon était également en souffrance, puisqu’il a réalisé un magnifique carreau ce jour-là ! 🙂 A sa décharge, le garçon était malade comme un chien et je ne suis pas sûr que deux courtes nuits dans un bed-chair posé au milieu de mon salon (en travaux) l’aient vraiment arrangé… 😦

La sortie de l’eau fût rapide (sous une averse digne de ce nom !), tandis que le retour fût réalisé dans l’inquiétude, les feux de la remorque ne fonctionnant plus (suite à l’arrachage du matin…).

En tout cas pas de quoi faire oublier l’essentiel de cette journée, la découverte d’un nouveau type de pêche pour moi ; et surtout la rencontre de personnages extrêmement intéressants : Gaël et Jérôme. Malheureusement nous n’avons pas eu la chance de trop parler le soir tellement il pleuvait, mais ce n’est que partie remise ! Merci également à Etienne pour la conduite hors paire du bateau et l’organisation de cette journée sur l’eau !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :