Sortie mouche, première !

Nous parlions de nous mettre à la mouche depuis presque deux ans, avec Coco… En fait j’y pêchais plus jeune, dans ma Corrèze natale mais il faut bien avouer que je n’avais pas touché une canne à mouche depuis 10-12 ans… Je pensais donc avoir perdu mes rudiments de lancer (acquis sur la pelouse de Vincennes les dimanches matins, quand j’avais 10 ans environ…). Coco de son côté n’avait jamais pratiqué. Un peu lassé par certains personnages de la pêche aux leurres, l’hiver n’en finissant pas, nous avions en quelque sorte besoin de renouveau. En tout cas en ce qui me concerne. Nous avons donc commencé à regarder sérieusement le matériel sur le net il y a environ un petit mois. Au final, nous avons opté pour du matériel Orvis, distribué par Pacifique Pêche (merci encore au magasin d’Orléans pour les conseils, ainsi qu’à Rémi). Comme première canne, nous avons choisi une 9 pieds en 4 brins, de puissance 5 (Orvis Clearwater 905-4). Nos moulinets sont des Orvis Access. Coco a choisi une taille 3 (pour soies de 5 à 7), tandis que j’ai privilégié une « petite » taille 2 (soies 3 à 5). Nous les avons consciencieusement rempli de backing (20 Lbs) puis d’une soie en WF5 (gamme Access pour moi, gamme Hydros pour Coco). Une queue de rat Maxima là-dessus (4X), puis un bas de ligne en Tecklon (14-12 centièmes, voire 10).

Je fais une petite pause dans ce récit pour remercier toutes les personnes que j’ai embêté pour obtenir des conseils : Patrick Vallée, Jacques Bordenave, Daniel Mestrot, Benoit, Cédric ainsi que mon collègue de travail Marco. Et sans oublier Coco avec qui j’ai passé quelques longs moments au téléphone…

Pendant le pont de début mai, nous avons pu faire notre première sortie… Cédric pêchant assez souvent aux sources de l’Eclimont (Pêche mouche Eclimont), nous l’avons suivi pour une journée. Après notre arrivée (remarquée car nous ne collons pas vraiment aux stéréotypes du pêcheur à la mouche…) vers 10 heures, nous avons directement attaqué. La météo n’était pas parfaite pour la matinée, nous avons essuyé quelques averses et du crachin. Mais ça ne pose aucun soucis à Cédric qui fait directement parler la poudre avec une belle arc :

WP_20130513_002

Pendant ce temps là, Coco et moi faisons de notre mieux pour trouver de bonnes sensations au niveau des lancers… Je me prends ainsi dans un gros sapin puis dans les joncs en bordure, mais ça revient rapidement. Coco commence aussi à dérouler grâce aux conseils de Cédric. J’en profite pour rater une petite fario avec une imitation de gammare. Première constatation : mon ferrage est à revoir. Trop rapide, trop fort. Ici je ne pêche pas aux leurres et mes bas de ligne ne tiendront pas longtemps à ce régime là…

Nous glissons sur le second bassin et c’est au tour de Coco d’être attelé avec une belle arc ! En nymphe…

WP_20130513_003

Deux minutes après, c’est à mon tour de sortir mon premier poisson, à la gammare beige :

WP_20130513_004

Puis de faire la première fario de la journée sur le bassin suivant, toujours à la gammare :

WP_20130513_005

Avant le repas, Cédric fait une autre arc sympa (il est abonné aux torpilles dirait-on…) :

WP_20130513_006

Et je conclue la matinée avec une petite arc (après avoir cassé au ferrage sur une petite fario) :

WP_20130513_007

La pause repas nous fait grand bien… Nous sommes très satisfaits et mangeons avec entrain. Nous discutons avec deux autres pêcheurs plus expérimentés (40 ans de pêche à la mouche) qui ont touché zéro et deux poissons, respectivement. Bref nous repartons pêcher, encore plus satisfaits. Le crachin du matin semble se dissiper et nous aurons même quelques percées du soleil dans l’après midi… Parfait pour passer en sèche !!!

A peine arrivé, je prends une nouvelle arc sur une imitation de moustique (achetée sur un site que je recommande fortement pour la qualité des mouches proposées : francemouches.com) montée sur hameçon de 16 :

WP_20130513_008

Malheureusement je perds cette jolie mouche dans un arbre (sans même m’en rendre compte…). Je prends ensuite une chouette fario sur une émergente en CDC (francemouches.com), montée sur hameçon de 16 :

WP_20130513_010

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Cédric prend ensuite une belle arc en sèche :

DCIM100GOPRO

Coco prend une belle arc dans le courant, sur une imitation de fourmi :

WP_20130513_012

Ce qui me décide immédiatement à utiliser également une jolie imitation de fourmi (toujours de chez francemouches.com), dont le corps est composé de Foam. Même si ça n’est pas vraiment la saison, je pense que cette imitation peut fonctionner… Nous changeons de bassin, je repère deux poissons postés dans un courant (une arc moyenne et une fario de 30) et la queue d’un troisième poisson, qui a le nez dans l’arrivée d’eau (je ne vois que sa queue). Je pose ma mouche en aveugle juste en tête de courant et entend la truite se saisir de la mouche… Je ferre et vois immédiatement passer un obus… Qui connait parfaitement son bief… Elle file sous moi et se frotte à de gros blocs rocheux immergés. Elle rentre même dessous, j’ai peur pour le bas de ligne… Je fais donc de mon mieux pour tenir le bas de ligne hors de portée des rochers. La truite prend alors vers la droite et décide de descendre vers la fin du bief qui communique avec un réservoir plus grand. Seul hic, un arbre m’empêche de la suivre tandis qu’un pont étroit matérialise le passage entre les deux bassins. Une belle structure métallique est posée juste devant le pont, histoire de compliquer les choses… Je bride la truite autant que je peux et elle bifurque vers la bordure… Coco, ultra réactif, est posté tel un héron de l’autre côté de l’arbre et parvient à la mettre dans l’épuisette (vous pouvez d’ailleurs voir sur la première photo, je le regarde tel le messie !!!)… YES !!!

DCIM100GOPRO

WP_20130513_014

WP_20130513_013

Que d’émotions… Peu de temps après je pique une fario plus modeste que je décroche à l’épuisette, mais Coco a pris une photo de la courbure de la canne :

DCIM100GOPRO

Cédric pique ensuite une jolie fario dans très peu d’eau :

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Je parviens ensuite à faire deux arcs de plus à la fourmi, en pêchant une berge battue par le vent :

WP_20130513_015

Il est déjà 17 heures, Cédric et moi décidons de rentrer… Il faut aussi avouer que j’ai très mal au pouce… Les travaux plus le mouvement des lancers : aïe ! Coco reste deux heures de plus et fera tout de même quatre poissons supplémentaires !

Merci à Cédric et Coco pour cette journée et pour les photos (la prochaine fois, c’est juré, je prends la GoPro et l’APN…). En tout cas c’était une journée vraiment chouette, à refaire très rapidement (en réservoir, et ensuite on essayera un environnement plus encombré…) !

Advertisements

9 Réponses to “Sortie mouche, première !”

  1. Fradet stephane Says:

    il faut vraiment que je te briefe sur le matos et surtout les bas de ligne

  2. superbe et bravo pour une 1ere ;moi aussi je m’i met gentillement et c’est vraiment sympa . un petit site au passage : https://www.theflystop.com/index.cfm

  3. daniel mestrot Says:

    bravo a vous de caresser cette superbe pêche! c’est pas facile mais tellement gratifiant de faire un poisson au fouet ! maintenant va falloir monter les mouches ! bienvenue a vous !

  4. Tuchtoï Says:

    Salut Jé,
    C’est marrant j’ai eu la même démarche, je m’y suis remis depuis l’année dernière après 15 ans d’interruption et je prends mon pied en Dordogne et au Pays basque, même si en terme d’efficacité tout n’est pas revenu…mais bon tant qu’il y a du plaisir.
    A+

    • cannafish Says:

      Hello !
      C’est vrai que ça n’est pas très simple de s’y remettre… Mais quel plaisir ! Surtout en sèche !!! 😉

  5. les source de l’eclimont est un super endroit pour pécher a vue , j’aimai beaucoup y aller avant d’habiter en bretagne .
    maintenant il vas falloir aller faire un tour en rivière … la saison mouche vas commencer

    • cannafish Says:

      Bonjour !
      Oui, encore une fois en réservoir et ensuite on file en milieu hostile !!!
      Il faut dire que la météo n’aide pas trop…

  6. […] La pêche à la mouche nous manquait déjà… A tel point que même madame l’a senti et que j’ai eu la chance (le droit !!!?) de retrouver mon Coco pour un coup du dimanche soir aux sources de l’Eclimont. A notre arrivée à 17h, il y avait encore une dizaine de pêcheurs sur le parcours. Le matériel est identique à la dernière fois donc pour les détails je vous laisse consulter le lien de notre première sortie. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :