DPN Moisson 2014 – résultat…

J’ai un peu de retard dans le report, simplement dû à une semaine de vacances…🙂

Mais bon de toute façon je n’ai pas grand chose à dire sur cette date. On était bien préparés, relativement (donc trop) confiants… Et il faut avouer que pour la première fois sur une compétition, on a vu du poisson ! L’eau très claire n’y était pas étrangère, il faut dire. Certains herbiers étaient toujours bien en place (il n’y a pas vraiment eu d’hiver cette année). On a ainsi vu pas mal de brochets maillés ou presque maillés (dur à dire quand ils ne montent pas au bateau !) qui suivaient nonchalamment ou qui sortaient des herbiers juste au dernier moment pour châtier le leurre. On a également enregistré quelques tapes vicieuses. Mais jamais nous n’avons réussi à envoyer un ferrage suite à une touche correcte (= normale !) et donc à piquer un poisson. Nous avons essayé de nombreux leurres pour trouver le petit truc qui les aurait décidé, hélas en vain. Une tendance « shad bleuté » semblait les faire sanctionner le leurre mais sans pour autant l’engamer. On a entendu que certains compétiteurs avaient décidé les brochets avec des cuillères tournantes. Une vibration différente, c’est probablement ce qu’il fallait… Evènement révélateur : suite à un coup de dent sur le dessous du leurre, j’ai déplacé le triple voleur à cet endroit, pour me faire punir le dessus du leurre quelques lancers après… Bref les poissons étaient actifs mais pas franchement mordeurs. Comme disait Guigui : « c’était des pitbulls à qui on avait laissé la muselière… » !

Neuf équipes terminent sans poissons (sur 29) dont la notre, donc. Pour le reste, si j’ai bien compris les viviers sont constitués le plus souvent d’un brochet (de 1 à 2 kg). Quelques équipes capturent chacune un sandre (trois équipes de mémoire) aux têtes … patibulaires, qui leurs permettent de bien figurer : les vainqueurs (R. Hussenet – B. Duru), les 4èmes (S. Wesolovsky – P. Le Friant) et les 7èmes : Cédric Michaud – Nicolas Delanoë. Remarquez, à Moisson autant que je me souvienne, la gagne se fait toujours avec un sandre dans le vivier ! Faut dire qu’il parait (je n’en ai pas assez vu dans ma vie pour confirmer ou infirmer…) que c’est très dense, comme poisson. L’opus 2014 ne déroge donc pas à la règle…

Deux belles performances sont à signaler : les frères Noël qui réalisent une dernière heure de folie leur permettant de terminer 3èmes et de passer leaders du DPN après deux manches (après une seconde place à Stref, juste devant nous) et l’équipage « père fils » Roetynck : plusieurs brochets capturés plus une perche. On constate que les gens qui ont un style de pêche un peu similaire au notre (Guigui, les frères Mantoux, …) terminent également capots.

Cette mauvaise date nous relaye à la huitième place du classement général provisoire tandis que Cédric et Coco profitent de leur régularité (une compétition = un gros poisson) pour remonter à la troisième place du provisoire.

La manche de Sandrancourt (18 mai) s’annonce extrêmement importante et elle me fait assez peur car c’est encore une manche de printemps. Je pense qu’il nous faudra donc impérativement concourir pour la dernière date du DPN 2013-2014 à Amance (10) le 8 juin, auquel cas nous ne pourrons pas nous aligner sur la date bateau du GN Carla (zone nord) qui a lieu à Saint-Maur-des-fossés (94) le même jour. Notre saison de GN Carla est donc compromise avant même d’avoir commencé !

Pour finir, je tiens à remercier comme à chaque date tous les bénévoles impliqués : Patrick, Antoine et Sabine pour le DPN sans oublier Cathy pour les photos. Merci à Gaël et Etienne pour les discussions de préparation.😉 Merci également au personnel de la base de loisirs et plus particulièrement à Régis. Merci aux copains pour les moments de rigolades du samedi soir ainsi que chaque fois où on se croise sur l’eau. Rendez vous dans trois semaines environ à Sandrancourt !

Voici quelques photos « marquantes » :

20

S. Wesolowski, concourant seul pour son équipe, avec un gros sandre qui le place 4ème.

Roetynck père et fils avec un de leurs brochets. Ils terminent seconds !

Roetynck père et fils avec un de leurs brochets. Ils terminent seconds !

28

R. Hussenet – B. Duru : un poisson et une victoire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :