DPN 2014 – Sandrancourt : résultat…

Rapide résumé puisque comme à Moisson il n’y a pas grand chose à dire, vu que nous terminons capots.

Après un rapide voyage (enfin presque rapide car j’ai raté une bifurcation d’autoroute, bavure compensée en me tapant 50 km dans la pampa… Thoiry c’est joli mais c’était pas la route !🙂 ), Fabien et moi arrivons en même temps et mettons à l’eau l’Alumacraft très rapidement. La première constatation est que les conditions sont très différentes de celles que Cédric et moi avions rencontrées il y a 15 jours : l’eau translucide est devenue verte (c’est pas plus mal) tandis qu’il y a des herbiers (il n’y avait quasiment rien quand nous étions venus). Le ciel est bleu, pas un nuage ne pointe le bout de son nez. Agréable mais ça risque de rendre la pêche très dure… Le départ est donné pile à l’heure et tout le monde démarre à 5 km/h. Enfin tout le monde… Comme d’habitude on se fait doubler par tous les côtés. On est pourtant à 5 km/h au GPS du 899 HD-Si, à vue de nez les fautifs doivent être entre 7 et 10 km/h… Punaise c’est compliqué de lire votre sondeur ou votre console et de contrôler votre vitesse ?😦

30

47

Bref. De toute façon je suis de mauvais poil. Comme souvent.🙂

Je voulais aller au fond du plan d’eau mais il vaut mieux pêcher tant que le soleil n’est pas trop haut alors on attaque une bordure. Fabien prend une tape sur une pointe, malheureusement sans suite.

48

49

Pour la suite de la journée, on variera les postes et les leurres. Perso, j’ai pas mal pêché au shad de 4 à 5 pouces (pas trop gros : Gotham Shad, Fat RockVibe, Hollow Belly, Split Belly, …), au shad à palette ainsi qu’au jerk-bait (MB Vision 110) et au lipless (divers modèles, diverses marques) et à la lame (Vertical Feeling) afin de prospecter assez large. La taille des leurres est assez modeste afin de ne pas sélectionner une espèce en particulier (c’est déjà assez dur comme ça, si un leurre passe devant un poisson autant qu’il ne le rebute pas trop). Je ferai un peu (2 heures environ) de micro-jig et de drop-shot pour tenter une perche, hélas sans succès.

Bref, c’est pas l’habitude de rentrer avant l’heure à la mise à l’eau, mais éreintés par le soleil on file rendre la feuille vierge dès 14h30. Retour au port et on sort le bateau rapidement. Coco et Cédric (capots également) arrivent et font de même, Coco passe un coup de fil à l’organisation pour nous excuser du fait qu’on ne serait pas à la remise des prix. Point positif, je suis rentré à la maison à 16h30 (légèrement retardé au péage car ma CB avait été avalée… Décidément !!!) et j’ai pu profiter de Théophile un gros moment (il me manquait !!!).

Je termine en remerciant l’organisation (Patrick, Sabine et Antoine ainsi que les gens de l’AAPPMA). Ainsi que Cathy pour les photos ! Et je félicite les vainqueurs, à savoir la famille Vallée (Clément et Patrick dont vous pouvez consulter le report concernant cette date, sur leur blog) qui sont le seul équipage à faire un quota : deux sandres et un brochet ! Gene Eddy et Steven sont au pied du podium (4èmes) grâce à un brochet : un résultat vraiment top pour leur seconde compétition !

Quelques photos volées sur FB :

Podiumsandrancourt StevenSandrancourt

Restent les regrets (et encore, on a fait ce qu’on pouvait) et les statistiques : sur cette date 14 poissons (3 sandres, 7 brochets et une perche) ont été pris. 11 équipes ne sont donc pas capots. Sur 24 équipes… Ouch ! Paye ton spot !!! Je pense que pas mal de compétiteurs ont regretté de ne pas pouvoir faire un tour en Seine (qui était à 300 mètres de l’extrémité ouest de la zone de pêche…) : les résultats auraient sûrement été assez différents ! Mais bon, les règles sont les règles. Et si on ne veut pas les suivre, il ne faut pas faire de compétition ! (tiens, pensez-y ceux qui ne sont pas capables de naviguer à la vitesse imposée…)

En attendant le classement officiel et la mise à jour du classement provisoire, il nous reste les pronostiques… Je pense qu’on sort du top 10 après ce deuxième écueil. On sera donc présents à Amance avec comme objectif de faire un poisson et donc de marquer mieux que 1 point (butin des gens capots…). Je me suis déjà rendu une fois sur ce lac en mai 2013 et la pêche y avait été dure (un brochet de 50 à 4 pêcheurs). C’est un lac qui bénéficie d’un gros potentiel selon moi (comme Orient), mais un 8 juin je ne sais pas trop. Enfin bon, l’organisation n’a pas forcément le choix dans la date (elle est simple et mignonne celle-là…).

Pour rajouter à la misère de ce dimanche, mon coéquipier Fabien n’est pas super chaud pour continuer les compétitions, par la suite. Cette nouvelle m’attriste, c’est clair, mais je le comprends aussi car ces compétitions sont frustrantes. Il faut dire qu’on ne va plus beaucoup à la pêche, c’est à dire qu’on y va juste pour les compétitions en ce moment. Donc si c’est pour aller sur des parcours imposés aux populations étriquées, on n’y prend pas de plaisir. Voir les copains c’est bien, sortir des poissons en plus, c’est quand même vachement mieux…

Donc je suis complètement dans le flou. Autant pour le GN Carla 2014 que pour le Défi Nord 2014-2015. Je peux soit les faire tout seul (pas forcément simple, surtout si on pêche des plans d’eau un peu grands : l’Alumacraft n’est pas vraiment top pour ça…) soit faire un bon résultat à Amance pour remotiver Fabien. Allez, on va opter pour l’option 2 et ensuite on avisera !🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :