Challenge Carnassiers Nogent-sur-Seine 20 septembre 2014 – résultat

Samedi dernier (le 20 septembre 2014) avait lieu le Challenge Carnassiers de Nogent-sur-Seine (10). Nous en avions déjà entendu parler mais n’avions jamais pu participer. Erreur réparée en 2014 ! Le plan d’eau retenu pour l’occasion était celui de Monteuil. Intéressant car uniquement autorisé du bord en temps normal, et avec une réserve (ornithologique) conséquente. Pour le Challenge, tout le plan d’eau était ouvert à la pêche. Et au final, il y avait 25 bateaux (donc 25 équipages de deux pêcheurs) inscrits, soit le maximum autorisé par les organisateurs (l’AAPPMA de Nogent-sur-Seine). Un joli coup, sachant que le même weekend il y avait une compétition de GN-Carla à Ris Orangis (91), les Rencontres BBF (dans le Lot) et une manifestation carnassiers dans le 92. Bref, il y a quand même largement la place pour ce genre de Challenge « amical » dans le paysage halieutique français !

Impatient, j’arrive sur place vers 6h30. La mise à l’eau étant un peu galère (en fait il n’y a pas de vraie mise à l’eau : un pré d’herbe fraîchement fauchée et une petite marche juste avant l’eau…), j’ai aidé un peu partout à descendre les bateaux. Fabien est arrivé un peu plus tard et a pu mettre directement à l’eau son X-Press H50 sans faire la queue puisque tout le monde était déjà descendu. Les organisateurs flairant la possible mauvaise surprise pour la sortie de l’eau, ils ont même œuvré pendant l’après-midi pour casser la marche qui aurait un peu gêné les sorties.

Le briefing a été fait rapidement par Emmanuel, les fiches de captures distribuées… En avant ! Un mot pour le règlement : les brochets et sandres de plus de 50 cm comptent, avec les bass de plus de 30 et les perches de plus de 20 cm. Le décompte des poissons se fait par la mesure, auprès des commissaires directement sur l’eau (afin de ne pas trop manipuler les poissons). Il n’y a pas de quota : on additionne et c’est tout ! Le meilleur équipage est celui qui fait les plus gros poissons mais aussi le plus grand nombre (de poissons maillés, afin de conserver une certaine éthique). Règles simples :ça me plait ! Enfin, sur ce plan d’eau c’est moteur électrique uniquement et sondeurs interdits (par soucis d’équité).

On part un peu après tout le monde, tranquillement. Compte tenu du règlement, je commence directement en pêchant les perches. J’espère en faire un grand nombre, pendant que Fabien pique quelques brochets. C’est la stratégie que j’ai élaboré à la maison… Et du coup j’ai même ressorti ma Aji-Ringer !🙂 Mais rien ne se passe comme prévu. La première demi-heure s’écoule, je ne vois pas la queue d’une perche, même en alternant les leurres souples de taille modeste et les petits poissons nageurs. On voit sortir un ou deux brochets autour de nous… Fabien déverrouille alors la situation avec un premier brochet qui mesure un peu moins de 60 cm. Il l’a pris au B’Freeze 128 SP si ma mémoire est bonne. On le fait mesurer immédiatement par un commissaire qui est à proximité. On retourne aux environs du poste, je me fais atteler au lipless (Daiwa TD Vibration 106 S) en sortant d’un herbier, mais manque de bol le poisson se décroche en moins de deux secondes. J’ai à peine eu le temps de ferrer correctement, mais je m’en veux. On prend la berge en faisant attention à ne pas passer trop près des autres embarcations. Et arrivé au bout, je prend un brochet de 61 cm au CB 200 (coloris Lime Chart). Le poisson m’a pris en bout de canne (Powell Max 684 CB), le combat est court mais Fabien gère parfaitement la mise à l’épuisette. Le commissaire le plus proche est un peu loin, on place le poisson au vivier. Je vérifie le poisson une minute après et il m’a l’air fatigué. Pourtant il était piqué juste sur le bord de la gueule, mais il a l’air de nous fait une attaque (cardiaque). On retourne vite au commissaire, pendant ce temps là je le maintiens et l’aide à se remettre. Il commence à battre des nageoires correctement, on le fait mesurer et on le regarde repartir seul vers le fond (ouf).

Il doit être 9h30, on pense que la zone a été assez retournée comme ça alors on va voir ailleurs (on découvre, en même temps…). Il commence à faire chaud, on ne connait pas du tout le plan d’eau donc on cherche des zones où les poissons pourraient s’abriter un peu (aussi en prévision de la manche de l’après midi…). On arrive vers le fond, on passe sous un petit pont pour explorer une crique abritée, sans succès. Je dois quand même faire une ou deux perchettes (17 cm). On ressort de la crique, j’essaye toujours les perches avec différentes techniques mais sans succès. J’alterne leur pêche avec celle des brochets, au shad, au Divinatör, etc. On passe sur une berge assez jolie, j’attaque au jig Tiemco PDL Bait Finess Jig en 7g, coloris 30 (Bottom Crawler) auquel j’ajoute une Reins AX Craw en 004 (Scuppernong).

PDLBFSjig

AXCraw

C’est un combo que j’affectionne beaucoup, il m’a déjà rapporté de jolis bass et brochets. J’ai monté ça sur une Powell Endurance 725 CF. Tresse TUF 30 Lbs et bas de ligne Fluoro Varivas (sensé résister aux dents des brochets !) sur un Shimano Scorpion 1501 XT (ratio de 6,3:1, pas énorme mais bon, ça passe). Le montage n’est pas super discret mais il a le mérite d’être propre. Et bon, même si on nous a parlé de black-bass sur ce plan d’eau, j’avoue que je crois plus aux brochets qui ont l’air assez nombreux. On prospecte une grosse centaine de mètre tous les deux, au jig. Sans rien voir de spécial. Puis nous arrivons sur un secteur un peu plus encombré. Fabien lance son jig (un modèle plus typé brochet, avec comme trailer une jolie virgule) entre deux buissons, rien ne bouge… J’effectue quasiment le même lancer et une vague se jette sur mon jig. Je ferre (fort) et le poisson sort de son repère… C’est un big bass ! Piqué juste au bord, on le voit sur la photo… Ce poisson est costaud, Fabien le sait aussi bien que moi et on veut vraiment le faire. Qu’importe alors notre résultat, on sait qu’avec ce seul poisson on y aura mis la manière… On s’applique tous les deux et il termine dans l’épuisette très rapidement. Ouf, on peut exulter !!!

On le mesure rapidement et surtout on le pèse car il est très large : un peu plus de 3 kg !

BassNogent

On fait trois photos rapidement et le commissaire est déjà là pour la mesure. Son verdict : 55 cm ! (perso j’aurai dit 53 mais c’est lui qui gère, je n’interviens pas dans la mesure)

Quelques bateaux sont curieusement apparus dans la zone (lol), on attend un peu et on retrouve une place libre. Fabien prend alors une touche vicieuse et voit le responsable, un bass de 45 cm environ, suivre son jig sans le prendre. J’essaye en spinning (au micro-jig) sans succès. On reviendra. Un peu plus loin, un bass qui semble maillé apparaît au milieu d’un arbre noyé. Je lui envoie mon micro-jig (Tiemco PDL Mini Rubber 2,5 grammes, coloris 30 toujours) avec un Jé Worm en trailer.

PDLMiniRubber

JeWormB18

Il le prend instantanément… Mais malheureusement il ne mesure que 27-28 cm. Tant pis pour celui là.

La pause repas sonne, on rentre au barnum installé par les bénévoles pendant la matinée (quel boulot !). Un petit kir est avalé en vitesse (merci Fabien !) et je me retrouve avec une journaliste de l’Est Eclair qui est très sympa. Emmanuel (organisateur) lui a annoncé que j’avais capturé un joli poisson, du coup on a le droit à une petite interview (ça faisait longtemps !🙂 ). On parle un peu de la pêche aux leurres, de compétition, de no-kill, bref on se retrouve en séquence promotion de la pêche aux leurres… Suivra un article dans le journal du lendemain :

EstEclair21sept2014

Les plateaux repas arrivent, le vin également… On ne va pas être très frais pour l’après midi… Les organisateurs nous annoncent le classement (j’ai un peu de mal à m’en souvenir…) : on sort 5 ou 6èmes à la pause, avec environ 1700-1800 points (1 point = 1 mm). Les premiers ont 2900 points, je crois. Déjà un bel écart… Nos voisins de table sont super sympas, on discute pas mal avec eux… Ils sont juste devant nous au classement intermédiaire. Avec une pêche de brochets, en partie au Divinatör (55 grammes). Je note ça dans un coin de ma mémoire embuée…

On repart en pêche vers 13h45. N’étant pas le bateau le plus rapide (à l’électrique…), nous pêchons au maximum là où nous sommes. 50 mètres après le départ, je ferre un autre black-bass en weight-less (j’ai reconverti une canne « drop-shot perche » en canne « weight-less bass »), avec un G-Tail 4 pouces monté « nose-rig » (hameçon Nogales Mosquito).

G-Tail4_B16

Malheureusement il fait également 27-28 cm. On avance lentement vers notre dernier secteur du matin, hélas il y a déjà du monde sur la zone. On pêche une cassure d’herbiers un peu marquée en attendant et bing, je prends une touche à revenir (un « mou » dans la ligne) au Divinatör 35g (sur canne Biwaa, moulinet Shimano Chronarch : le combo du brochet de 118 !). Je ferre, c’est pendu, je le ramène vite tandis que Fabien est déjà sur l’épuisette… Le poisson est à moitié dedans, puis presque dedans… Et il se décroche en basculant du bon côté ! Ouf… Environ 60 cm de plus au compteur…

Les bateaux présents sur la zone encombrée commence à s’écarter faute de succès… On y va ! On peigne à nouveau la zone mais sans plus de succès que nos acolytes. C’est sur la fin du secteur qu’arrive la délivrance, au moment où on s’étonnait de ne pas avoir vu de brochet dans un joli secteur comme ça. Je prend une touche timide au jig (Tiemco PDL Bait Finess Jig 7g, AX craw en trailer : même combo que pour le bass ! on ne change pas une équipe qui gagne…) que je ferre, j’ai l’impression de tenir le poisson une seconde mais il n’est pas piqué. Je peste mais reste concentré et effectue un lancer quasi identique… La touche est cette fois un peu plus marquée, je ferre et annonce poisson pendu ! Le poisson est correct, c’est un brochet de 71 cm qui se fait cueillir par Fabien ! On est pas mal, on le sent, on a même un coup à jouer… Mais on vient de passer deux fois sur cette zone, il vaut donc mieux en changer. Retour sur le premier secteur du matin donc.

En route, on voit un petit bass qu’on laisse en paix, et toujours en weight-less (Reins G-Tail 4 pouces !) je prends une perche de 21 cm ! Ouf, c’est maillé !!! Même modeste, c’est notre 6ème poisson maillé de la journée. On la fait mesurer et on repart, il reste environ une demi heure…

Je vois un brochet d’environ 50 cm qui suit mon Divinatör et qui fait malheureusement demi-tour. Celui-là a dû déjà voir pas mal de leurres aujourd’hui, il est devenu méfiant… Arrivé dans une petite crique, Fabien ferre un dernier poisson, au shad à palette « maison ». Brochet de 52 cm : ça compte ! Bon boulot encore ! C’est l’heure, on rentre sans oublier de faire mesurer le dernier brochet…

Les organisateurs nous font sortir dans les premiers afin qu’on ne galère pas avec de l’herbe détrempée, sympathique attention que nous remercions encore ! On range le matériel puis on attend le verdict. En discutant avec d’autres participants, on se rend compte que l’après midi a été très dure. Finalement peu de poissons ont été capturés et du coup on doit être bien remontés dans le classement…

Le verdict tombe : seconds avec 3792 points (7 poissons : 5 brochets, 1 bass et 1 perche)… A seulement 200 points (20 cm) des premiers qui ont 6 poissons (6 brochets) !!!

Voici le résultat des 10 premiers :

  1. CARTALAS / LAHAYE -> 3992 pts
  2. PALAUDOUX / TOURNELLE -> 3792 pts
  3. LEBECQ / COURTEAUX -> 3064 pts
  4. GAMBLIN / COURNON -> 2496 pts
  5. CONSTANTY / LEGUEN -> 2230 pts
  6. POMMERA / POMMERA -> 1787 pts
  7. ROUSSELOT / FOUCHE -> 1480 pts
  8. SIMON / FOURNIER -> 1290 pts
  9. LOTTIN / GUINAND ->1240 pts
  10. PAREAU / PAREAU -> 1232 pts

On le voit, il y a eu pas mal de prises, tout de même (ça nous change de la saison « régulière »…) et ceci malgré des conditions pas forcément bien adaptées à la pêche du brochet (grand soleil, peu de vent). Avec une perche de plus, on réalisait même le hold-up ! Vraiment dommage que je ne les ai jamais trouvées (d’ailleurs il y en a eu très peu de capturées). Mais bon, nous étions le seul équipage non local, nous n’avions jamais vu le plan d’eau donc nous sommes vraiment ravi de cette journée et de ce résultat (et de ce bass !). Nous avons eu peu de déchet pendant cette journée, avec peu de décroches, de touches manquées ou de poissons ratés, donc on ne peut pas regretter grand chose. Avec une meilleure connaissance du plan d’eau, on aurait peut-être fait un peu mieux (mais ça aurait aussi pu être piégeux d’en savoir trop…). On pense même revenir s’il y a d’autres éditions !!!😉

Pour finir, je tiens encore à remercier tous les bénévoles de l’AAPPMA de Nogent-sur-Seine dont les copains (Gentils Organisateurs ) Arnaud et Emmanuel pour cette super journée ! Un accueil au top, une organisation bien rodée, un plan d’eau vraiment sympa, des poissons, de la bonne bouffe et du soleil : une journée vraiment sympa !

2 Réponses to “Challenge Carnassiers Nogent-sur-Seine 20 septembre 2014 – résultat”

  1. patibuleurre Says:

    GOOD GAME LES GARS!

  2. […] opus 2015. Après une expérience très sympathique en 2014 (vous pouvez relire le report : https://cannafish.wordpress.com/2014/09/23/challenge-carnassiers-nogent-sur-seine-20-septembre-2014-&#8230😉, nous avons décidé de nous inscrire à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :