Préparation sortie 12 septembre – Nogent-sur-Seine

Hello !

Je l’annonçais dans le post précédent, je vais détailler dans cet article la sélection de matériel que je vais prendre sur le JéBoat samedi.

Resituons le contexte pour commencer… Samedi 12 septembre donc, à Nogent-sur-Seine : Challenge Carnassiers organisé par l’AAPPMA locale. On y est avec Fabien donc, sur le JéBoat. J’emploie le présent car j’ai programmé l’article pour qu’il soit publié quand nous aurons juste commencé la partie de pêche.🙂

Pourquoi le JéBoat (Alumacraft 1236) et pas l’XPress de Fabien ? Simplement car il n’y a pas de vraie mise à l’eau sur ce plan d’eau et on préfère une embarcation légère (qu’on pourra ressortir de l’eau le soir, enfin on l’espère !) même si ça sera forcément moins confortable que l’XPress… Compte tenu de la taille du JéBoat, on ne peut pas prendre une énorme quantité de matériel. Mais vous allez voir : on charge déjà bien la mule… Je vais me limiter à cinq cannes. Peut-être même quatre (deux se ressemblant quand même pas mal…). Comme il y aura une pause plateau repas le midi, je n’exclue pas des réajustements (stratégique !) à la mi-temps.

Pour savoir quelles ensembles prendre, il faut savoir comment est constitué le plan d’eau (profondeurs, présence d’herbiers, couleur de l’eau, exposition aux vents, …) et quels poissons on peut trouver dedans. Et c’est la grosse incertitude. Comme le plan d’eau de la centrale nucléaire n’est jamais pêché, nous ne disposons d’aucune information. Potentiellement, on trouvera aussi bien du brochet que de la perche, du sandre que du silure et même, pourquoi pas, du black-bass ! En tout cas toutes ces espèces sont inscrites comme comptabilisées dans le règlement du challenge. Je prévois donc quelque chose d’assez large (en excluant un peu le sandre : on ne devient pas pêcheur de sandre du jour au lendemain, et je ne le suis pas du tout !). Google Maps m’a donné quelques infos pour la physionomie du plan d’eau. On devine un plan d’eau complètement artificiel à l’eau très claire : on voit même les herbiers en zoomant un peu. Sa profondeur ne doit donc pas être très importante (disons 3 mètres au maximum).

Compte tenu de ces informations ou plutôt suppositions, je peux constituer mon set de cannes :

IMG_20150911_155518

– un (ou deux) canne(s) spinning Light pour la perche. Je pense prendre la Hookers Northern Light et peut-être la Reins Aji Ringer Professional (qui m’a bluffé en deux sorties réalisées). Pourquoi deux cannes typées perche assez semblables ? En fait car je ne sais pas ce que mangeront les perches ! J’en monterai une en drop-shot (la Reins) avec ligne en tresse plus bas de ligne fluoro. La Hookers sera montée avec un fluoro direct. Avec, je pêcherai plutôt en tête plombée. Pourquoi fluoro direct ? Simplement car si j’accroche et que je casse une ligne montée en tresse + bas de ligne, je dois à tous les coups remonter un bas de ligne (ça ne casse pas souvent ailleurs…). L’opération n’est pas difficile mais prend un peu de temps (le temps de sortir la bobine de bas de ligne, de faire le nœud, de coller puis de sortir le petit matériel et de l’installer), disons 2-3 minutes. Et c’est typiquement le genre de chose qu’on n’aime pas faire au bord de l’eau surtout quand le temps nous est compté (et en fait, dès qu’on est au bord de l’eau, le temps est compté !!!). Avec une ligne en fluoro direct, la casse a de fortes chances de se produire au niveau du nœud. Un changement de tête plombée, ça consiste à refaire un nœud, ça prend 20 secondes, et c’est reparti… Sur l’une d’elle il y aura un Shimano Cardiff 1000 (avec tresse 6 Lbs) et sur l’autre un Shimano Twinpower C2000S avec du fluoro donc (Polyvilon FHP 16 centièmes). Si je n’en prends qu’une, je prendrai celle en fluoro direct, vous l’avez déjà compris.

– une canne casting MediumLight-Medium pour leurres durs. Objectifs brochets et perches. J’aime avoir une canne tout venant. Pour passer du crank (max 2m50 de nage), du lipless, du jerkbait moyen. La Powell Max 684 CB ou la Diesel 705 CB Glass feront le job. Elle sera équipée d’un Shimano en taille 51 (ou 1001 si version japonaise) spoolé en Polyvilon FHP 28 centièmes.

– une canne casting MediumHeavy-Heavy pour gratter. Objectifs brochets et petits glanes. Hookers Chronik. Rien de spécial à dire dessus. C’est la canne de base qui passe du shad en linéaire, du spinner. Texan et jig également. Moulinet Curado 201E7 spoolé en tresse. L’autre possibilité est une Powell Endurance (714 CEF) avec un Scorpion 1501 (version japonaise du .

– une canne casting XHeavy pour swimbaits et leurres souples (5, 6 pouces et plus sur têtes plombées). Objectifs glanes et jolis brochets. Je prendrai la Hookers The Waterworks ou la Biwaa The Religion. En fait ça va dépendre de la façon dont je vais vouloir pêcher, ces deux cannes étant assez différentes. Pour moi, la Hookers est plutôt typée swimbaits. Elle est idéale en lancé-ramené, peut propulser des leurres d’environ 80 grammes sans soucis et bénéficie d’une très grosse réserve de puissance. La Biwaa est plus « sensible » (à tous les sens du terme🙂 ). Même si je m’en sers jusqu’à des Divinatörs de 55 grammes, je l’apprécie vraiment sur la plage 20-35 grammes. Moulinet Shimano Curado 301E7 si je prends la WaterWorks, Chronarch 201E7 si je prends la Biwaa (question d’équilibre perso, dans les deux cas). En fait le choix entre cette canne et l’autre se fera en fonction du fagot de cannes de Fabien, afin que nos sets de cannes soient le plus complémentaires possible. Et si j’ai la fougue, je prendrai ces deux là et je laisserai une spinning…🙂

Voila pour les cannes. Reste la sélection de leurres. Bon là c’est trop compliqué pour tout énumérer mais je peux tout de même donner les grandes tendances et surtout la façon dont je vais compiler tout ça pour que ça ne prenne pas trop de place… A bord, je vais emmener le kaban Reins et une boite Versus 3080 (la grande). J’aurai aussi une sélection de shads plus importante qui sera sous mes pieds (accessible si besoin mais qui ne gênera pas). Je laisserai le bakan sur la plateforme avant et la boite Versus dans l’emplacement central du bateau, comme ça Fabien aura tout l’arrière et un peu plus de la moité de la place du centre du bateau.

Commençons par la Versus. Tout l’étage du haut sera rempli de leurres durs. Quelques spinners également ainsi que des shads à palette (Divinatörs 22 et 35 grammes). Pour effectuer ma sélection, je fais simplement attention à ne pas prendre de leurres que je ne pourrai pas utiliser sur les cannes que j’ai sélectionnées.

IMG_20150910_171129

L’étage inférieur (partie gauche) sera rempli par 7 Versus 820 : une pour les « outils » de confection de bas de ligne, briquet, super-glue, pince de rechange, etc. ; une pour les micro-jigs ; deux pour des leurres durs à perches ; deux pour des shads Reins (Fat RockVibeShad 4, 5 et 6.5 ; Fat Bubbling Shad) montés ou non montés et une dernière pour des jigs (Tiemco articulés essentiellement, en 7 et 10 grammes avec un petit stock d’AX Craw comme trailer). La partie droite de la 3080 sera remplie de tout plein de bazar. Mais ordonné, tout de même. J’y ai quelques French Box de Hookers remplies de shads plus petits (RVS 3 et 3.5, proto S-Cape Shad 3.8, …), de cuillères Tiemco (Lightning Wobbler dans des grammages supérieurs à 7 grammes).

IMG_20150910_170419

Vous l’avez peut-être remarqué, je n’ai pas encore mentionné beaucoup de matériel à perches. En fait je place tout le petit matériel à perches dans le bakan Reins. Une boite Reins remplie de leurres souples (si je devais retenir trois références ça serait RockVibe Shad 2 pouces, G-Tail Saturn 2,5 pouces et JéWorm) plus des French Box pour le petit matériel drop-shot, les cuillères à jiger, le petit matériel texan ultra-light, une boite proto Reins double étage pour différentes têtes plombées. J’y aurai aussi une boite avec les 3-4 shads (à brochet) que j’utilise le plus souvent (le « kit de survie pour île déserte ») qui sera sortie en permanence. Et du matériel « en vrac » directement en pochettes comme les hameçons drop-shot Hookers, les Hookers Finess JigHead (je me sers pour le moment d’un assortiment de grammages : 2g, 2,5g, 3g et 3,5g, en coloris Pearl White et Camo). Les pinces, lunettes, casquette, ciseaux et toise sont également dans le bakan mais seront sortis pour la partie de pêche.

(Désolé pour la photo, j’ai « juste » oublié de la faire…🙂 )

Enfin, la partie nautisme : le JéBoat a été allégé du moteur thermique et de la nourrice étant donné que la date se fait uniquement au moteur électrique. Les sondeurs sont également interdits (du coup je vais même enlever les supports RAM). J’aurai une batterie à l’avant du bateau (pour le moteur avant) et une batterie à l’arrière (pour le moteur arrière que Fabien est sensé avoir amené…🙂 ). Je prendrai une batterie de rechange (celle utilisée d’ordinaire pour les sondeurs et les pompes de cale et de vivier). Nous ne nous servirons à priori pas du vivier (les commissaires seront sur l’eau pour mesurer) afin de ne pas nous alourdir avec 100 litres d’eau (surtout en prévision de la sortie du bateau le soir…). Le sac de pesée du Défi servira à accueillir les hypothétiques poissons temporairement (le temps de croiser un bateau commissaire). L’épuisette (j’ai un modèle Pafex avec une large ouverture, aux mailles enduites de nylon pour ne pas blesser les poissons ni emmêler les montages) sera posée sur mon siège bicyclette. Fabien (le pauvre…) n’aura quand-à-lui pas de siège (si on le place, ça créé un point « fixe » dans le bateau et c’est un peu plus casse figure pour moi. Or on sait que je n’ai pas besoin de ça…🙂 ). Niveau sécurité, on va à l’essentiel : deux gilets de sauvetage, une écope, des pansements, une rame, des cordes et une ancre. Vous remarquez que je ne parle pas de sondeurs. En effet, même si vraiment tout le monde possède un sondeur de nos jours, l’organisation a préféré les interdire. Même si ça ne nous enchante pas vraiment de nous passer de notre chère électronique embarquée, on accepte la règle !

Bon et bien voilà. Je crois avoir vraiment tout dit… On verra samedi si j’ai eu quelques bonnes idées. Je vous raconte ça la semaine prochaine, c’est promis !😉

2 Réponses to “Préparation sortie 12 septembre – Nogent-sur-Seine”

  1. […] Le blog d'un accroc à la pêche aux leurres ! « Préparation sortie 12 septembre – Nogent-sur-Seine […]

  2. tres bon article !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :