Challenge Carnassiers 2015 Nogent-sur-Seine : résultat !

Bonjour !

Alors… Déjà je rassure mes lecteurs : je ne suis pas tombé à l’eau samedi !!!🙂 Mais j’ai tout de même terminé la journée complètement trempé !😉

Ensuite, vis-à-vis de l’article précédent sur mon blog (voir ICI), j’avoue être assez content de notre résultat. Je m’en suis tenu à la stratégie évoquée et à la sélection de matériel effectuée. Ça m’a permis de faire du poisson. Notre résultat n’est pas mauvais, avec un peu de réussite ou de chance on aurait pu faire un tout petit peu mieux. Mais bon, 6èmes sur 30 équipages c’est déjà bien ! Et surtout en faisant du poisson !!!🙂

Niveau pêche, ça n’a pas été autant la fête que prévu. Je pensais naïvement qu’il y aurait beaucoup d’herbiers et que les poissons seraient en trans car jamais pêché mais ça n’a pas été aussi simple que ça. Enfin bon, il y a quand même 10 fois plus de poissons capturés que sur une manche du Défi Nord ou du GN, mais bon on en veut toujours plus !😉

Déjà, je dois souligner le travail incroyable réalisé par l’AAPPMA de Nogent-sur-Seine. Obtenir l’autorisation de pêcher le bassin de la centrale, mettre en place deux mises à l’eau vraiment top (passage du gyro-broyeur, etc.) et évidemment tout le boulot de préparation de la date : vraiment c’est un travail colossal qu’Emmanuel, Arnaud et leurs acolytes ont réalisé : et de surcroit extrêmement bien réalisé ! Niveau ambiance c’était encore très sympa mais on sent quand même une évolution par rapport à l’an passé. Certains concurrents en veulent vraiment et ne sont pas trop là pour rigoler. Bon, tant que ça ne concerne qu’une poignée de bateaux, ça ne nous dérange pas. Quand ça sera trop important (et donc pesant), on passera simplement notre tour… Ben oui les gars, c’est pas la coupe du monde : c’est le Challenge Carnassiers de Nogent-sur-Seine !😉

Parlons peu, parlons pêche à présent ! Donc les herbiers n’étaient pas très imposants. Un tapis uniforme, ponctué par quelques plages de sable. Par endroits (rares endroits !) il y avait quelques herbiers qui montaient un peu mais rien de vraiment dense. L’eau était extrêmement claire. Et pour finir il y avait beaucoup de bateaux sur l’eau. Honnêtement, 30 bateaux c’était trop. 20 ça aurait été bien. Ou à la rigueur les bateaux tels que mais pas les commissaires avec moteurs thermiques, surtout pour mettre trois minutes à le démarrer pour finalement s’arrêter 20 mètres plus loin… Chapeau au passage au commissaire « écolo » qui a passé la journée sur son kayak, et ceci malgré les averses drues ! Il était efficace dans ses déplacements et discret : vraiment le top ! Et en plus super sympa !

8 heures précises donc, le départ est donné. Pour le moment le ciel est juste couvert mais il n’y a pas de pluie. Quelques furieux s’élancent vite (certains bateaux avaient le moteur électrique avant ainsi que deux moteurs électriques arrières !) tandis qu’on y va molo. On passe le pont sans avoir encore trop pêché, car il y a pas mal de monde en chemin. On commence juste après le pont, en voyant sortir quelques poissons (brochets puis perche de 45 cm). Je pêche au shad à palette et prends régulièrement des petites tapes. Des perches… Je passe rapidement au souple mais je prends beaucoup de non maillées. Fabien passe au jerk et fais également suivre des perches. J’en pique une maillée au G-Tail Saturn 2.5 monté sur tête plombée Hookers 2,5g. On voit encore un ou deux brochets maillés se faire prendre, ça commence à nous peser de ne pas prendre de touche. Finalement je ferre un poisson de 45 sur un Fat RockVibe Shad 4 pouces monté sur jig football. On continue sur la même berge (en évitant les bateaux qui ne savent pas faire une dérive : honnêtement ça m’a quand même bien gonflé toute la journée de me faire couper la route en permanence…) et on rentre encore quelques petits brochets. Fabien pêche au spinner et rentre une perche maillée. Un commissaire la voit et arrive vers nous, on en profite pour mesurer les deux perches. Un peu plus loin je vois un brochet de 60-65 faire demi-tour derrière mon Divinatör puis je prends aussi une perche maillée avec ce même leurre. On va faire un tour vers le fond du plan d’eau et on voit encore quelques poissons (non maillés surtout) se faire prendre. Un équipage statique enchaîne devant nous une surprenante série de un poisson par lancer (petits brochets et petites perches). La pluie et le vent font leur apparition vers 10h30. On reprend l’autre berge, je place le bateau à 15 mètres de la berge pour pouvoir pêcher au shad devant tandis que Fabien pêche plus précisément au jerk la zone frondaisons et cassure. Il nous sort ainsi un brochet de 57 cm. Piqué juste au bord, on a eu chaud. Le temps de mesurer et trois bateaux sont autour de nous… Les averses s’enchainent avec même quelques coups de tonnerre. On poursuit la berge et je prends une première touche mais je ne parviens pas à piquer le poisson. Un peu plus loin, nouvelle touche que je ferre cette fois. Le poisson vient, on le voit (il fait 65 cm environ) mais je le décroche à trois mètres du bateau. Je m’en veux pas mal… On reprend, Fabien pique un poisson de 51 cm au spinner dans une zone peu profonde (et riche en herbiers). Encore une fois, le temps de faire la mesure on dérive un peu et deux bateaux se sont placés là où Fabien a fait le poisson… On repart dans l’autre sens du coup, et c’est à mon tour de faire un brochet, à la lame Tiemco ! 53 cm, piqué sur le bout du museau encore, mais dans le dur cette fois ! Il est midi, soit l’heure de se planquer un peu pour faire le plein de forces. On mange à côté d’un équipage qui a rentré deux beaux brochets. Le classement provisoire est annoncé, on sort 8èmes à la pause avec 2m40 environ. Un peu déçus, on se prépare pour la suite, soit une après-midi pluvieuse…

14h et des brouettes (ben oui, grâce aux indisciplinés incapables d’attendre à un endroit que le départ soit donné, on doit attendre…) on repart. Les furieux partent à nouveau à fond tandis qu’on y va doucement. On ne voit plus du tout de perches, c’est la première information. On ne voit plus de concurrents sortir de poissons non plus, ils commencent à se méfier les cocos… Fabien prend quand même un gros stop sur un shad Fox mais le poisson a gobé le leurre par le travers, laissant simplement de belles traces sur les flancs. On philosophe un peu sur ce poisson (s’il avait attaqué un peu autrement, il se serait piqué ! Bref ça se joue à un poil de c.. hance !, comme souvent ! Mais il faut avouer qu’avec Poupou on n’a jamais le petit coup de pouce du destin qui ferait pencher la balance de notre côté. Enfin bon, tant qu’on s’amuse ça va !) qui nous aurait fait du bien… Le temps pour Fabien de me signaler une zone un peu délaissée par les autres concurrents. On y arrive, on stoppe les moteurs, je lance un Fat RVS 6.5 (monté sur une tête football de 12 grammes) et la châtaigne ne se fait pas attendre… Prudemment, je le ramène. Il est chouette, piqué au coin par le triple voleur. Il rentre dans l’épuisette : 75 cm. Comme vous le voyez, je suis trempé… Et j’ai grand besoin que mon coiffeur sorte de prison…🙂

FullSizeRender (1) FullSizeRender

On était seuls sur cette zone mais d’un coup quatre bateaux nous entourent. Bref on repart le long de la berge qui a rapporté son premier poisson à Fabien. En route, Fabien fait suivre des perches dont quelques maillées. En fait un banc de fourrage est apparu en surface et elles sont juste en dessous. Je passe au G-Tail Saturn 2.5 sur TP Hookers 2,5g et je rentre une dizaine de perches. Malheureusement seulement deux sont maillés : 25,5 cm chacune ! On termine le concours trempés et sans ajouter d’autre poisson à notre feuille de marque.

Bilan, avec 4 brochets et 5 perches maillées on devrait rester dans le top 10 et peut-être améliorer un peu notre classement car il ne s’est pas fait beaucoup de poissons sur l’après midi. Les places défilent et notre tour arrive : 6èmes avec 3696 points (1 point = 1 mm donc on a 3,7 m de poissons). Un poil déçus tout de même, surtout qu’on termine à moins d’une perche des 5èmes et même des 4èmes qui ont 3950 poins (les vainqueurs de l’an passé, qui avaient d’ailleurs également juste une perche d’avance sur nous en 2014 !). Gene Eddy termine 3ème avec 4289 points, les seconds ont 4290 (avec une grosse matinée où ils ont enchainé deux beaux brochets puis les perches maillées !). Notons que nous terminons donc à 1 brochet maillé, ou 2 perches, des troisièmes et des seconds. Enfin, les vainqueurs ont 5432 points soit l’équivalent de trois brochets de 60 cm d’avance sur nous (quand même).

Une petite photo d’ambiance pour finir…🙂 On voit le chemin de mise à l’eau, les deux cheminées de la centrale et un Poupou trempé !😦

IMG_20150912_181232

Au total il y aura eu 66 brochets et 40 perches de comptabilisés pendant cette journée. Voici le classement détaillé du top 10 pour ceux qui ne l’auraient pas trouvé (je l’ai recopié, c’est possible que j’ai une ou deux erreurs…) :

 classement

Pour proposer une conclusion (surtout suite à l’article concernant la préparation de cette date), j’ai envie de me demander comment aurait-on pu faire mieux !? C’est ce qu’on se demande à chaque fois en fait. Peut-être en rentrant les trois touches de brochets que nous n’avons pas concrétisées. Mais ça reste utopique car, objectivement, on ne peut pas rentrer tous les poissons touchés. En ce qui concerne les brochets on réalise un 4 sur 5 (car je décroche un poisson) et on manque donc deux touches (mais on ne sait pas vraiment si ces deux-là étaient maillés surtout qu’on a quand même sorti beaucoup de brochets non maillés). On peut dire que 80%, c’est pas trop mal. Nous n’avons pas croisé d’autres brochets, ni de grand brochet d’ailleurs. Pourtant il s’en est fait ! Mais ça reste aussi (pas seulement…) une question de chance. On n’a commencé là où on a pu commencer, simplement. Si on avait démarré vingt mètres à côté on aurait peut-être eu la chance, comme pas mal de concurrents (niveau répartition des captures, il y a eu 1 brochet de plus du mètre, 9 entre 90 et 100 cm et 12 entre 80 et 90 cm), de rentrer rapidement un poisson de 80 cm ou plus. Donc ça, je ne pense pas qu’on ait pu changer la donne, surtout sur un plan d’eau inconnu. Le point à améliorer aurait donc pu être notre résultat sur les perches (pourtant c’est sensé être mon point fort…). Alors pour le coup, c’est vrai que je n’ai pas cherché la perche très longtemps dans le concours, le faisant simplement quand nous en avions vu suivre notre leurre ou quand ça sentait fort la perche. On n’a pas vu de jolies mémères. Mais j’ai rentré des perches maillées dès que l’occasion s’est présentée. Seul bémol, en étant à l’avant du bateau je pêche essentiellement au shad, en balayant les 90° de devant (45° de chaque côté de l’axe du bateau). Ma mission est de rentrer les poissons sur lesquels ont pourrait passer. Pas forcément des gros d’ailleurs, du coup j’utilise des shads de taille moyenne : 5 ou 6 pouces pour l’essentiel. Fabien pêche aussi beaucoup au shad (idem voir bien plus gros) mais il alterne un peu plus. Spinner, jerk comme on l’a vu. En tout cas, je ne peux pas trop me mettre à pêcher la perche (en tout cas comme j’aime le faire : c’est-à-dire assez léger et lentement) simplement car nous sommes assez souvent en mouvement (lent, mais mouvement tout de même) afin de couvrir du terrain et, plus simplement, de faire notre dérive correctement. Du coup, on devrait peut-être plus penser à stopper vraiment le bateau (voir à ancrer comme certains). C’est peut-être le prochain axe à expérimenter…🙂

J’essaierai d’ajouter des photos à l’article dès que les organisateurs les auront diffusées ! Encore merci à eux pour cette journée !!!

3 Réponses to “Challenge Carnassiers 2015 Nogent-sur-Seine : résultat !”

  1. Thierry Lefevre Says:

    Salut Jérôme,

    Super résultat et récit très prenant comme d’habitude, on a vraiment l’impression d’être sûr le jé boat…..

    Thierry

    • cannafish Says:

      Merci Thierry ! Je ne sais pas si c’est correctement réalisé, mais c’est ce que j’essaie de faire en tout cas !🙂

  2. Nous on a ancré comme tu l’as dis plus haut dans l’article et effectivement tu nous as vu rentrer une série de poissons à chaque lancer… Une option qui aurait pu ne pas marcher mais au vu des conditions climatiques, nous avons opté pour cette solution ! A bientôt sur un plan d’eau !
    Signé les 5èmes. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :