Fermeture 28 janvier 2018

Le clap de fin de la saison 2017-2018 a été improvisé avec Nicolas dans le 77. On a sorti le Jé Boat pour l’occasion avec quelques appréhensions pour moi car je ne m’en étais pas servi depuis un long moment (depuis septembre pour le bateau ; mais surtout plus 18 mois pour le thermique). Au final on a mis à l’eau sans soucis vers 9h15 à la Tombe dans une Seine haute (mais sans plus) et teintée. Direction les bras morts les plus longs pour essayer de trouver une eau plus claire et surtout quelques brochets du domaine public. L’eau en Seine est à 7°C et dans les bras morts autour de 8°C, donc rien de déterminant dans cette différence. Après un peu de navigation et en voyant de nombreux pêcheurs du bord, on rentre donc dans un bras qu’on remonte en bonne partie  au thermique. On s’arrête dans une gravière qui communique avec ce bras (l’entrée étant cernée par des pêcheurs au vif). Deuxième lancer au jerk (Svartzonker Tiscaren, nouveauté 2018) je vois un brochet de 80 cm environ qui rate sa première attaque puis qui avorte la seconde. Il ne se remontrera pas. On finit cet étendue d’eau sans revoir de poisson et on reprend vers le fond du bras en pêchant. On ne voit rien mais on discute avec pas mal de pêcheurs (en bateau ou du bord) et puis de toute façon comme on ne se voit pas souvent avec Nicolas, on a plein de choses à se dire alors le temps passe vite et dans la bonne humeur… 🙂

Bref on pêche la fin de ce long bras mort puis on le redescend et on s’arrête à l’entrée de la gravière pour manger. Les pêcheurs au vif sont partis et ils ont laissé un endroit dégueulasse (bouteilles de verre et carton des packs correspondants) alors une fois nos sandwichs terminés, on remplit le vivier de tout ce qui traine sur place. Franchement plus de 10 kilos de verre, de capsules et de cartons. Pour le respect de la nature, on repassera…

On décide ensuite de changer de bras mort et pour ça on redescend vers la mise à l’eau. On fait le bras des péniches coulées dont l’eau est très trouble et on prend 2-3 touches très timides sur le fond du bras. Un Tracker est présent et ils sortent un petit brochet devant nous (au vif).

Je propose à Nicolas de faire un dernier étang sur le chemin du retour, qui est plus abrité que le bras qu’on vient de faire. On y fonce et on y trouve deux autres bateaux. Personne n’a rien vu de toute la journée. On discute bien avec l’un d’eux et on reprend la pêche. Je cherche des herbiers que je connais mais je suis incapable de les retrouver précisément… Nicolas me demande de me rapprocher de la bordure car il veut pêcher une plage de sable qu’on voit de très loin et hop il se fait coffrer par un poisson de 65 cm environ. Bien combatif, au Fat RockVibe Shad 6,5 pouces !

20180128_145629

Dix mètres plus loin je prends une touche en retour sur un Mc Rubber Shad mais je me fais avoir comme un bleu, et on en reste là. Évidemment le thermique dont nous n’avions rien eu à redire pendant toute la journée décide de faire des siennes et on se cogne quasiment 2 km au moteur électrique pour revenir à la mise-à-l’eau… Et comme j’avais voulu nous alléger je n’avais pris qu’une batterie pour le moteur électrique donc on a manqué de gouache assez rapidement. Heureusement dès qu’on a basculé en Seine, le débit nous a un peu aidé… Bref une fermeture sympa, qui donne envie d’y retourner plus souvent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :