Du changement chez Shimano !

Mes lecteurs le savent, je suis un pro Shimano de la première heure et je « souffrais » vraiment de la façon dont ce matériel était travaillé en France. Je me souviens encore, il y a 15 ans je pense, dans un sombre magasin de pêche du Val de Marne, de ma rencontre avec le commercial IDF. On parlait moulinets casting en eau douce, Shimano proposait uniquement le Curado Bantam (old school, le vert, j’en ai encore !) et je tentais d’expliquer au monsieur que son concurrent le plus sérieux, Daiwa, proposait une offre plus vaste avec par exemple des moulinets plus légers comme le Pixy. Réponse du concerné : « perso ce qui m’intéresse c’est de vendre des gros moulinets casting pour la mer, ça rapporte plus ». Bon déjà je n’en suis même pas sûr, que ça rapporte plus, et aussi tu as du te tromper de zone puisqu’on est en IDF (mais ta zone est assez vaste, peut-être). Bref j’étais un peu blasé de cet état d’esprit. Mais les temps changent et maintenant Shimano est travaillé correctement et aussi « en direct » via Shimano France, ceci ayant débuté le 1er juillet. Pas de révolution dans le référencement de cette année charnière mais on peut espérer deux choses : en premier la facilité de trouver les produits au catalogue (auparavant, en France, on ne bénéficiait que d’une petite partie du catalogue Europe) et en second un service SAV enfin digne du numéro 1 mondial du moulinet. Je n’en dis pas beaucoup plus mais des personnes ont été embauchées exclusivement pour travailler sur ce secteur SAV qui était clairement délaissé ces dernières années. Des formules d’entretien de moulinets seront également proposées (vous savez le genre de prestations proposées par quelques particuliers à l’heure actuelle). Certains préfèrent laisser leur voiture chez le concessionnaire pour la révision ; et bien maintenant ça sera la même chose pour vos moulinets.

Bref passons maintenant à la gamme 2020. Je parlerai dans ces lignes uniquement du matériel que je me verrai bien utiliser (ou que j’utilise déjà).

Commençons par les moulinets.

Niveau moulinets spinning, vous le savez je suis fan de la taille C2000S pour les pêches de carnassiers en spinning (au delà je passe en casting), qui présente pour moi plusieurs avantages, à savoir un poids très léger (c’est un bâti de taille 1000 avec une bobine en taille 2000) avec une bobine shallow permettant de ne pas mettre de backing ou de sacrifier 200 m de mono-filament pour être rempli correctement. Avantage de la bobine en taille 2000, un diamètre plus important que celle de la taille 1000 et donc moins de soucis en enroulant du fluorocarbone fin. Trois modèles sont au catalogue : le Vanquish pour commencer (145 grammes, 11+1 roulements, 70 cm par tour de manivelle et 430 euros), le Twinpower (180 g, 9+1 roulements, 70 cm par tour de manivelle et 370 euros) et enfin le Soares BB (200 grammes, 5+1 et 57 cm, pour 180 euros). A noter un nouveau modèle, le Vanford qui doit remplacer les Ci4+ mais on en sait pas encore beaucoup sur ce moulinet.

Niveau moulinets casting à présent, on a plusieurs gammes et différentes utilisations via un panel de ratios pour certains modèles. Pour du gros leurres (sans rentrer dans le détail) on retrouve l’indémodable Calcutta Conquest (profil rond) en taille 301 (330 g, 12+1, 84 cm) pour 470 euros ainsi qu’un profil bas le Trank 301 (330 g, 5+1, deux ratios 5.8:1 et 7.6:1 pour respectivement 75 et 100 cm par tour de manivelle) pour 270 euros. Pour des pêches moins lourdes, on a le Bantam MGL 151 disponible en trois ratios (6.2:1 pour 66 cm, 7.1:1 pour 76 cm et 8.1:1 pour 86 cm par tour de manivelle), 5+1 roulements, environ 220 grammes pour 350 euros. Ensuite le Curado DC 151, 220 grammes également, 6+1 roulements, trois ratios (6.2:1 pour 66 cm, 7.4:1 pour 76 cm et 8.5:1 pour 86 cm par tour de manivelle) pour 260 euros et le Curado 201K (trois ratios aussi : 5.0:1 pour 53 cm, 6.2:1 pour 66 cm et 7.4:1 pour 79 cm par tour de manivelle), 215 g, 6+1 roulements pour 180 euros. Je ne suis pas trop sûr des infos « ratio » car le descriptif est en désaccord avec le tableau sur le PDF du catalogue. Comme le descriptif ressemble fort à celui du Curado DC, j’ai tendance à croire le tableau. J’ai toujours mes Curado séries E qui sont, à mon avis, le meilleur modèle que Shimano ait sorti en Curado, mais avec celui-ci on est extrêmement proche en terme de poids, ergonomie et équilibre. Seul bémol, la couleur noire que certains puristes ne peuvent tolérer pour un Curado (mais c’est déjà mieux que le I !!!). Perso ça passe, je le trouve même assez class et il pourrait venir compléter ma gamme. En effet, le hic avec le E c’est qu’il n’était proposé qu’en un seul ratio (7.0:1) en 201 (alors qu’en 200 il y avait également un 5.0:1) et c’est pour ça que j’avais (et utilise encore) des Scorpions XT (même modèle, mais version japonaise avec ratio de 6.3:1 et rouge !!!). Bref un moulinet qui, je pense, peux servir plusieurs années (comme mes E7) donc un investissement extrêmement valable (le E7 sortait un peu plus cher de mémoire).

Au point de vue des cannes, plusieurs gammes peuvent nous intéresser. J’ai retenu uniquement dans ma sélection des cannes monobrins ou à poignée démontable. Le haut de gamme est représenté via la gamme Poison Adrena. Attention ce sont les Adrena directement par Shimano, mais Shimano réalise également une gamme « Poison Adrena » en collaboration avec Jackall avec de très petites différences, en particulier sur les tailles. On a pu trouver ces cannes en 2018 et 2019 via Fish Connection (via Plus Fishing donc, indirectement, qui importe Jackall en Europe). En 2021, ces cannes en collaboration avec Jackall seront dénommées « Poison Ultima ». J’ai retenu deux cannes spinning 64UL (2-7g, 85g) et 67ML (4-12g, 92g) et quatre cannes casting : 63M (7-21g, 95g) ou 610M (7-21g, 105g), 66MH (10-30g, 102g) et 72H (poignée démontable, 12-42g, 122g). Toutes les cannes de la série Adrena sont proposées à 300 euros pièce. Ensuite on trouve la série Expride avec une spinning qui va bien (65UL, 2-10g, 92g) et trois castings : une canne bait-finesse, la 64LBF (3,5-10g, 100g), une 66M (7-21g, 112g) et une 73XH (poignée démontable, 14-56g, 132g). Les cannes Expride sont proposées au tarif de 235 euros. La gamme Zodias (175 euros) est également intéressante et j’y ai retenu trois cannes casting : la 68LBF, encore une bait-finess (4-12g, 97g), une 610M (7-21g, 110g) et une 72H (14-42g, 127g). Ensuite les Sustain avec deux spinning, la 61L (3-14g, 85g) et la 63ML (7-21g, 92g) et trois casting : 63M (14-35g), 70H (21-56g mais elle peut prendre vraiment moins ! pour un poids de 115g) et 72XXH (56-135g, 160g). Je possède ces deux dernières comme vous l’avez vu dans les derniers articles et elles me bluffent. Prix public 150 à 175 euros. Enfin trois cannes de la gamme Yasei : la Perch (poignée démontable, 195L, 3-12g, 87g pour 125€), la dropshot (poignée démontable, 210ML, 5-18g, 96g pour 145€= et la Crankbait dont je parlais dans le dernier Culture Fish où je suis apparu (220M, deux brins, 8-24g, 110g pour 140 euros).

Joli black-bass capturé à l’aide de la Shimano Sustain 70H

Mais Shimano, et c’est aussi l’information importante, c’est aussi du leurre et ils n’ont jamais été proposés en France ‘de mémoire). On a un avant-gout cette année avec des modèles truites (par exemple deux petits jerkbaits minnows : Cardiff Pinspot 50S à 15€ ou Foletta 50 à 12€ ou encore une série de petites cuillères ondulantes typées Area) et une gamme Bantam (perche/brochet/black-bass) déjà assez étoffée (crankbaits MacBeth 50 et 63 pour 15/16€, lipless crankbait Rattlin Sur-vibe 14g pourb 16€, crankbaits Kozac SR et MR pour 14€ et Pablo Shad 59SP pour 15€). La gamme nipponne est encore plus développée avec par exemple la résurection du fameux « Triple Impact » relooké pour l’occasion. Des poppers, des Flat Crankbaits, c’est tentant tout ça !!!

On trouve aussi, entre autres, des lunettes comme les Curado (jaunes) pour 30€, Yasei (grises ou bleues) pour 35€ ou Purist (ambrée) pour 43€. Perso j’apprécie d’avoir un assortiment, simplement pour adapter la couleur des verres à la luminosité. Ces prix « réduits » permettent d’avoir deux ou trois paires.

Bon voilà je pense avoir fait le tour de ce qui peut intéresser mes homologues pêcheurs aux leurres. Il me tarde d’utiliser certains de ces produits !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :