Retour date FFPS IDF Madine 2-3 octobre 2021

Suite et fin des aventures régionales IDF : ce week-end donc c’était Madine, du côté de Metz (un peu loin de l’IDF, disons qu’on est le comité IDF et Nord-Est 🙂 ). Avant d’oublier je tiens à remercier tous les bénévoles présents, en particulier la garderie et le président de l’AAPPMA de Madine. Et de remercier aussi l’organisation pour les petites dotations de leurres reçus par chaque équipe dès le samedi matin ! Personnellement je regrette qu’aucun repas commun n’ai été proposé le samedi soir, c’est toujours un bon moment de partager un repas chaud avec organisateurs et autres pêcheurs. Idem pour les paniers repas du midi, c’est bien pratique pour les compétiteurs qui viennent de loin et tout ça fait aussi rentrer des sous dans les poches de l’organisation, ce qui n’est pas négligeable.

Les habitués de Madine prévoyaient une gagne à 20 brochets le week-end et évidemment ça n’a pas été ça du tout… 35 bateaux engagés ça promettait un énorme soucis comptable pour le classement général en cas de mauvaise performance et ça faisait peur à tout le monde (le dernier de la date aurait ramassé 35 points : le genre de truc irrémédiable pour le général). Et ça par contre, ça a bien été le cas. La gagne est pour Legendre/Weill avec 1 perche et 5 brochets dont un de 1m15 et du coup ils remportent le championnat régional : bravo à eux ! Les grands perdants sont les anciens leaders Fenard / Marie (2 victoires en 2 dates avant d’aller à Madine) qui malheureusement ne comptabilisent pas de poisson le dimanche (malgré un brochet métré qui sort de l’épuisette d’une chandelle pendant qu’ils appelaient les commissaires) : ils finissent 20èmes du weekend et ils dégringolent à la 4ème place du régional (à égalité de points avec une autre équipe, mais ils ont visiblement pris un carton dimanche et dans le règlement c’est ce qui départage en premier lieu les équipes exæquos). Et nous, en 3ème place avant ce weekend couperet de Madine, on a fait de notre mieux pour laisser passer la tempête (à tous les sens du terme !)… Nicolas est énorme sur cette date puisqu’il prend 4 de nos 5 poissons (j’ai regardé ; et puis cette fois j’ai correctement utilisé l’épuisette !). Par contre j’ai pris beaucoup de brochets (essentiellement au jerk, au lipless et au spinner) et quelques perches, hélas rien de maillé.

On sort 13èmes le samedi avec 2 brochets (65 et 85 cm) et 2 perches (dont une 34 cm de Nicolas, qui s’avèrera être la plus grosse perche capturée pendant le weekend !) puis aussi 13èmes le dimanche avec une perche.

La manche du dimanche était incertaine à cause de la météo (honnêtement, pas grand monde ne voulait y aller), on est partis en retard et rentrés plus tôt, par sécurité (franchement sur le Cap on se faisait massacrer au milieu du lac, d’ailleurs on est rentrés avant l’arrêt de manche, c’était vraiment trop tendu pour nous). On s’est surtout fait correctement brasser toute la journée, en vidant les batteries évidemment. Bref, avec les équipes qui brillent un jour et qui ne brillent pas l’autre jour (dans les 2 sens) ; et grâce à notre pseudo constance (et la perche de Nicolas le dimanche !), on sort 8èmes du week-end : on fait mieux que limiter la casse et on se retrouve même 2èmes du classement régional (final). Même si on pense que ce n’est pas mérité comparé aux 4èmes (Fenard / Marie), c’est la façon de compter les points du classement général qui nous place là (et on savait dès le début de saison que Madine serait une date cruciale). Fatigués, trempés et quand même heureux du podium régional (même si complètement dégoutés pour Fenard / Marie), on est rentré entiers. C’était aussi sympa de revoir de vieux potes comme Stéphane B : faudra essayer de se refaire ça mon grand.

Encore une fois on est bien content de ce résultat, surtout en prenant en considération la tête de nos embarcations. J’ai même entendu quelqu’un parler de couvercle de glacière en parlant du Cap de Nicolas. 🙂 Bah même comme ça, on est encore là. Mais c’est clair que c’est pas super stable (le Cap c’est mieux que l’Aluma 1236 quand-même ! Mais plus lourd aussi), on ne peut pas bricoler « simplement », on ne peut pas prendre trop de cannes ou de leurres : il faut faire des choix bien avant la date et ces décisions peuvent s’avérer fatales. Un moteur électrique avec télécommande nous permettrait de mieux appréhender ce genre de dates : on pourrait ancrer, suivre une dérive sans devoir intervenir souvent (et donc zigzaguer), etc. Le sondeur de Nicolas est vraiment très bien mais on n’a pas trouvé certaines fonctionnalités (en fait elles n’y sont peut-être pas ! 🙂 ) comme la cartographie par exemple (pour suivre une dérive, ou passer à coté, mais au moins parce qu’on l’a décidé !).

Maintenant il faut voir si on fait les 2 week-ends nationaux. Ça coûte pas mal de sous, on a aucune chance (va falloir pêcher le sandre : un poisson que, personnellement, je capture tous les 2 ans en gros… Nicolas a une bien plus grosse expérience que moi : il en a pris 5 en septembre dernier ! 🙂 ), ces dates et les kilomètres associés sont épuisants, il faut poser le vendredi (certains ne peuvent poser que l’après-midi), les femmes ne sont pas forcément contentes et les enfants tristes qu’on ne soit pas là. Mais c’est peut-être aussi comme ça qu’on apprend.

Encart matériel (indispensable) : Lucky Craft LV500Max, Nishine Erie115SD, Airbnb, Reflets de France (raclette, pâtes bolognaises, boissons diverses mais surtout pas alcoolisées pendant le concours), Télépéages et Total Access. Doliprane / Immodium. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :