Archive pour Batterie Lithium nautisme

Sortie solo fin décembre 2020

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , , , , on 4 janvier 2021 by cannafish

Encouragé par la sortie précédente, je sors le JéBoat en mode grand froid, avec une canne et quelques leurres. Déjà quel bonheur de naviguer sur ma coque de noix ! Mon bon vieux Yamaha démarre au quart de tour même après 5 mois sans avoir tourné, je prends maintenant plus de 35km/h avec la batterie Lithium de 7kg (et je vais finir par supprimer la 88Ah au plomb qui est encore à l’arrière…). Bon c’est pas vrai, j’avais quelques cannes et encore plus de leurres mais au final je n’ai vraiment utilisé qu’une canne et un leurre ahahah. Donc le combo jerbait avec, en fer de lance de l’attaque, le Nishine Erie 115SD (coming VERY soon!!!). Je suis resté sur l’eau de 11h à 15h (au passage j’ai consommé 4% de ma batterie Lithium LBS !!!!!) et j’ai rentré deux brochets de 60 cm. Cédric et Noé, chacun seul sur leur bateau pour la journée complète, feront respectivement un brochet (50 cm) et deux brochets (50-60 cm). J’ai parlé à quatre autres bateaux et personne n’avait rien fait. Bref, lentement mais sûrement, je valide mes premiers ressentis sur ce 4×4 d’eau froide qu’est le Nishine Erie 115SD (et il me faut d’autres couleurs !!!). Les conditions étaient bien plus difficiles que lors de la sortie précédente : la température de l’eau était quasi identique mais celle de l’air par contre avait bien baissée ! J’ai juste pris un poisson en photo, simplement car il avait une crinelle forte qui trainait de plus de 50 cm en dehors de sa gueule. On en voit la trace d’usure sur son bord de gueule. J’ai coupé au plus profond (je ne voyais même pas l’hameçon) et il est reparti… Il restait un bout de nylon accroché à l’agraphe retenant la crinelle : du 20 centièmes à peine. Il y a encore du boulot d’éducation à faire… 😦

Lithium Boat Solution

Posted in Mode test, Nautisme with tags , , , , , on 2 juin 2020 by cannafish

Un petit article pour vous parler de ma nouvelle batterie, récupérée au CNPL 2020.

LBSlogo

Ce billet est susceptible d’être modifié si jamais j’ai écrit des bêtises… Et oui je ne suis pas un professionnel de la batterie Lithium, loin s’en faut… 🙂

Mes lecteurs le savent, le Jé Boat est souvent pénalisé par son poids. Le premier qui fait un commentaire sur mon embonpoint est viré du blog… 🙂 A deux pêcheurs en navigation au thermique c’est une catastrophe, surtout vivier plein. Seul (avec vivier vide) je prends 35 km/h mais le poids de batteries Pb constitue un sérieux handicap. J’avais, à l’avant du bateau, deux batteries de 115 A qui représentaient environ 45 kg plus une 70 A (15 kg je dirai) à l’arrière pour l’électronique et les pompes (ça c’est large…). Le hasard de la vie a fait que j’ai sympathisé avec Stéphanie Heil qui est un peu dans la même branche que moi (la recherche). En effet elle est ingénieure en Suède, pays où j’ai également fait mon post-doc. Et Stéphanie est la compagne de Franz Heil, qui en connait un rayon sur les batteries puisqu’il gère Lithium Boat Solution (et qu’il a une longue expérience professionnelle dans le domaine). Pile à ce moment là, mes batteries plombs commençaient à montrer des signes de faiblesse. Drôle de hasard et comme je ne crois pas vraiment au hasard… Je commence à regarder pour les changer, allant au moins cher comme les fois précédentes (250 euros les deux batteries, en gros en prenant des trucs sur internet, pas vraiment géniales ; ou minimum 400 euros pour deux MinnKota 12V en 110 A). Et je me dis que je vais recommencer dans 4 ou 5 ans avec une perte significative d’efficacité au bout d’un ans, en gros. De là on a commencé à parler batteries avec Stéphanie et Franz. Je décris mon bateau, le moteur électrique en 12V et l’électronique en ma possession à Franz et il a commencé à me parler des différentes technologies disponibles. Il m’a également sorti les consommations de mon moteur (un MinnKota Edge 45, ancienne génération) vitesse par vitesse. L’électronique ne consomme quasi rien (réflexion uniquement valable pour les sondeurs que j’ai !). Devant la description de ma façon de pêcher (je ne veux plus forcément pêcher des plans d’eau « tout électrique », privilégiant à l’avenir des plans d’eau permettant des sorties mixtes thermique-électrique), il me conseille au plus juste et je me retrouve avec une préconisation pour une 80 A (sans devis, on ne parle pour le moment pas du tout de ça). Allez je demande quel est la capacité maximale possible dans la valise des modèles Esox et il m’annonce 100 A. On parle aussi de longévité (nombres de cycles), de restitution constante en cours d’utilisation (contrairement à une batterie Pb, les Li restituent l’énergie de façon uniforme, c’est à dire sans baisse de puissance au cours de la journée comme les Pb). Compte tenu de ce que j’en fais actuellement, cette technologie me semble vraiment la plus adaptée. Je fais un peu confiance sur la longévité car on n’a pas encore de retour mais à part ça, ça colle vraiment à mes attentes. Je fais ajouter une sortie filtrée étanche (pour l’électronique) et je choisis de ne pas prendre de prise USB. En effet l’étanchéité des prises existantes n’est pas fabuleuse selon Franz (et le lithium et l’eau ne font pas du tout bon ménage, je le sais car j’étudie les alcalins au travail…) du coup il préfère ajouter un boitier sur la batterie afin de ne pas prendre de risque. Je préfère refuser, simplement de peur de taper cette excroissance (l’accès au logement à batteries est parfois délicat sur le Jé Boat). C’est peut-être une erreur car je manipule 7 kg bien plus facilement que deux fois 22 kg… La mise en place est donc bien plus simple. Je demande donc le devis pour les deux modèles (Esox 80 et Esox 100) et je me décide très rapidement pour la 100 afin d’avoir un peu de marge. On parle ensuite du chargeur (direct emballé pesé) puis d’un déchargeur, accessoire bien utile : les batteries Li se stockent à environ 25% de leur charge maximale alors autant les amener à cette charge avec un accessoire qui le fait pour vous (j’ai l’impression que c’est « simplement » un petit radiateur avec un ventilo, Franz me l’a programmé à Clermont et je serai bien incapable de le refaire). Une fois amenée à ces 25%, la batterie est éteinte (l’écran de contrôle) et elle ne perd plus sa charge. Vous pouvez voir ce déchargeur sur la photo ci-dessous. A noter qu’un boitier sera bientôt disponible pour lui.

LBS2

Je parlais de l’écran (on le voit au centre en bas sur la photo), je trouve que c’est un vrai plus de savoir, en cours de pêche, où on en est de sa charge. Compte tenu des précautions (couteuses) nécessaires à l’expédition de batterie Li, une remise en mains propres est convenue pour le salon de Clermont. Je verse un (petit) acompte trois semaines avant et je me retrouve à payer le solde en direct sur le stand (par virement, c’est beau la technologie), une fois la batterie en mains. Malgré l’affluence sur le stand, Frantz prend un long moment pour m’expliquer de vive voix certaines choses. En particulier que compte tenu que la batterie « perd » environ 14% de ses capacités après 500 cycles, Frantz prend les devants en rajoutant 14% de modules d’entrée de jeu. Bref j’ai une 120 A qui est sensée correspondre à mes deux anciennes batteries plombs en terme de capacité. Pour … 7 kg !!! Dans mon cas, le poids est divisé par 6 environ (à performances égales) et le volume est divisé par 3 je dirai. Sur la photo on voit la batterie LBS au premier plan et une classique (pas chère du tout du tout… Au moment de la photo sa sœur était déjà partie à la déchetterie. Et oui ça s’achetait par deux ces bêtes-là…) au second plan. La photo en perspective n’est pas flatteuse pour la LBS mais les rapports de poids et de taille que j’ai donnés sont bons.

LBS1

Ce type de batterie est évidemment plus cher que les batteries Pb, mais pour ça je fais clairement le pari sur leur longévité, comparativement à mes anciennes batteries et je ne pense pas être perdant. Dernier avantage, le temps de charge qui est réduit comparativement aux batteries Pb. De ce que je sais sur les batteries Li (j’en ai pas mal utilisé en modélisme) mais je dis peut-être une bêtise, il n’est pas gênant (je veux dire que cela ne les détériore pas) de charger les batteries Li rapidement, ce qui n’est pas le cas avec les batteries Pb. Bref j’ai pris un chargeur qui fournit 20 A par heure et je suis sensé recharger ma batterie (vide) en 5 heures. Mais comme elle n’est jamais vide, il faut en gros 4 heures pour la remettre à plein. C’est également un gain également non négligeable comparativement au Pb puisqu’il me fallait 3 chargeurs et une grosse nuit (10 heures en gros) pour recharger mes 3 batteries correctement. Sans compter 3 prises électriques, ce qui n’est pas toujours évident en mobile-home (c’est ce qu’on loue à 4 copains quasi systématiquement) et comme c’était quasi la même chose pour le second bateau, on se retrouvait rapidement avec des rallonges et des multiprises partout. Top la sécurité !!!

Bref un contact vraiment intéressant et surtout fructueux ! Je vous ferai un retour d’utilisation un peu plus tard.