Aux pêcheurs normands

Posted in Uncategorized on 3 novembre 2020 by cannafish

La seconde vague Covid touche notre pays et cette fois encore on pourrait en profiter pour revoir un peu notre façon de consommer. J’en profite donc pour mettre en avant un magasin « local ».

En fait si je fais ça, c’est aussi en réaction à la politique peu respectueuse du leader français de la vente par correspondance. Mes principaux griefs : des stocks jamais réels et donc des délais de réception de commandes abusifs. Pour que vous compreniez mieux, ce « gros site » de VPC a des entrepôts et du stock mais ça concerne évidemment les produits les plus vendus. Pour des articles plus spécialisés, il travaille essentiellement sur le stock des importateurs. Donc si le produit est en stock chez l’importateur, il faut quand-même le temps qu’il soit expédié chez le « gros site » de VPC puis réexpédié vers chez vous. En gros 4 ou 5 jours, si tout va bien. Il m’est arrivé une fois, il y a pas mal d’années, de recevoir le colis directement de l’importateur. Simplement, je pense, car je n’avais que des produits venant de chez lui et qu’il y avait déjà un retard énorme… Au final le bilan carbone était moindre, comme ça. Par contre, si l’importateur n’a pas le produit que vous voulez en stock (et comme son stock n’est pas forcément à jour, le produit apparaissait disponibles sur le site du « gros site » !), bah vous n’aurez pas votre produit. Ce qui me fait aussi râler ce sont les interactions peu constructives (unilatérales) avec le client. Un bon pote a commandé récemment (juillet) un trépied en alu pour pêcher en surf-casting avec les enfants pendant les vacances. Le truc arrive juste à temps, enfin je veux dire vis-à-vis de ses vacances… Et pourtant il est très prévoyant et avait largement anticipé sa commande ! Et, pas de bol, le produit arrive cassé (et, clairement, il a juste été reçu par le « gros site » de chez l’importateur, puis ré-expédié au client). Du coup, mon ami demande si le matériel peut être changé à temps avant le départ en vacances. Réponse du service client : « un autre trépied peut être expédié, mais seulement une fois que le produit défectueux leurs a été renvoyé et que le « gros site » a constaté le défaut. Mon ami a gardé le produit (sinon adieu les sessions détente avec les enfants pendant les vacances) et a collé un commentaire honnête (mais forcément négatif !). Ce commentaire a été filtré (donc dégagé). Bref des procédés pas vraiment cleans, et en l’état des choses pour moi ce n’est plus d’actualité d’y passer des commandes. J’ajoute que j’achète quelques produits très spécifiques sur de gros sites « similaires » aux USA (Tackle Ware House par exemple) et il n’y a jamais aucun problème… Curieux nan ?

Donc retour vers les shops locaux pour moi, même si je ne les avais jamais vraiment délaissés. Après, je n’ai hélas pas grand-chose de très sympa (accueil correct, référencement judicieux, …) près de chez moi, à part DPSG (ce n’est pas la porte à côté non plus, mais je m’y rends parfois sur le temps de la pause repas). Le magasin dont je vais vous parler aujourd’hui n’est pas un magasin local pour moi puisqu’il est situé au Havre, mais voila, quand on rencontre un gars qui se donne du mal (un vrai commerçant, qui va s’arracher pour commander le produit demandé par un casse-pieds comme moi par exemple…) et qui n’est pas vraiment aidé par la conjoncture, on peut essayer de l’aider. Et pour ça il n’y a pas 36 façons, ça s’appelle l’achat. Du coup en sortie de premier confinement j’avais fait un première commande, et là par solidarité il va bien falloir que je recommence ! 🙂

Quelques photos du magasin à présent !

Le référencement Ultimate Fishing (mai pas seulement !) est impressionnant. Tout ce qui est en stock chez Ultimate, par exemple, peut se retrouver en rayon en très peu de temps. Je vous donne les coordonnées pour finir :

Aux pêcheurs normands,15 Rue de Paris, 76600 Le Havre, 02 35 21 22 81

Nouvelles erreurs de casting…

Posted in Fishing days with tags , , , on 30 octobre 2020 by cannafish

Confinement deuxième opus oblige, on va survivre en sortant quelques articles en retard. Après les brochets à la grenouille, il y a eu un léger coup de froid et surtout beaucoup d’eau (salvatrice…). J’ai testé une sortie encore à chercher un peu de bonheur en pêche de surface mais cette fois aucune touche. Sortie suivante je voulais pêcher au swimbait avec un nouvel ensemble et de nouveaux leurres (on y reviendra) mais le Calcutta Conquest 201 et les leurres n’étaient pas arrivés. Du coup je me suis rabattu sur une pêche au chatterbait (pêche qui me réussit curieusement assez peu). Tout d’abord au D-Chatter de D-Style, qui me rapportera un très joli poisson. Ensuite au famous Evergreen (feat Z-Man) Jack Hammer qui me rapportera un poisson plus modeste. Le tout sur la Legit Design 610MH avec un Curado 201E7 rempli de fluoro. Allez, on conclue en photos, et ensuite dodo ! 🙂

Erreurs de casting…

Posted in Fishing days with tags , , , , on 2 octobre 2020 by cannafish

Juste avant la venue du front froid (et pluvieux) j’ai pu faire une dernière sortie thématique « frog ». Ce n’est probablement pas la façon de pêcher la plus « productive », mais par contre clairement celle qui me fait le plus vibrer (moi qui suis si sensible ahahah !). L’avantage c’est aussi que je ne vois jamais de black-bass de moins de 40 cm en pêchant comme ça. Hélas les black-bass étaient sur OFF, ou plutôt les brochets étaient vraiment sur ON, car sur mes zones je n’ai vu qu’eux (et ils étaient complètement absents depuis le mois de juin). C’est hallucinant car l’eau était vraiment chaude et les niveaux vraiment bas, mais ils devaient en avoir assez de jeûner !!! Du coup mes frogs ont bien souffert… J’en ai sorti quatre (70+, 65 et deux fois 50/50-) en une heure de pause repas, et j’ai juste pris les deux plus corrects en photos.

Le premier dépassait de peu les 70 cm, pris à la Deps Basirisky 60.

Le second faisait environ 65 cm, pris à la OSP Spintail Frog.

Toujours avec la Shimano Sustain 70H, le Curado 201E7 et la Tuf-Line en 50 Lbs. D’ailleurs va falloir arrêter de raccorder les frogs (et autres jigs) en direct sur la tresse, si les brochets sont joueurs… 😦

Rentrée scolaire, retour aux affaires !!!

Posted in Fishing days with tags , , , on 2 septembre 2020 by cannafish

Les enfants étaient encore en vacances après notre retour mais j’ai pu m’éclipser 2 heures et retourner sur un de mes petits paradis perdus… Courte sortie mais très intense ! Niveau matériel j’avais la Shimano Sustain 70H, le Curado 201E7 rempli de Tuf-Line 50 Lbs et des frogs. Autant profiter des derniers beaux jours… Je sais que je n’aurai probablement pas autant de touches qu’en pêchant au leurre souple, mais par contre les poissons, si ils mordent, seront de qualité… Le ciel bas, nuageux mais très clair (nuages blancs), m’incite à choisir une Deps Basirisky 60 en coloris Seakayadoku (bref, entièrement noire, surtout le ventre, avec un gros tag orange sur la tête, me permettant de bien la suivre : le coloris #08 !). Je prendrai ainsi deux bons poissons dont voici les photos.

42 cm pour le premier, 44 cm pour le second (bien plus trapu !). Deux très bons « hameçonnages » (hook-set).

Résumé sorties bord Landes

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , , , , , on 31 août 2020 by cannafish

Second article sur notre périple landais ! Du bord à chercher les black-bass. Seul ou avec les enfants (maman souffle pendant ce temps-là) ou avec un gars super rencontré sur l’eau et avec lequel on a terminé le séjour à pieds (pour des raisons diverses mais qu’importe !) : Guillaume ! On devrait le recroiser celui-là !!! 🙂

Niveau matériel c’est très simple : déjà je suis pas là pour des poissons de 25 cm et c’est hors de question de finasser. On pêche un peu fort et avec des leurres pas trop petits. En gros j’utilise du jig avec un trailer correct. La première sortie, puis quand les enfants étaient avec moi, j’ai pris la Legit 610MH pour pêcher avec un jig de 5 à 7 grammes et un trailer de 3 à 4 pouces. Ensuite j’ai cherché plus de puissance au niveau de la canne alors je suis parti sur la Shimano Sustain 70H avec fluoro direct mais rapidement j’ai mis de la tresse (Tuf-line) 50 Lbs en direct (sur un Curado 201E7, frein serré à bloc). Fidèle à ma tradition, pas de photos des enfants mais mon grand s’est bien amusé sortir un bass de 45 cm avec rush sous les bateaux, combat costaud terminé par un dropage en règle… Ce qui l’a fait beaucoup rire aussi, c’est que c’est une dame « top-less » qui a pris la photo.

Niveau jigs, j’ai beaucoup utilisé les OSP Zero One Jig 7 à 11g et en trailer les Dolive Craw en 4 pouces ou les Dolive Beaver 4 pouces également. En prenant soin de synchronyser la couleur de l’ensemble à la couleur des écrevisses présentes sur le spot (le mieux selon moi un jig en S20 + souple en TW146). Les bass ont adoré.

Autre technique payante, Zoom Speed Craw montée avec un lest Zappu Sasuteki. Montage très perforant qu’on comprend bien sur la photo suivante !

Je n’ai pas fait beaucoup de sorties comme ça, simplement pour ne pas trop pressuriser les poissons du secteur qui en voyaient déjà énormément, et essayer de préserver ces moments pour les enfants. C’est incroyable la pression sur ce lac !!! La palme revient quand même aux pêcheurs de brochets en pleine canicule… 😦

Résumé sorties bateau Landes

Posted in Fishing days, Nautisme with tags , , , on 27 août 2020 by cannafish

Je vais résumer en deux articles nos sorties pendant les vacances dans les Landes. J’avais pour la première fois emmené le bateau et c’était un plaisir de pouvoir enfin sortir un peu avec mon fils (qui a bien aimé la navigation et le sondeur) et aussi de faire quelques promenades en famille.
Niveau pêche, je me suis volontairement restreint à quelques sorties très ciblées. Simplement car j’y étais pendant une vague de canicule et que je ne voulais pas faire courir de risques inconsidérés à mes possibles captures. Donc des sorties rapides, matin très tôt ou soir très tard et sur des espèces plutôt solides (perches et black-bass). Au final en bateau j’ai recherché les perches. Ma sélection de cannes (casting uniquement, je cherchais pas la perche de 25…) pour les rechercher : Legit Design 66ML, 73ML et Shimano Adrena 66M le tout équipé de Curado/Scorpion/Core remplis de fluoro ou tresse. Voici une sélection de photos (le plus souvent j’étais seul sur le bateau et je n’ai fait aucune photo… Et par principe je ne diffuse pas les photos des enfants). Sur le séjour, toutes mes captures avaient une taille comprise entre 37 et 42 cm. Plutôt sympa ça. Je remercie Benoit pour les quelques moments partagés ensemble, pour nos trouvailles et délires… 🙂

J’ai fait quelques black-bass également mais rien de plus de 40 donc pas super drôle. Par contre la population est vraiment très largement répartie et il est possible d’en rencontrer vraiment partout sur le lac, et ça c’est top !

Un rapide mot sur la nouvelle batterie (LBS) 100Ah 12V : tout juste époustouflante. En une douzaine d’heures de pêche j’avais consommé environ 35% de sa capacité. J’étais un peu stressé au sujet de cet investissement, et bien c’est du passé !!! Je pense sans soucis pouvoir pêcher deux jours complets avec une batterie bien chargée au départ. Je referai un article plus détaillé rapidement.

Du changement chez Shimano !

Posted in Mode test, revue de presse with tags , , , , , , , , , , , , , , on 18 juillet 2020 by cannafish

Mes lecteurs le savent, je suis un pro Shimano de la première heure et je « souffrais » vraiment de la façon dont ce matériel était travaillé en France. Je me souviens encore, il y a 15 ans je pense, dans un sombre magasin de pêche du Val de Marne, de ma rencontre avec le commercial IDF. On parlait moulinets casting en eau douce, Shimano proposait uniquement le Curado Bantam (old school, le vert, j’en ai encore !) et je tentais d’expliquer au monsieur que son concurrent le plus sérieux, Daiwa, proposait une offre plus vaste avec par exemple des moulinets plus légers comme le Pixy. Réponse du concerné : « perso ce qui m’intéresse c’est de vendre des gros moulinets casting pour la mer, ça rapporte plus ». Bon déjà je n’en suis même pas sûr, que ça rapporte plus, et aussi tu as du te tromper de zone puisqu’on est en IDF (mais ta zone est assez vaste, peut-être). Bref j’étais un peu blasé de cet état d’esprit. Mais les temps changent et maintenant Shimano est travaillé correctement et aussi « en direct » via Shimano France, ceci ayant débuté le 1er juillet. Pas de révolution dans le référencement de cette année charnière mais on peut espérer deux choses : en premier la facilité de trouver les produits au catalogue (auparavant, en France, on ne bénéficiait que d’une petite partie du catalogue Europe) et en second un service SAV enfin digne du numéro 1 mondial du moulinet. Je n’en dis pas beaucoup plus mais des personnes ont été embauchées exclusivement pour travailler sur ce secteur SAV qui était clairement délaissé ces dernières années. Des formules d’entretien de moulinets seront également proposées (vous savez le genre de prestations proposées par quelques particuliers à l’heure actuelle). Certains préfèrent laisser leur voiture chez le concessionnaire pour la révision ; et bien maintenant ça sera la même chose pour vos moulinets.

Bref passons maintenant à la gamme 2020. Je parlerai dans ces lignes uniquement du matériel que je me verrai bien utiliser (ou que j’utilise déjà).

Commençons par les moulinets.

Niveau moulinets spinning, vous le savez je suis fan de la taille C2000S pour les pêches de carnassiers en spinning (au delà je passe en casting), qui présente pour moi plusieurs avantages, à savoir un poids très léger (c’est un bâti de taille 1000 avec une bobine en taille 2000) avec une bobine shallow permettant de ne pas mettre de backing ou de sacrifier 200 m de mono-filament pour être rempli correctement. Avantage de la bobine en taille 2000, un diamètre plus important que celle de la taille 1000 et donc moins de soucis en enroulant du fluorocarbone fin. Trois modèles sont au catalogue : le Vanquish pour commencer (145 grammes, 11+1 roulements, 70 cm par tour de manivelle et 430 euros), le Twinpower (180 g, 9+1 roulements, 70 cm par tour de manivelle et 370 euros) et enfin le Soares BB (200 grammes, 5+1 et 57 cm, pour 180 euros). A noter un nouveau modèle, le Vanford qui doit remplacer les Ci4+ mais on en sait pas encore beaucoup sur ce moulinet.

Niveau moulinets casting à présent, on a plusieurs gammes et différentes utilisations via un panel de ratios pour certains modèles. Pour du gros leurres (sans rentrer dans le détail) on retrouve l’indémodable Calcutta Conquest (profil rond) en taille 301 (330 g, 12+1, 84 cm) pour 470 euros ainsi qu’un profil bas le Trank 301 (330 g, 5+1, deux ratios 5.8:1 et 7.6:1 pour respectivement 75 et 100 cm par tour de manivelle) pour 270 euros. Pour des pêches moins lourdes, on a le Bantam MGL 151 disponible en trois ratios (6.2:1 pour 66 cm, 7.1:1 pour 76 cm et 8.1:1 pour 86 cm par tour de manivelle), 5+1 roulements, environ 220 grammes pour 350 euros. Ensuite le Curado DC 151, 220 grammes également, 6+1 roulements, trois ratios (6.2:1 pour 66 cm, 7.4:1 pour 76 cm et 8.5:1 pour 86 cm par tour de manivelle) pour 260 euros et le Curado 201K (trois ratios aussi : 5.0:1 pour 53 cm, 6.2:1 pour 66 cm et 7.4:1 pour 79 cm par tour de manivelle), 215 g, 6+1 roulements pour 180 euros. Je ne suis pas trop sûr des infos « ratio » car le descriptif est en désaccord avec le tableau sur le PDF du catalogue. Comme le descriptif ressemble fort à celui du Curado DC, j’ai tendance à croire le tableau. J’ai toujours mes Curado séries E qui sont, à mon avis, le meilleur modèle que Shimano ait sorti en Curado, mais avec celui-ci on est extrêmement proche en terme de poids, ergonomie et équilibre. Seul bémol, la couleur noire que certains puristes ne peuvent tolérer pour un Curado (mais c’est déjà mieux que le I !!!). Perso ça passe, je le trouve même assez class et il pourrait venir compléter ma gamme. En effet, le hic avec le E c’est qu’il n’était proposé qu’en un seul ratio (7.0:1) en 201 (alors qu’en 200 il y avait également un 5.0:1) et c’est pour ça que j’avais (et utilise encore) des Scorpions XT (même modèle, mais version japonaise avec ratio de 6.3:1 et rouge !!!). Bref un moulinet qui, je pense, peux servir plusieurs années (comme mes E7) donc un investissement extrêmement valable (le E7 sortait un peu plus cher de mémoire).

Au point de vue des cannes, plusieurs gammes peuvent nous intéresser. J’ai retenu uniquement dans ma sélection des cannes monobrins ou à poignée démontable. Le haut de gamme est représenté via la gamme Poison Adrena. Attention ce sont les Adrena directement par Shimano, mais Shimano réalise également une gamme « Poison Adrena » en collaboration avec Jackall avec de très petites différences, en particulier sur les tailles. On a pu trouver ces cannes en 2018 et 2019 via Fish Connection (via Plus Fishing donc, indirectement, qui importe Jackall en Europe). En 2021, ces cannes en collaboration avec Jackall seront dénommées « Poison Ultima ». J’ai retenu deux cannes spinning 64UL (2-7g, 85g) et 67ML (4-12g, 92g) et quatre cannes casting : 63M (7-21g, 95g) ou 610M (7-21g, 105g), 66MH (10-30g, 102g) et 72H (poignée démontable, 12-42g, 122g). Toutes les cannes de la série Adrena sont proposées à 300 euros pièce. Ensuite on trouve la série Expride avec une spinning qui va bien (65UL, 2-10g, 92g) et trois castings : une canne bait-finesse, la 64LBF (3,5-10g, 100g), une 66M (7-21g, 112g) et une 73XH (poignée démontable, 14-56g, 132g). Les cannes Expride sont proposées au tarif de 235 euros. La gamme Zodias (175 euros) est également intéressante et j’y ai retenu trois cannes casting : la 68LBF, encore une bait-finess (4-12g, 97g), une 610M (7-21g, 110g) et une 72H (14-42g, 127g). Ensuite les Sustain avec deux spinning, la 61L (3-14g, 85g) et la 63ML (7-21g, 92g) et trois casting : 63M (14-35g), 70H (21-56g mais elle peut prendre vraiment moins ! pour un poids de 115g) et 72XXH (56-135g, 160g). Je possède ces deux dernières comme vous l’avez vu dans les derniers articles et elles me bluffent. Prix public 150 à 175 euros. Enfin trois cannes de la gamme Yasei : la Perch (poignée démontable, 195L, 3-12g, 87g pour 125€), la dropshot (poignée démontable, 210ML, 5-18g, 96g pour 145€= et la Crankbait dont je parlais dans le dernier Culture Fish où je suis apparu (220M, deux brins, 8-24g, 110g pour 140 euros).

Joli black-bass capturé à l’aide de la Shimano Sustain 70H

Mais Shimano, et c’est aussi l’information importante, c’est aussi du leurre et ils n’ont jamais été proposés en France ‘de mémoire). On a un avant-gout cette année avec des modèles truites (par exemple deux petits jerkbaits minnows : Cardiff Pinspot 50S à 15€ ou Foletta 50 à 12€ ou encore une série de petites cuillères ondulantes typées Area) et une gamme Bantam (perche/brochet/black-bass) déjà assez étoffée (crankbaits MacBeth 50 et 63 pour 15/16€, lipless crankbait Rattlin Sur-vibe 14g pourb 16€, crankbaits Kozac SR et MR pour 14€ et Pablo Shad 59SP pour 15€). La gamme nipponne est encore plus développée avec par exemple la résurection du fameux « Triple Impact » relooké pour l’occasion. Des poppers, des Flat Crankbaits, c’est tentant tout ça !!!

On trouve aussi, entre autres, des lunettes comme les Curado (jaunes) pour 30€, Yasei (grises ou bleues) pour 35€ ou Purist (ambrée) pour 43€. Perso j’apprécie d’avoir un assortiment, simplement pour adapter la couleur des verres à la luminosité. Ces prix « réduits » permettent d’avoir deux ou trois paires.

Bon voilà je pense avoir fait le tour de ce qui peut intéresser mes homologues pêcheurs aux leurres. Il me tarde d’utiliser certains de ces produits !!!

Troisième sortie bass 2020

Posted in Fishing days with tags , , on 4 juillet 2020 by cannafish

Mon nouveau format fonctionne pas mal. Même si ce n’est pas évident de tomber sur une fenêtre d’activité des poissons en y allant peu de temps, pour le moment ça me sourit un peu et si j’y vais assez régulièrement, je met plus de chances de mon côté. Nouveau coup du soir donc mais sur un spot inconnu, d’une heure environ. Encore une fois je ne prends qu’un ensemble (Shimano Sustain 70H qui me bluffe par sa polyvalence et sa qualité, Shimano Curado 201E7) et deux leurres : Deps Basirisky (c’est trop tripant les attaques en surface) et Zoom Super Fluke Jr (coloris Arkensas Shiner) monté en weightless (sans plomb) avec un hameçon VanFook Worm-55B en 3/0. Un seul poisson de 32-33 cm se fera prendre (en lançant le leurre souple sur une tête d’arbre immergé), et je verrai un poisson de 40 cm environ suivre la Basirisky sans la prendre. Je le retenterai au leurre souple, mais impossible de le revoir.

Session écourtée car trop dur de marcher, j’avais pris un coup sur le dessus du pied quelques heures avant.

Deuxième sortie bass 2020

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , , on 1 juillet 2020 by cannafish

Coup du soir d’un peu plus d’une heure (au final bien plus longtemps de voiture que de pêche sur ce coup, mais bon). Une simple envie de me faire plaisir après plus de deux mois de privations, simplement. Il fait chaud, je prends simplement un ensemble (Shimano Sustain 70H et Curado 201E7 rempli de fluoro) et deux leurres (oui, oui c’est dur à croire avec moi…) : une Deps Basirisky et un jig (Deps Slip Head Jig 10g avec OSP Dolive Craw 4 pouces). Le sac à dos est là pour les papiers de la voiture et les clés, en fait. 🙂 Résultat deux poissons corrects devant des pêcheurs très étonnés de voir ces poissons !

Ces deux black-bass faisaient sensiblement la même taille, le premier a malheureusement rencontré une pince à poisson (autre hypothèse : conséquences de la fraie avec le déplacement de graviers, par exemple. Info plausible venant du spécialiste MONSIEUR Benoit C. ! 😉 ) mais c’était cicatrisé et visiblement il aimait les grenouilles… 🙂

Première courte sortie bass 2020

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , on 30 juin 2020 by cannafish

Je vais essayer de modifier mes façons de pêcher pour 2020, juste afin d’y aller un peu plus en fait. Du coup je profite de petits moments, surtout en optimisant le temps. Premier exemple en date en sortie de confinement, je dois visiter un fournisseur et du coup je peux faire une rapide pêche de 30 minutes sur un secteur inconnu mais avec présence de bass supposée. Et petit bingo…

Pour le coup c’est simple, quand je ne sais pas trop à quoi m’attendre, je pêche au jig. Là avec un nouveau Deps Slip Head jig dont j’ai déjà parlé sur ce blog avec une OSP Dolive Craw en 4 pouces (maxi scent, miam miam). Canne Legit Design 610MH et Shimano Curado 201E7.