Nouveautés FTF 2018

Posted in anims, Mode test, Salons with tags , , , , , , , , , , , on 13 janvier 2018 by cannafish

A l’heure où je vous parle, la troupe FTF est au salon de Clermont en train de prodiguer de bons conseils d’utilisation des produits qu’ils distribuent aux chanceux ayant pu s’y rendre. Ils papotent pêche, en gros. Trop dure la vie… 🙂 Et comme je suis bloqué à la maison, je partage avec vous autres, également bloqués, les news les plus intéressantes, selon moi (je ne parlerai ainsi que des nouveautés « eau douce », n’étant pas compétent sur la partie salée).

Déjà voici le lien vers le catalogue, si vous ne l’avez pas encore vu : LIEN.

Déjà, de nouvelles marques sont venues étoffer le catalogue FTF 2018. Je pense pour commencer à Trophy Pike, la marque d’Arnaud Fileppi qui est un personnage vraiment intéressant qui s’est spécialisé dans la traque des brochets records et la création de leurres spécialement dédiés. Vous pourrez donc maintenant trouver des Lotzilla ou des Esox Toy dans votre magasin préféré (enfin, si celui-ci en commande ! 🙂 ), et ceci grâce à FTF ! Voici deux visuels honteusement piqués sur le site de Trophy Pike :

 

Je pense également à Goldy, marque proposant de petits leurres durs typés truite à un tarif particulièrement attractif (8€90) : deux références (toutes deux coulantes) sont proposées : Glody Tiny (3,8 cm pour 1,8 g) et Gold Fish (5,5 cm pour 5,5 g). Et voici deux coloris qui me plaisent bien (vairon/goujon MV en 3,8 cm et perche MG en 5,5 cm) :

 

Dernière nouvelle marque de ce catalogue et pas des moindres : Reaction Innovations, marque qui me rappelle d’excellents souvenirs puisque j’utilisais beaucoup les créatures Sweet Beaver (disponibles dans trois tailles) ainsi que les Swamp Donkey (frog) à mes débuts de basser.  On retrouve également le Skinny Dipper, shad tout terrain par excellence, mesurant 5 pouces (disponible également en deux autres tailles : le Little Dipper qui fait 3,5 pouces et le Big Dipper en 6 pouces). La sélection Reaction Innovations par FTF ne présente en tout cas aucun défaut (enfin si : où est le coloris « sungill » ???) et il faut juste espérer un approvisionnement qui soit à la hauteur de vos, de nos attentes ! 🙂 J’attends aussi de voir si les packaging ont évolués depuis l’époque où je les utilisais. J’aimais bien le côté pin-up… Quelques visuels pour vous rappeler de quoi on cause (et j’ai rajouté le Shiver Shot, un leurre de toute beauté avec de magnifiques détails, utilisable en drop-shot, sur TP classique ou TP à palette ventrale type Sworming Hornet) :

SweetBeaver_OxbloodSwampDonkey_BullFrogSkinnyDipper_SexyShadShiverShot_SmallMouthMagic

Passons maintenant au reste de la sélection FTF et on continue avec les gammes sélectionnées les années précédentes, étoffées de nouveautés bien senties.

Commençons par Reins. En apparence il n’y a pas de réelle nouveauté du côté de Reins, enfin au catalogue en tout cas, car mon petit doigt me dit qu’il y aura quelques nouveautés tout de même… Restez en ligne, j’ai les idées mais je vous en dirai plus dès que j’aurai vérifié tout ça ! Nouvelles têtes plombées, nouveaux leurres souples, on y reiendra. Et même s’ils ne sont toujours pas visibles au catalogue, sachez, chers fans, que le Jé Worm et le Maxi Jé Worm sont toujours disponibles ! 🙂

La marque Noike : la chouette sélection nippone est évidemment reconduite avec un ajout de taille : le Wobble Shad en 7,5 pouces (19 cm). Ce genre de taille est peu habituelle pour des leurres techniques.

Legit Design était mon gros coup de cœur « cannes » de l’année dernière. La gamme est évidemment toujours présente avec quelques ajouts judicieux dans la gamme Bass (une WSC610H qui conviendra aux spinners lourds et au heavy texas ; les trois modèles en fibre : WSC-G62L, WSC-G66ML et WSC-G68M ; et deux modèles à venir, bien adaptés au brochet avec de gros leurres : WSC75XXH et WSC79XXXH) ainsi que la présence de toute une gamme dédiée au jigging (mer donc je n’en dis pas plus).

Favorite. L’intégralité de cette gamme de cannes est reconduite avec l’un de mes coups de cœur « canne » 2017, l’Arena Stream !

Tiemco. Les Enhancer (cannes truites) arrivent sur le marché français (la question est : vont-elles détrôner les Arena Stream dans mon cœur ??? Résultat quand je les aurai prises en main…). On trouve de jolies nouveautés côté leurres également. Pas mal de métal déjà avec le Slide Vibe (lame à attache latérale pour une action inédite !) et le Bounce Tracer (petit vibration métal avec une sorte de bavette métallique). J’espère tester ces deux références rapidement !!! Il y a aussi le Necromancer (drôle d’idée qu’appeler ce leurre ainsi), un micro-spinner truite. Ensuite du souple, ou plutôt des leurres de surface réalisés dans une matière très surprenante : l’élastomère. Ce matériau est à la fois dense (ces leurres flottants se lancent vraiment loin) et résistant (c’est assez incroyable mais ils semblent incassables tellement ils sont étirables…) ! Noms de code Armor Chugger (popper frog avec montage texan) et Armor Frog Gaeru (frog montage texan).

TiemcoSlideVibeTiemcoBouncerTracerTiemcoArmorPopperFrog_BassTiemcoArmorFrog_BullFrog

D-Style enfin : mon coup de cœur « leurres » de l’an passé ne m’a pas déçu par la qualité de ses produits. Hélas le petit surdoué nippon a connu un tel succès dans son pays qu’il n’a pas forcément été simple de récupérer ses créations en quantités suffisantes pour répondre à la demande française (même si cette marque concerne une catégorie de pêcheurs extrêmement pointus, il semble que les pêcheurs techniques soient nombreux dans notre pays !). Il faut dire que tous ceux qui ont vus nager ses souples ou qui les ont testé n’ont eu qu’une hâte : s’en procurer d’autres… Daisuke Aoki vous propose cette année un topwater complètement innovant (un crawler « finesse ») réalisé en collaboration avec Jackall : le Reserve.

DstyleReserve

Svartzonker : grosse arrivée 2017 sous les bannières de la French Touch et gros succès à la clé, ainsi qu’un sacré paquet de gros poissons (brochets, silures mais aussi sandres et comparses marins). Des nouveautés font leur apparition, essentiellement côté leurres durs. Deux tailles de lames métalliques (Vibrating McBass, 7 cm pour 18 grammes et Vibrating Predator, 12 cm pour 40 grammes) au tarifs très attractifs (5€90 et 8€90). Un jerkbait, le Tiscaren, est également ajouté à la gamme. Il fait déjà pas mal parler de lui en Suède (disponible en trois tailles :  11 cm pour 37 g, 14 cm pour 65 g et 17 cm pour 98 g). Et enfin le Squarepusher qui un slider de 11 cm pour 59 g. Côté leurres souples il y a du downsizing et les percidés sont clairement dans le collimateur de Claes… Ainsi le McRubber, le McRubber Shad et le McRubber Tail voient chacun arriver un petit frère de 6,5 g (respectivement de 8 cm, 9 cm et 11 cm). Enfin, les Screw In Head, les Screw In Dots et les Jig Heads voient également leurs gammes respectives se compléter avec de nouveaux grammages.

On retrouve également les produits Myran (cuillères tournantes) avec deux modèles bien adaptés au marché de la truite (Wipp en 3 et 5 g et Mira en 2 et 4 g). Ces deux modèles me rappellent la Black Fury de Mepps, encore de bons souvenirs de mes jeunes années…

Bon et bien voilà pour notre petit tour de piste. J’espère que ça vous a plu et que ces leurres, si vous décidez de les acheter, vous plairont !

Publicités

Sortie Amance avec Cédric

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , , on 9 janvier 2018 by cannafish

Nouveau déterrage de brouillon… Plus récent, la sortie date de novembre environ. Joli temps pour un dimanche de novembre, Cédric et son voisin décident d’aller sur Amance afin de se défouler un peu (le thermique y est autorisé), chacun sur leur bateau. En bon renard des surfaces, je me glisse sur le Cabril de Cédric et, le temps de faire la route, nous commençons à pêcher vers 10h15 (en fait il faut aussi le temps de récupérer le badge, vers 10h, pour rentrer avec les voitures et les bateaux dans le parking de la mise à l’eau). Le temps évoluera doucement, passant de couvert à grand soleil. Je ne parviendrai encore une fois pas à rentrer de joli poisson. Le soucis c’est que dès que je pêchais dans une profondeur inférieure à 6 m, je me faisais intercepter à chaque lancer et ceci qu’importe la taille du leurre, par un brochet de 40 cm. Les jolis poissons étaient pourtant présents et actifs par vague. Nous sommes restés sur une zone (de mémoire 9 m de fond et présence de quelques rassemblements de bancs de perchettes et de blancs) avec trois autres bateaux et en deux heures il y a eu deux pics d’activités très nets des brochets (avec un beau poisson par bateau à chaque fois). Cédric fera à chaque tour un poisson très correct, le tout avec Svartzonker MacRubber Shad en taille 29 cm (Big Shad) et coloris C12 (Motor Oil) monté sur Screw In Head 15 grammes.

WP_20171023_005[1]

IMG_20171015_120037IMG_20171015_102418WP_20161026_003[1]

Je profiterai de tout ça pour faire une grosse sieste sur le bateau, bercé par les vagues des vraiment trop nombreux (et trop bruyants et trop irrespectueux…) jet-skis… Merci les gars pour la promenade en tout cas ! 🙂

Circuit BASS 2017 / Gastes

Posted in Compétition pêche à l'international, Fishing contests, Fishing days with tags , , , , , on 9 janvier 2018 by cannafish

Encore un déterrage de brouillon sur cannafish… Pour parler de notre participation au circuit BASS 2017. Au début nous voulions faire les deux évènements (Gastes en juillet puis le Lot en septembre) mais les aléas financiers en ont décidé autrement. On a quand-même avalé du kilomètre en juillet pour Gastes qui était la première manche du BASS Nation opus 2017 !

Bon on ne connaissait pas le spot et les règles du tournoi ne permettaient pas de se contenter du minimum… Quota à trois poissons (par jour) avec maille du bass à 40 cm et de la perche à 30 cm (la perche est comptée afin de potentiellement permettre à plus de personnes de se classer…). Autant dire que trois perches de 30 cm n’apportaient pas grand chose… En plus elles ne semblent pas simples à trouver sur ce grand lac, tout comme les bass d’ailleurs. Bref la pêche s’annonçait compliquée et elle l’a été. Tout ça avec un temps déplorable (et même dangereux le premier jour).

Pour l’occasion on était pas mal assistés puisque mon pote Benoit Claverie nous avait prêté son nouveau bateau (ça nous a surtout permis de rentrer dans la nuit du dimanche au lundi car c’était l’anniversaire de mon fiston le lundi !). Un Crestliner 165 avec 30 ch, le tout aménagé aux petits oignons par Benoit et Yon !!! Encore désolé pour les pièces abimées… On a été tellement brassés qu’il y a eu quelques soucis. 😦

On avait reçu notre commande de cannes Legit Design juste à temps et on était très impatients de les utiliser et de les cintrer un peu. Et surtout on souhaitait emmagasiner de l’expérience sur cette compétition mythique pour nous… Car depuis qu’on a internet, on suit les manches BASS, en particulier le Classic. Bon c’est pas ça encore mais pour nous, petits frenchies, ça y ressemblait déjà pas mal ! Hymne national pour le démarrage, etc. ça fait quand-même quelque chose ! Le tout sur un lac qui, même s’il n’est pas du tout facile, fait rêver… C’était tout bon !!!

Avec une petite pensée pour Cédric quand-même… Et oui j’avais lâchement abandonné Cédric qui est mon coéquipier sur le circuit FFPS Challenger zone Nord. Il était engagé sur une date piège pas loin de chez nous… En Seine vers Draveil (le lieu du concours reste flou… 🙂 ) !!! Et oui j’avais préféré me cogner 1500 km pour une date difficile que 10 km pour une date à côté de la maison. Faut vraiment être neuneu quand même…

On avait roulé le vendredi avec Fabien et on était arrivés en début d’après midi pour retrouver Benoit et faire un tour avec son bateau. Récupération des clés du chalet puis déballage du matériel et hop direction l’enregistrement (dès le vendredi soir, dur dur…) puis le repas. Je vous laisse apprécier nos gueules reposées…

EnregistrementGastes2017

Avec toute la route avalée on n’a malheureusement pas trainé à discuter et on a filé se pieuter surtout qu’on devait décaler à 5h du matin le lendemain pour un début de manche vers 6 heures… Dur dur !!! Surtout que le vent s’était bien levé dans la nuit et qu’on allait vivre une journée difficile sur l’eau. En résumé, Fabien dégomme une grosse perche au  leurre de surface et c’est tout… Enfin si, devant une grosse touffe de joncs je décroche un gros poisson non identifié et je m’en veux à bloc pendant le reste du weekend. Mais l’inspection du trailer (trois jours après la date…) me fait déculpabiliser tardivement : il est franchement lacéré ce qui laisse peu de doute sur le responsable. On a cogné des bass non maillés quand-même (enfin surtout Fabien), quelques perchettes et des petits brochets. On sort 8èmes à l’issue de la pesée du samedi avec cette perche de 1,08 kg. Il y a 27 équipes et donc seulement 14 poissons (5 bass et 9 perches) le samedi pour 15,8 kg… On sort rincés (à tous les sens du terme) à l’issue de cette première journée…

PercheGastes2017

Le dimanche sera très différent (météo moins dangereuse), nous bougerons beaucoup plus et visiterons pas mal d’endroits nouveaux et sympas. Nous ferons également beaucoup de poissons (entre autre les deux dernières heures où je me suis déchainé au crank mais sans jamais parvenir à prendre une pauvre perche de 30 cm…) mais uniquement des non maillés. La date est complètement pliée dans la dernière heure par un équipage (Boissinot / Ferraz) qui sort deux jolis bass. Au total 11 poissons (5 bass et 6 perches) pris le dimanche pour 11,27 kg…

Au classement final on est dans le ventre mou, enfin bref dans le bas du milieu : 14èmes.

En tout sur 27 équipages et en deux jours il y a eu 10 bass maillés amenés à la pesée ainsi que 15 perches pour 27,08 kg. Très beau lac, petite population de jolis bass je pense mais une pression de pêche trop élevée couplée à une météo exécrable auront eu raison des compétiteurs… La maille à 40 cm sélectionnait vraiment fort, aussi.

On n’a pas grand-chose à regretter dans de telles conditions. En y repensant j’aurai peut-être pu tenter une ou deux autres techniques « fines » (j’en avais déjà essayé pas mal…) mais avec le recul je ne pense pas qu’elles aient payé plus. Le samedi on a vraiment fait comme on pouvait en essayant simplement de pêcher, malgré le temps. Le dimanche on a plus essayé de mettre notre pêche en place. J’ai essayé et même eu l’impression de pêcher plus profond que les autres équipes, simplement car je défonçais de nombreuses vieilles toiles d’araignées en trouvant des angles d’approche différents. Mais ça n’a pas payé. On a tenté des zones « humaines », des zones sauvages, on a même ramé pour parvenir à des zones où les moteurs n’étaient pas autorisés et ainsi essayer de se démarquer. Bref on en a vraiment bavé et on a tout donné, mais on n’a pas eu le brin de réussite nécessaire. Un jour ça viendra peut-être… Mais au final on n’a observé très peu de bass pendant ces deux jours.

Etienne Fleurant (président de l’association BBF) et David Dubreuil (grand prêtre BASS France Nation) pointeront d’ailleurs courageusement du doigt cette relative pauvreté halieutique devant les responsables locaux (qui semblaient incrédules … mais messieurs dames il faut être réalistes…) !

Point positif, la météo vraiment bonne pour la route du retour. De mémoire on est partis vers 18h et arrivés dans nos lits vers 3h du matin. Beaucoup de discussions avec Fabien tout le weekend, une ambiance bonne même dans les moments durs, pour ça on est pas mal ensemble. Deux têtes de cochons dans leurs registres respectifs, mais qui s’associent assez bien.

Et donc malheureusement notre saison BASS a dû se terminer là, faute de moyens. Je serai bien tenté de recommencer en 2018 mais les finances risquent de ne pas le permettre non plus. A voir…

Tiemco Sumari = premier ombre !

Posted in Fishing days, Mode test with tags , on 9 janvier 2018 by cannafish

Nouveau déterrage de brouillon… (jamais publié car je n’arrivais pas à retourner les photos. Et bien tant pis !!!)

Alors là c’était pas prémédité, mais j’ai fait un ombre !!!

Pris au Tiemco Sumari 50 S coloris 004 (Yamame).

img_20170330_1505231.jpg

IMG_20170330_150512

 

Pas d’bass mais un pike…

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , , on 9 janvier 2018 by cannafish

Retour sur un brouillon qui trainait sur cannafish… Et sur une sortie prospection avec Fabien à la recherche des bass perdus du 91… Et bilan : quelle misère… Enfin bon en consolation on a trouvé ce pike (on était pas venus pour eux alors on n’a pas trop joué non plus…) de 75-80 qui a gobé ma Noike Donkey Boo coloris Scuppernong (#103). J’ai senti une légère touche (et annoncé une grattouille à Fabien), j’ai reposé le leurre au même endroit et là j’ai vu le brochet. Je lui ai enlevé rapidement de devant la gueule puis j’ai dégagé la pointe de l’hameçon texan du leurre et décidé de la jouer en mode ferrage ultra rapide. Et oui, n’ayant pas de bas de ligne, il fallait vraiment le piquer sur l’extérieur celui-là. Mission accompli, il est juste piqué au bout du nez…

pike2

Montage de la Donkey Boo : texan avec un Noike Texas Kem Kem 3,5 grammes en coloris Amerazi (#05). La canne utilisée est une Legit WSC610M avec comme moulinet un Scorpion 1501 XT rempli de FHP 30 centièmes. Une bombe cette canne, une bombe !!!

Résumé pêche Landes août 2017

Posted in Fishing days, Mode test, Nautisme with tags , , , , , , , , on 9 janvier 2018 by cannafish

Petit retour en images sur trois sorties très rapides dans les Landes (3 fois 1h30 en fait). Deux sorties seul et une sortie avec Benoit, mon guide spirituel dans cette magnifique région… A chaque fois en float-tube. J’avais emmené peu de matériel avec moi car c’était des vacances familiales (avec multiples bagages, jouets de plage, remorque, vélos, remorque du vélo pour transporter les enfants, … et float tube + waders quand-même) et donc trois Legit uniquement : WSC73ML (all round light power game : topwaters, crankbaits, vibrations), WSC610M (jig et texas) et WSS69L+ (allround light games : micro-jigs, weightless, …). Une boite de leurres durs (topwaters, crankbaits, lames et lipless) et une sacoche de leurres souples. J’ai été surpris par le grand nombre de pêcheurs croisés sur les plans d’eau (je n’ai pêché que sur le domaine public) et sur la difficulté à prendre du poisson par rapport à d’autres années où j’étais venu (beaucoup rentraient capots). J’ai tout de même pris quelques poissons juste corrects à chaque fois avec la WSC610M, en utilisant des jig articulés Tiemco PDL Bait Finess soit en 3,5 g avec comme trailer Reins Maxi JéWorm, G-Tail Saturn 4 pouces ou Noike Donkey Boo ; soit en 5 g avec une Hog (AX Craw). Polyvilon 30 centièmes sur Shimano Curado 51E (petite taille pour un ensemble canne/moulinet ultra maniable en float).

Place aux photos :

PART_1502997370523IMG_20170822_105821IMG_20170822_105852

Merci encore à Benoit pour tous les conseils ainsi que les moments passés ensemble (sur l’eau ou en dehors). A refaire encore et encore !!!

Résultat FFPS Dolmen 14 mai 2017

Posted in Fishing contests, Fishing days with tags , , , , , , , , on 16 mai 2017 by cannafish

Retour sur le concours FFPS qui se déroulait sur le plan d’eau de Mézières Ecluzelles (28) le week-end dernier.

Samedi Cédric concourrait seul et malheureusement il n’arrive pas à trouver la pêche.

CedricSamediDolmen2

CedricSamediDolmen

Visiblement certains équipages ont bien tourné puisque 40 poissons (dont une perche) ont été capturés par les 22 équipes présentes. La paire Mantoux/Detry réalise sa troisième manche parfaite en remportant la victoire haut la main (comme les deux premières dates de Moisson). Ils font mesurer 9 poissons cette fois-ci (pour ne garder que les 6 plus longs). L’équipe Seguin père et fils est encore sur le podium (idem, comme à Moisson)…

Dimanche donc je me joins à Cédric sur son Cabril. J’ai apporté peu de modifications à mon matériel depuis Moisson (retrouvez le CR) mis à part une canne Svartzonker et une Legit… La Svartzonker : en fait c’est un modèle qui va être distribué et que m’a prêté Ludovic de FTF (merci !!!) pour l’occasion : une Black Serie « The Downsize », comprenez par là une canne casting qui couvre la plage 30-90 grammes (chez SZ c’est quasi de la pêche finesse ça… 🙂 ). J’ai des Mc Rubber, Mc Rubber Tail et Mc Rubber Shad, tout ça dans des tailles allant de 17 à 23 cm et ils passent tous sans soucis sur cette canne.

IMG_20170516_215214.jpg

J’ai pêché entre deux et trois heures avec cette canne et j’en ai vraiment apprécié l’action. Je pense me l’acheter par la suite surtout que la série Black est proposée à un tarif vraiment très correct (celle-ci est vendu 80 euros environ). Malheureusement je n’ai pas eu de touche sur ces gros souples alors je ne peux pas encore me prononcer sur son comportement lors d’un combat.

Fred m’a également prêté (merci !!!) sa canne Legit Design WSC73ML et je m’en suis servi, comme prévu, de canne « allround » (chatter, spinner, lame, crank, lipless). Il me tarde vraiment d’avoir la mienne (commandée) tellement mes premières impressions sont bonnes !!!

Au final on a beaucoup cherché et peu trouvé. Il s’est fait moins de poissons (26 brochets) que le samedi et on s’en sort pas trop mal avec deux brochets qui nous valent une 6ème place. La victoire est remporté par Seguin père et fils avec 4 poissons. Suivent les incontournables Mantoux/Detry avec 3 poissons. Ces deux équipes ont été ultra régulières sur les deux premiers weekends FFPS avec 4 podiums sur 4 possibles… Je ne pense pas me tromper en disant qu’on connait donc déjà 2 des 3 ou 4 qualifiés de la zone Nord Est pour la finale Challenger bateau… (précision : le nombre de qualifiés pour la finale se calcule au prorata du nombre de participants de chaque zone : typiquement 3 pour la zone nord est)

Retour sur notre pêche : j’ai pas mal cherché au gros leurres mais malheureusement sans prendre de tape. Au final je prends un premier poisson vers 12h30 sur une lame Tiemco Metal Sonic en 14 grammes, coloris 02 (Black and Gold). Les commissaires arrivent immédiatement, il fait 71 cm…

WP_20170514_001

Il a été pris en posant la lame sur le fond et en la redécollant tranquillement (sorte de yoyo à distance), sur une zone avec seulement quelques herbiers (naissants) éparses. En fait on était en transition (on avançait à l’électrique) entre deux zones qui bénéficiaient d’un tapis herbeux plus uniforme quand je l’ai pris. La lame me permettait en lançant fort droit devant le bateau de continuer à pêcher même pendant le trajet… En plus vent dans le dos, assez simple toute cette histoire… Perte de contact lors de la redescente de la lame, poids alors que je remonte, ferrage : pendu le cochon ! On a pas mal continué à pêcher sur cette zone mais sans parvenir à doubler la mise. Même si ce poisson est encourageant, il ne nous permet pas de définir un pattern à proprement parler… :/

On a donc continué à chercher. Autant une zone qu’un leurre en fait. Un petit tour en bordure sur la berge au vent pour ne pas avoir de regrets puis retour sur la plaine eau. Du chatter, du spinner, encore et toujours du shad, du jerk, de la lame, du lipless et du crank… Mais rien. Enfin si de multiples accrochages car le plan d’eau est ensemencé régulièrement en racines ! 🙂

Le second poisson sera capturé vers 14h environ sur un crank Tiemco Fat Pepper Jr. En fait le tapis d’herbes n’était nulle part vraiment épais (10 cm environ). Du coup n’importe quel leurre passait sans réel soucis. Fatigué de promener du shad de toutes tailles et encouragé par le brochet pris sur une pêche active, j’ai décidé de continuer à balayer du terrain (en pratiquant une sorte de junk fishing en arrosant de chaque côté du bateau) et le crank me paraissait le leurre le plus adapté compte tenu du nombre important d’obstacles sur certaines zones. J’ai surtout beaucoup joué sur la taille de la bavette pour que mon leurre vienne taper le haut des herbiers naissants mais sans s’y plonger. Dès que je sentais les herbes je ralentissais légèrement ma récupération et je faisais de mon mieux pour l’ajuster afin de toujours sentir l’herbier mais sans plus. Et quand par chance je tapais une branche ou une racine, la bavette reprenait son rôle classique de déflecteur. Et en cas de découverte d’obstacle j’essayais de refaire un lancer similaire (le bateau ayant bougé, ça me changeait aussi l’angle d’attaque)… Et du coup on s’est pas mal servi du décroche leurre de Cédric !!! 🙂 J’ai donc essayé de changer de leurre fréquemment (typiquement la profondeur allait de 1m30 à 2m50 donc les références typiques étaient Strike King 3XD, Bandit 300, Lucky Craft CB200, … Et Tiemco Diving Pepper et Fat Pepper Jr donc !!! On aperçoit ma boite ouverte (preuve que je changeais beaucoup…) sur la photo ci-dessous, manque de bol c’est le côté « grands plongeurs » qu’on voit !!! 🙂 ) pour m’adapter à la profondeur qui était assez variable. Et un second brochet de 71 cm est venu récompenser ces efforts ! Sur un cas d’école comme je l’espérais en plus : je sens une racine dans la canne et 1 mètre plus loin c’est coffré. Le coquin devait être planqué dedans et n’a pas aimé être réveillé…

WP_20170514_002.jpg

Un petit récapitulatif avec une photo des 2 leurres et je me rends compte en la prenant que leurs profils étaient très similaires. Même taille et coloris semblable…

IMG_20170516_214940.jpg

Bon et bien voilà pour cette date. On aurait vraiment aimé que Cédric rentre un poisson (ce qui nous aurait pu nous valoir un podium) mais ça n’était pas pour cette fois. En effet il n’enregistre qu’une petite touche sur un Fat Rock Vibe Shad 5 pouces. De mon côté je n’ai pas trop de regrets car je ne prends que ces deux sacoches et je ramène les deux fautifs à la toise. Mon seul regret est de ne pas avoir été là le samedi où ça avait l’air de vouloir rire un poil plus. Mais bon j’avais passé une bonne journée avec les enfants, et on ne peut pas tout avoir ! 😉

On remercie encore les organisateurs (ça fait plaisir d’avoir revu Christophe Maffezzoni notre chef de Carna Dream 91) ainsi que les autres compétiteurs ! Même si on aimerait bien en savoir plus sur cette ultra domination de début de saison… Pourtant il parait que j’ai tout tenté, y compris de laisser pousser la barbe comme Gene Eddy !!! 😉
Pour la suite de la compétition FFPS, c’est à Ris Orangis que ça se passe, les 1er et 2 juillet. Cédric y sera seul car le même weekend je serai engagé avec Fabien sur la manche de Parentis du Circuit BASS. Mais je suis sûr que la chance qui le fuit depuis le début de saison va faire son retour d’ici là ! Allez mon pote on y croit, on lâche rien !!! 😉 🙂