Troisième sortie bass 2020

Posted in Fishing days with tags , , on 4 juillet 2020 by cannafish

Mon nouveau format fonctionne pas mal. Même si ce n’est pas évident de tomber sur une fenêtre d’activité des poissons en y allant peu de temps, pour le moment ça me sourit un peu et si j’y vais assez régulièrement, je met plus de chances de mon côté. Nouveau coup du soir donc mais sur un spot inconnu, d’une heure environ. Encore une fois je ne prends qu’un ensemble (Shimano Sustain 70H qui me bluffe par sa polyvalence et sa qualité, Shimano Curado 201E7) et deux leurres : Deps Basirisky (c’est trop tripant les attaques en surface) et Zoom Super Fluke Jr (coloris Arkensas Shiner) monté en weightless (sans plomb) avec un hameçon VanFook Worm-55B en 3/0. Un seul poisson de 32-33 cm se fera prendre (en lançant le leurre souple sur une tête d’arbre immergé), et je verrai un poisson de 40 cm environ suivre la Basirisky sans la prendre. Je le retenterai au leurre souple, mais impossible de le revoir.

Session écourtée car trop dur de marcher, j’avais pris un coup sur le dessus du pied quelques heures avant.

Deuxième sortie bass 2020

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , , on 1 juillet 2020 by cannafish

Coup du soir d’un peu plus d’une heure (au final bien plus longtemps de voiture que de pêche sur ce coup, mais bon). Une simple envie de me faire plaisir après plus de deux mois de privations, simplement. Il fait chaud, je prends simplement un ensemble (Shimano Sustain 70H et Curado 201E7 rempli de fluoro) et deux leurres (oui, oui c’est dur à croire avec moi…) : une Deps Basirisky et un jig (Deps Slip Head Jig 10g avec OSP Dolive Craw 4 pouces). Le sac à dos est là pour les papiers de la voiture et les clés, en fait. 🙂 Résultat deux poissons corrects devant des pêcheurs très étonnés de voir ces poissons !

Ces deux black-bass faisaient sensiblement la même taille, le premier a malheureusement rencontré une pince à poisson (autre hypothèse : conséquences de la fraie avec le déplacement de graviers, par exemple. Info plausible venant du spécialiste MONSIEUR Benoit C. ! 😉 ) mais c’était cicatrisé et visiblement il aimait les grenouilles… 🙂

Première courte sortie bass 2020

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , on 30 juin 2020 by cannafish

Je vais essayer de modifier mes façons de pêcher pour 2020, juste afin d’y aller un peu plus en fait. Du coup je profite de petits moments, surtout en optimisant le temps. Premier exemple en date en sortie de confinement, je dois visiter un fournisseur et du coup je peux faire une rapide pêche de 30 minutes sur un secteur inconnu mais avec présence de bass supposée. Et petit bingo…

Pour le coup c’est simple, quand je ne sais pas trop à quoi m’attendre, je pêche au jig. Là avec un nouveau Deps Slip Head jig dont j’ai déjà parlé sur ce blog avec une OSP Dolive Craw en 4 pouces (maxi scent, miam miam). Canne Legit Design 610MH et Shimano Curado 201E7.

Sortie rivière avec Fabien

Posted in Fishing days with tags , , on 30 juin 2020 by cannafish

Report de juste après le déconfinement pour une sortie correcte (9h30-18h quand-même, on avait plus l’habitude…) en rivière sur le Xpress de Fabien. Pêche difficile avec une chaleur bien installée mais le maestro connait ses secteurs. Alors que je finis rinçé à avoir plus essayé de manger des cerises que de pêcher, Fabien fait un chevesne gras comme un cochon (Lucky Craft RC 1.5) juste avant la pause repas.

Ensuite je vois un poisson se retourner derrière ma frog Teckell (faut dire que j’ai pêché comme un idiot quasi toute la journée avec des trucs comme ça alors faut pas que je m’étonne si ça prend pas tout le temps…) puis vers 16h fabien sort un brochet maillé au spinner Lucky Craft RV120.

Alors que je commence à plier le matériel, Fabien sort un dernier poisson plus sympa (70 cm) au Lucky Craft RC 2.5.

Voilà une journée LC (revival !? faut dire qu’en un report on a fait mieux que 6 mois de leur community manager… 😀 ) et tout sur des coloris rouges. Perso une journée photographe et épuisette, mais ça me va pas mal, l’essentiel était aux retrouvailles après ces mois difficiles.

Sélection Ultimate Fishing 2020

Posted in Fishing days, Mode test, revue de presse with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 15 juin 2020 by cannafish

Bon j’avoue. J’ai eu du mal à commencer à écrire cet article, simplement car le dépouillement du catalogue Ultimate ne se fait pas en un jour… Et ce n’est pas une critique ! 🙂 Mais nous y voila ! Bon clairement, comme chez WOF et Fish Co, on touche la crème de la pêche aux leurres. Je ne pourrai d’ailleurs pas commenter certaines marques comme Tenryu (cannes) ou Megabass (cannes et moulinets) car je n’en possède pas et que personne dans mon entourage proche n’en possède. Mais les leurres c’est autre chose et il y a vraiment du joli matos.

Megabass : il y a du très très lourd évidemment. J’ai possédé pas mal de leurres Megabass et j’en possède encore. Il y a de vrais mythes créés par Yuki Ito (Pop X, Dog X, différents Griffon, Deep X, Vibration X, …). Dans l’ultra classique, il y a évidemment la famille Vision One Ten. Après mûre réflexion, je pense que s’il fallait ne conserver qu’un jerkbait, ça serait celui-là. Mon passé de pêcheur (expérience personnelle) me fait tendre vers le Lucky Craft Pointer (100 SP par exemple), mais les retours de terrain et les résultats ultra réguliers sur les compétitions US par exemple, prouvent que le Vision 110, sous l’une de ses nombreuses formes, est un véritable incontournable. Mon coup de cœur, le coloris Perch.

v110-fw-susp-ul-perc_megabass-visiononeten110fwsuspending-ulperch

Côté truite le Great Hunting Flat side avec ici encore un très joli coloris vairon (ma ligne directrice dans le choix des leurres à truite, on dirait ! 🙂 ).

great-hunt-50fs-vair_megabass-greathunting-gh45&50flatside-vairon

Autre modèle qui fait grand bruit depuis sa sortie, le Vatalion en 190 SS ou 115 SS.

vatalion-115f-gg-gil_megabass-vatalion-gggill

Enfin, le petit Dark Sleeper dont je parlais dans Culture Fish numéro 113 (encore désolé d’en avoir écorché le nom mais je n’y arrive toujours pas !!! 🙂 ) : un petit shad avec hameçon caché dans la dorsale du leurre. Mon fils en est toujours dingue… Le coloris ultime selon lui, et également approuvé par papa : Gobie. Et ma fille veut un « Clear Pink »… Ça fait cliché girly mais tant que ça prend du poisson. 🙂

dark-sl-2_4-1_4-gob_megabass-darksleeper-gobie

Chez Megabass il y a aussi des spinners, des chatters, des jigs et des leurres souples. Le tout d’excellente qualité.

Zip Baits : même si j’ai évidemment des Rigge pour la truite, il faut surtout retenir le B’Switcher dans toutes ces tailles évidemment, du très grand classique ! Je dois avouer que je n’ai pas encore un petit échantillon de chaque taille… 😦 Anecdote à ce sujet, le weekend dernier on fêtait l’anniversaire d’un bon pote et au bout d’un moment le cousin de sa femme vient me parler. Il vient de se mettre à la pêche aux leurres. Il file direct à sa voiture et revient avec sa boite à leurres. Dans la sélection il y avait un B’Switcher 4.0 No Rattle ahahah !

Gan Craft : évidemment le Jointed Claw en 178 et 250 mm (et aussi en 148). Et peut-être le modèle 70 mm disponible en Europe l’année prochaine ??? Et/ou le 128 !? 😀 Jig ultra propre également.

joint-cl-178-ss-perc_gancraft-jointedclaw178ssetf-perch

Duo : pas mal de belles références. Perso j’étais assez fan des vieilles séries « Slaver » et on retrouve l’air de famille. Pour la truite les différents modèles Spearhead Ryuki sont très intéressants et j’ai aussi quelques modèles dans la série « Realis » (voir par exemple cet article où je fais une grosse vieille perche comme on aime, au Realis 120 SP). Le coloris Craw en photo (crank) est particulièrement réussi. Le « Realis Small Rubber » est assez intéressant également, simplement car le trailer est fourni (et assorti) et donc il n’y a pas à se poser de question. J’ajoute que l’ensemble est d’excellente facture tout comme l’ensemble des produits Duo (et plus généralement, des produits distribués par Ultimate Fishing).

Decoy : bon bah là aussi du top niveau. Ça pique et on trouve une énorme variété. Je me souviens avoir remporté mes premiers concours sur l’ile de la Jatte ou encore à Melun en utilisant leurs têtes plombées ou les lests drop-shot DS-1. Ceux qui ont connu le site « LC Friend » se souviennent de ce temps (d’ailleurs il faudrait que je rapatrie le contenu sur ce blog…).

Meiho. Ultimate c’est aussi le distributeur de Meiho / Versus et là ça fait mal. Perso je dois avoir toute la collection, vraiment. En fait quand je cherche un rangement particulier, c’est simple je le trouve systématiquement chez Meiho. J’ai encore un peu de Plano cependant. La VS3080 (ou VS3078) est un modèle de base pour les pêches en bateau mais sa petite sœur VS3070 permet déjà de stocker pas mal de matos (à gauche sur la photo). Je regrette juste le prix de la sangle (un tiers du prix de la boite). Pour le float tube, je prends systématiquement des VS3020. Pour le stockage à la maison j’ai opté depuis longtemps pour des VS9030 (à droite sur la photo) qui sont remplies de 4 VS3040 (bon plan car achetés comme ça, les VS3040 sont moins chers qu’en en achetant 4 à l’unité et on a la bannette en plus). J’ai déjà deux VS9030 et en gros tous mes cranks y passent. M’en faudrait bien une autre

Je suis à nouveau en phase de travaux à la maison mais quand ça sera fini (je sais pas si c’est possible 😀 ) et que le matériel de pêche aura enfin (re)trouvé sa place, ça vaudra le coup que je consacre un article au rangement (en plus j’aime bien ranger. Enfin, me piquer les doigts quoi ! 🙂 ).

Bon je ne pense pas avoir fait le tour de ce très beau catalogue (et je m’en excuse) mais à mon sens, l’essence est là ! 🙂

Sélection WOF

Posted in Fishing days, Mode test, revue de presse with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 8 juin 2020 by cannafish

WOF ça veut dire Way Of Fishing. Les bases sont posées. 🙂

Et donc, quoi de bien chez WOF ? Attention je ne prétends pas tout savoir sur le matos importé par WOF, je vais simplement donner mon avis objectif sur les produits proposés. Il en manque peut-être et si c’est le cas je m’en excuse, je me suis référé à leur site ainsi que leur catalogue 2020 pour écrire cet article.

Petit coup de cœur truite chez Babyface, la marque de Ryusuke Hayashi, propose un produit que je trouve vraiment propre : un petit minnow truite M50SR-S (me demandez pas ce que ça veut dire… Shallow Runner – Sinking ???). Il a une sacré bonne bouille et l’un des coloris est de feu : le vairon…

Babyface-charte-4

Sinon dans le même style (si vous suivez mon blog depuis quelques temps vous savez que j’adore le coloris vairon, enfin si il est réussi, évidemment !) il y a Jackson qui propose aussi un coloris vairon sur deux modèles, tous deux silencieux, le Meteora 52 (vairon en fraie) et l’Artist FR55 :

Chez Jackson il y a également des rubber jigs vraiment sympas (BF Cover Jig et PF Cover Jig : rien que pour le coloris BRF il m’en faut…) ou encore des insectes comme le Mushiiin.

Après ça j’ai relevé la marque Raid Japan évidemment que certains ne connaissent peut-être pas, et en particulier leur lipless, un petit shad et leurs cranks.

Après il y a pas mal de marques distribuées par WOF qui fleurent bon. Mode liste (argumenté, on me connait… Ahahah) :

– Major Craft, les cannes Days de retour…

Majorcraft-Détail-Days-1

Évidemment j’ai connu les Days ancienne génération et je dois dire que je n’ai jamais vu quelqu’un être mécontent de cette marque japonaise emblématique. Le tarif de ce renouveau est de 275 euros ce qui les place dans le milieu de gamme (je n’aurai jamais pensé dire ça, mais je constate simplement que sur le marché il y a pléthore de modèles dans les 150 euros puis il y a un vrai saut dans les tarifs, vers 400-450 euros et bien plus, typiquement) mais niveau rapport qualité prix c’est vraiment top. La gamme est bien pensée, mais quelques modèles supplémentaires seraient bien venus. J’explique cet avis affirmé (valable chez beaucoup de marques distribuées en France) : en casting, par exemple dans la puissance M (ou MH, le raisonnement est le même), il est assez tentant pour le client de rechercher deux types d’actions : une canne fast (action rapide) pour du jig ou texan (par exemple) et une canne plus regular (plus progressive) qui sera logiquement bien plus passe partout (crank, topwater, chatterbait, etc.). Enfin perso c’est systématiquement ce que je recherche. Mais au final aucune marque ne propose réellement ça. En Days, des Regular Fast sont la plupart du temps proposées. Méfiance quand-même chez Major Craft avec les actions annoncées, il faut les voir en live pour être sûr de trouver l’action que l’on recherche !

Majorcraft-Détail-1-Benkei

La gamme Benkei est également très bien fournie, et se situe autour des 200 euros. Sur cette gamme, en casting il y a deux modèles M et deux modèles MH mais toutes annoncées Regular Fast donc ici aussi il faut les voir en shop pour se faire une idée correcte. Peut-être dommage que les spinnings soient en deux brins (les castings sont monobrins) mais est-ce un inconvénient quand on voit les progrès dans ce domaine depuis 15-20 ans ? Sur le papier cette série n’a pas à rougir de ses caractéristiques. Les deux cannes « Floater », plus courtes, sont un joli clin d’œil aux skippers frénétiques, en float. Je pense aussi que pour les enfants ces modèles peuvent être super intéressants. En effet il y a vraiment très peu de petites cannes adaptées à nos bambins : à ma connaissance il y avait la Kid Ringer qu’on (FTF) avait lancé en collaboration avec Reins mais vu la politique de Babylon, on ne risque pas de voir des produits voués à pousser le développement de la pêche chez eux… Il y avait aussi deux cannes Deps, une casting et une spinning, dédiées aux enfants. Après il est possible de prendre des petites cannes truites mais souvent elles sont UL alors qu’un enfant de 7 ans peut tout à fait s’en sortir avec des leurres de 10g et une canne M, enfin si elle est adaptée à sa morphologie… Quand j’étais gamin j’avais une canne spinning 1m80 en fibre bleue (ML style ultra molle !!!) avec laquelle j’ai lancé mes premiers Mini Fat Rap 3 coloris perche (il y a bien trente ans ahahah) ; et aussi une canne typée palangrotte je pense, de chez Decathlon. 1m20 le truc je pense mais puissance MH environ : de quoi passer autre chose que des micro leurres même si l’action bah nan en fait il y avait pas d’action. 🙂

– moulinet : une marque, ATC. Le moulinet casting « Combat » se distingue par un frein vraiment costaud. Perso je le mettrai sur au moins une MH. Par contre le modèle spinning Valiant CF sent bon. Ultra léger (155g en taille 800, 175g en taille 2000) avec 10+1 roulements et 215 euros.

ATC-détail-1-Valiant

– Keitech : les Rubbers Jig Model 1 sont les premiers jigs « finesse » nippons que j’ai achetés, il y a bien des années (environ 15 ans…) ! Tout comme les Mono Spin Jig qui sont toujours omniprésents sur les compétitions street (je fais plus de compétitions depuis longtemps mais j’en ai encore). En leurres souples évidemment comment ne pas parler du Easy Shiner et du Shad Impact, mais j’ajoute sans honte les Live Impact 2,5″ et Crazy Flapper 3,6″ qui fittent respectivement vraiment bien avec les modèles de jigs dont j’ai parlé avant… Il y a des coloris classiques et vraiment propres.

– Imakatsu, mais j’ai du rater un truc, il y a juste une Dynagon Neo au catalogue… Certes c’est une sacrée référence dans le monde du backslide, mais la géniale gamme Imakatsu ne se résume pas à ça, loin s’en faut !!! Probablement victime de son succès et difficile à approvisionner… C’était plus simple quand Pacific proposait des Coffunazi et des Husky Hasuzzy : très spécifiques et très chers, ils n’étaient pas en rupture au Japon et donc ils arrivaient jusqu’en France… Par contre les cranks IK, les Live Chatter et j’en passe, bref tout ça c’est pas la même. Dommage, et pourvu que ça évolue dans le bon sens !

– Nogales : j’utilise les Mosquito et les Heavy Class, par exemple, depuis mes débuts (en parallèle des Decoy et des Vanfook, ces derniers étant également distribués par WOF !) ! De l’ultra classique ici encore.

– Vanfook donc : je m’étais procuré des hameçons Vanfook il y a bien des années pendant un voyage au Japon. Ils sortaient des hameçons simples très variés pour équiper les poissons nageurs à truite. Par la suite j’ai utilisé leurs hameçons texan (trouvé chez notre pote Charles au shop Bricorama de Soustons !) et je dois dire que ce qui m’a appelé au premier abord c’était le tarif. Mais quelle surprise lorsque j’en ai vu la qualité !!!

– Musaga : ça c’est un peu une surprise. En fait en parcourant le catalogue je me disais « bah en fait ils peuvent vivre en autarcie, ils ont tout chez WOF ». Et puis d’un coup j’ai pensé aux têtes plombées que je n’avais pas vues, et j’ai fouillé. Et bien ils en ont ! De 1g à 25g, de l’hameçon de 8 au 7/0.

Musaga-détail-Jighead-Classic-2

Ultra compétitif malgré la qualité : on est entre 3€20 et 5€60 la pochette de 4 pour la Jig Head Classic, bref rien à redire là dessus. Si : déclinez la gamme !!! 😀

– TUF line : j’utilise la TUF Line XP en vert sur mes moulinets depuis de nombreuses années, suivant un conseil de Fabien. J’ai du 6 Lbs en spinning et du 15, 20, 30 et 50 Lbs en casting, selon l’utilisation.

– Varivas : pour le brochet j’utilise leur Shock Leader 100% fluorocarbon en deux diamètres : 0,63mm (50 Lbs) et 0,77mm (70 Lbs).

– Fishup : en fait j’avais une mauvaise image de cette marque. Peut-être car certains produits étaient proches des Reins, en fait je ne sais pas trop. Mais il y a quelques pépites ! La mode finesse va en partie vers les imitations réalistes (après les leurres Nikko, les produits « Le Gobeleur », la mode des May flies en leurres souples) et bien là il y a 3 modèles parfaits pour ça : Dragon Fly, Stone Fly et Diving Bug.

Voilà j’ai un peu fait le tour de ce que je trouve chouette che WOF. Certains auraient voulu que je parle d’Eastfield, des autres produits Babyface ou encore de Snack Bait mais je leurs laisse le taf. 😉 Et puis ce n’est pas (et de moins en moins) mon genre de pêche alors je ne puis conseiller.

Lithium Boat Solution

Posted in Mode test, Nautisme with tags , , , , , on 2 juin 2020 by cannafish

Un petit article pour vous parler de ma nouvelle batterie, récupérée au CNPL 2020.

LBSlogo

Ce billet est susceptible d’être modifié si jamais j’ai écrit des bêtises… Et oui je ne suis pas un professionnel de la batterie Lithium, loin s’en faut… 🙂

Mes lecteurs le savent, le Jé Boat est souvent pénalisé par son poids. Le premier qui fait un commentaire sur mon embonpoint est viré du blog… 🙂 A deux pêcheurs en navigation au thermique c’est une catastrophe, surtout vivier plein. Seul (avec vivier vide) je prends 35 km/h mais le poids de batteries Pb constitue un sérieux handicap. J’avais, à l’avant du bateau, deux batteries de 115 A qui représentaient environ 45 kg plus une 70 A (15 kg je dirai) à l’arrière pour l’électronique et les pompes (ça c’est large…). Le hasard de la vie a fait que j’ai sympathisé avec Stéphanie Heil qui est un peu dans la même branche que moi (la recherche). En effet elle est ingénieure en Suède, pays où j’ai également fait mon post-doc. Et Stéphanie est la compagne de Franz Heil, qui en connait un rayon sur les batteries puisqu’il gère Lithium Boat Solution (et qu’il a une longue expérience professionnelle dans le domaine). Pile à ce moment là, mes batteries plombs commençaient à montrer des signes de faiblesse. Drôle de hasard et comme je ne crois pas vraiment au hasard… Je commence à regarder pour les changer, allant au moins cher comme les fois précédentes (250 euros les deux batteries, en gros en prenant des trucs sur internet, pas vraiment géniales ; ou minimum 400 euros pour deux MinnKota 12V en 110 A). Et je me dis que je vais recommencer dans 4 ou 5 ans avec une perte significative d’efficacité au bout d’un ans, en gros. De là on a commencé à parler batteries avec Stéphanie et Franz. Je décris mon bateau, le moteur électrique en 12V et l’électronique en ma possession à Franz et il a commencé à me parler des différentes technologies disponibles. Il m’a également sorti les consommations de mon moteur (un MinnKota Edge 45, ancienne génération) vitesse par vitesse. L’électronique ne consomme quasi rien (réflexion uniquement valable pour les sondeurs que j’ai !). Devant la description de ma façon de pêcher (je ne veux plus forcément pêcher des plans d’eau « tout électrique », privilégiant à l’avenir des plans d’eau permettant des sorties mixtes thermique-électrique), il me conseille au plus juste et je me retrouve avec une préconisation pour une 80 A (sans devis, on ne parle pour le moment pas du tout de ça). Allez je demande quel est la capacité maximale possible dans la valise des modèles Esox et il m’annonce 100 A. On parle aussi de longévité (nombres de cycles), de restitution constante en cours d’utilisation (contrairement à une batterie Pb, les Li restituent l’énergie de façon uniforme, c’est à dire sans baisse de puissance au cours de la journée comme les Pb). Compte tenu de ce que j’en fais actuellement, cette technologie me semble vraiment la plus adaptée. Je fais un peu confiance sur la longévité car on n’a pas encore de retour mais à part ça, ça colle vraiment à mes attentes. Je fais ajouter une sortie filtrée étanche (pour l’électronique) et je choisis de ne pas prendre de prise USB. En effet l’étanchéité des prises existantes n’est pas fabuleuse selon Franz (et le lithium et l’eau ne font pas du tout bon ménage, je le sais car j’étudie les alcalins au travail…) du coup il préfère ajouter un boitier sur la batterie afin de ne pas prendre de risque. Je préfère refuser, simplement de peur de taper cette excroissance (l’accès au logement à batteries est parfois délicat sur le Jé Boat). C’est peut-être une erreur car je manipule 7 kg bien plus facilement que deux fois 22 kg… La mise en place est donc bien plus simple. Je demande donc le devis pour les deux modèles (Esox 80 et Esox 100) et je me décide très rapidement pour la 100 afin d’avoir un peu de marge. On parle ensuite du chargeur (direct emballé pesé) puis d’un déchargeur, accessoire bien utile : les batteries Li se stockent à environ 25% de leur charge maximale alors autant les amener à cette charge avec un accessoire qui le fait pour vous (j’ai l’impression que c’est « simplement » un petit radiateur avec un ventilo, Franz me l’a programmé à Clermont et je serai bien incapable de le refaire). Une fois amenée à ces 25%, la batterie est éteinte (l’écran de contrôle) et elle ne perd plus sa charge. Vous pouvez voir ce déchargeur sur la photo ci-dessous. A noter qu’un boitier sera bientôt disponible pour lui.

LBS2

Je parlais de l’écran (on le voit au centre en bas sur la photo), je trouve que c’est un vrai plus de savoir, en cours de pêche, où on en est de sa charge. Compte tenu des précautions (couteuses) nécessaires à l’expédition de batterie Li, une remise en mains propres est convenue pour le salon de Clermont. Je verse un (petit) acompte trois semaines avant et je me retrouve à payer le solde en direct sur le stand (par virement, c’est beau la technologie), une fois la batterie en mains. Malgré l’affluence sur le stand, Frantz prend un long moment pour m’expliquer de vive voix certaines choses. En particulier que compte tenu que la batterie « perd » environ 14% de ses capacités après 500 cycles, Frantz prend les devants en rajoutant 14% de modules d’entrée de jeu. Bref j’ai une 120 A qui est sensée correspondre à mes deux anciennes batteries plombs en terme de capacité. Pour … 7 kg !!! Dans mon cas, le poids est divisé par 6 environ (à performances égales) et le volume est divisé par 3 je dirai. Sur la photo on voit la batterie LBS au premier plan et une classique (pas chère du tout du tout… Au moment de la photo sa sœur était déjà partie à la déchetterie. Et oui ça s’achetait par deux ces bêtes-là…) au second plan. La photo en perspective n’est pas flatteuse pour la LBS mais les rapports de poids et de taille que j’ai donnés sont bons.

LBS1

Ce type de batterie est évidemment plus cher que les batteries Pb, mais pour ça je fais clairement le pari sur leur longévité, comparativement à mes anciennes batteries et je ne pense pas être perdant. Dernier avantage, le temps de charge qui est réduit comparativement aux batteries Pb. De ce que je sais sur les batteries Li (j’en ai pas mal utilisé en modélisme) mais je dis peut-être une bêtise, il n’est pas gênant (je veux dire que cela ne les détériore pas) de charger les batteries Li rapidement, ce qui n’est pas le cas avec les batteries Pb. Bref j’ai pris un chargeur qui fournit 20 A par heure et je suis sensé recharger ma batterie (vide) en 5 heures. Mais comme elle n’est jamais vide, il faut en gros 4 heures pour la remettre à plein. C’est également un gain également non négligeable comparativement au Pb puisqu’il me fallait 3 chargeurs et une grosse nuit (10 heures en gros) pour recharger mes 3 batteries correctement. Sans compter 3 prises électriques, ce qui n’est pas toujours évident en mobile-home (c’est ce qu’on loue à 4 copains quasi systématiquement) et comme c’était quasi la même chose pour le second bateau, on se retrouvait rapidement avec des rallonges et des multiprises partout. Top la sécurité !!!

Bref un contact vraiment intéressant et surtout fructueux ! Je vous ferai un retour d’utilisation un peu plus tard.

Sortie ouverture déconfinement

Posted in Fishing days, Mode test with tags , , , , , , , , on 29 mai 2020 by cannafish

Finalement on a été à la pêche… Pas la pêche dont on rêvait du tout, mais bon, pêche quand-même… Faut dire qu’entre le flou artistique consécutif au déconfinement (j’ai le droit de pêcher là, en fait non, pas en bateau ni en float mais du bord oui mais en fait non pas du bord dans les parcs…) et aussi du fait qu’on voulait faire une sortie entre potes (en respectant les 100 km pour tout le monde)… Bref on a perdu Fabien dans l’embrouille et on a choisi un endroit central entre l’Essonne du sud (Cédric et moi) et Orléans (Nicolas). Bref nous voilà sur le parcours privé des étangs de Botteaux un jeudi matin… Après un tour des plans d’eau, on se retrouve finalement vers 9h (aïe) sur l’étang 4 où il y a déjà deux barques (trois pêcheurs). On colle nos trois float-tubes à l’eau et en avant Guinguamp !

Cédric, comme à son habitude, reste près de son point de départ (en même temps il n’y a personne alors c’est pas idiot). Coco prend vers la droite (berge encore à l’ombre) et je vais à gauche (plein mitard). Après quelques tentatives au chatter, compte tenu des herbiers omniprésents je passe en topwater. S8 (Lucky Craft) et divers frogs (Deps Basirisky, Teckel, …). Je prends très rapidement quelques poissons de 30-40 cm au S8 et de jolies attaques de poissons de même calibre sur les frogs (non piqués). Tentative au jig dans une zone un peu plus encombrée et je retrouve Nicolas qui a fait des brochets non maillés (Megabass Vision 95, Reins Scape Shad 4.8) et vu de jolies perches. Je passe sur sa berge mais en me positionnant plus au large et en essayant de pêcher les couloirs d’herbiers (crank, lipless, jerk) sans aucun succès. Nicolas colle à la bordure derrière moi et au jig (Tiemco PDL Baitfiness Jig je pense, avec Reins AX Craw) il prend un poisson proche maillé !

PikeCocoBotteaux

On termine le tour ensemble et on rejoint Cédric qui nous dit avoir pris trois belles touches sur une zone extrêmement précise. Effectivement je prends un genre de touche à revenir mais sans réussir non plus à la concrétiser. Nicolas continue son parcours (en allant sur la berge par laquelle j’avais débuté) et je reste avec Cédric près de l’endroit où on est entrés. Passage à la frog Teckel « Honker » que j’apprécie bien (de mémoire ils ont quatre modèles et à ma connaissance trois d’entre eux ont été novateurs, du coup je les possède, fort logiquement… Bah quoi !? 🙂 ).

TeckelFROGS

Sur la photo on voit de gauche à droite le modèle Honker (deux sortes palettes métalliques imitation pattes de grenouilles), le modèle Sprinker (queue de shad) et le modèle Maracker (cavité métallique avec billes) en coloris Old Perch et Old Frog (enfin je crois…). Je fais pas de pub, j’ai pas le sentiment que ces trois modèles soient distribués en France. Le modèle classique l’est (par Lucky Craft nan ???) mais il n’a rien de spécial, à mon sens, contrairement à ces trois là… Petite information au passage : l’excellente firme nipponne OSP vient de collaborer avec Teckel pour faire un modèle, le « Drippy », type Sprinker mais il sera monté en texan si j’ai bien compris (et légèrement plus petit que le Sprinkle).

Revenons à la pêche, je commence à vous perdre avec trop d’infos… 🙂 Je commence à skipper (c’est-à-dire à faire des lancers « ricoché ») les deux pontons mais la femme de Cyril (je ne connais pas son nom), le propriétaire des étangs, arrive à ce moment là avec les enfants (sur un des pontons, elle doit pas avoir l’habitude de blaireaux qui skippent la moindre parcelle d’ombre encombrée… bon bah tant pis je ferai ça une autre fois 😀 ). Du coup je lance parallèle à la berge (en la longeant à environ 10 m) en direction de Cédric et en passant sur une épaisse couverture d’herbiers (au moins 20 m par 5 m) constituée d’herbes coupées et poussées par le vent sur d’autres herbes qui commencent à dépasser en surface. Les reflets métalliques lancés par les pattes du Honker me donnent confiance. Un poisson peut très bien entendre et voir ce délire d’assez profond dans la couverture végétale. Quelques premiers passages « lents » ne me donnent pas raison et je décide d’accélérer la cadence. Et au premier passage, une boule verte sort de l’eau pour rater mon imitation de grenouille. On se regarde avec Cédric, c’est très vert et vu le bruit on pense directement à un bass… Second passage un poil plus lent, même scénario mais cette fois je sens le poids du poisson que je ne parviens tout de même pas à ferrer. Cédric, la femme du propriétaire et moi sommes en transe. Troisième passage et là pas de soucis le suspect est intercepté. NAN MAIS C’EST QUI LE PATRON !!!??? Le combat est très bref car d’une part je suis pas en MH 😀 et d’autre part le poisson se retrouve empêtré dans un amas d’herbes, ce qui, je pense, le maintient calme. Bon dès qu’il est près de moi et que je lui enlève les herbes, ce n’est pas la même histoire 🙂 mais il se rend rapidement (pas le choix !). Je suis plutôt content de cette action avec un poisson que je pense à 80 cm et qui est validé par Cédric et la toise. Assez épais ça va, pour une première pêche ça me va bien.

pike80botteaux

On sortira de l’eau vers 11h, on piqueniquera en bavardant encore un peu (en respectant les distances coronavirusproof…) et retour maison tout de même bien cramés par ces deux petites heures sur l’eau. Les autres pêcheurs ne verront malheureusement rien de la matinée. 😦

A bientôt dans de meilleurs circonstances !

Matériel : canne Svartzonker « The Downsizer », moulinet Shimano Curado 301E, tresse TUF-line et bas de ligne Varivas 70 Lbs. Leurre : Teckel Honker coloris Old quelque chose.

Sélection Illex 2020

Posted in anims, Mode test, revue de presse with tags , , , , , , , , , on 14 mai 2020 by cannafish

Encore moi ahahah !

Je voulais aujourd’hui vous présenter quelques produits présents au catalogue Illex 2020 et qui méritent selon moi votre attention. Attention je ne parlerai pas nécessairement seulement des news 2020. Ce qui est frappant pour moi au premier abord, c’est, mis à part la qualité des produits (la plupart conçus par Seiji Kato), l’incroyable pertinence des coloris proposés.

– Block Ripper 48 MR. J’en parlais dans Culture Fish 113, ce petit crank est vraiment polyvalent. 48 mm pour 8,5 grammes, il descend à environ 1m20. Il a vraiment une bonne bouille. Bruiteur, de magnifiques coloris sont proposés. En achetant deux coloris de celui-ci (pas simple, il est visiblement dur à trouver tellement il plait !!!) et deux du Mush Bob 50 MR (silencieux) vous serez parés sur des fonds de 1m50. Perches et black-bass sont les premières cibles, mais un brochet ne les refusera pas…

 

– TN version Trigon. Le TN est un grand classique. Compact et avec un faciès facilement reconnaissable avec sa « mâchoire » métallique, il a été décliné en de nombreuses version (50, 60 et 70, différentes sonorités et matériaux, … Je viens de vérifier mes boites j’en ai une bonne dizaine de différents modèles !). Le modèle Trigon se différencie par une excroissance (un lest fixe additionnel) positionné sous la mâchoire. Mais ça n’en change pas le look, en un coup d’œil on reconnait que c’est un TN ! Il permet de pêcher plus profond tout en permettant au leurre de continuer à travailler (un TN classique ne nagerai pas aussi bien s’il était proposé aux mêmes profondeurs). La taille étant identique, on obtient une compacité extrême. 18,5 grammes pour le Trigon 60 et 31,5 grammes tout de même pour le 70 mm. On pense naturellement aux grands lacs de barrage (je viens de Corrèze et ça descend fort là-bas…), aux fosses en fleuves ou encore aux grands lacs comme Orient (j’ai pas mal testé le chenal il y a quelques années, hélas sans grand succès. Peut-être simplement que les leurres que j’y descendais y nageaient mal !?).

– Flat Tricoroll 45 S. J’avais acheté deux Flat Tricoroll 50 S à leur sortie il y a deux ans mais ils conviennent assez mal aux eaux de première que je pêche. La taille 45 mm (3,7 grammes) devrait mieux m’aller. Le coloris Millevaches est un must have à mon sens ! Normal pour un type qui vient du pied du plateau de Millevaches, que je n’ai hélas pas assez pêché !

FlatTricoroll45Millevaches

– Tricoroll Ryushin 53 SHW : leurre compact (4,6 grammes) pour pêcher un peu plus creux (profond), je signe ! Dans la gamme de coloris proposés, pour moi ça sera un UV Secret Tennessee !

Tricoroll53SHWSecretTennessee

– RT Vairon et RT Spawning Vairon : des coloris également incroyables et indispensables pour traquer les farios… Le premier est proposé en particulier pour le Tiny Fry 50 SP (un classique de chez classique encore) et le second pour les Tricoroll 47 HW.

– Riser Bait 007R et 008. Un leurre très simple d’utilisation qui plait aux pêcheurs et à l’action imprévisible qui plait aux carnassiers. Le petit frère, le 004, est aussi à avoir.

– Fivoss : une écrevisse engageante avec un panel de coloris intéressants !

Fivoss

– MayFly 2 pouces ! La MayFly 2,6 pouces a été un gros carton et je pense que ça petite soeur va encore mieux cartonner.

MayFly2

– famille Dunkle, à ne plus présenter tellement elle fait un malheur depuis sa sortie. On ne pensait pas qu’un renouveau dans les gros shads soit possible après les ventes incroyables de Dexter Shad (et les gros poissons pris avec !) mais l’équipe Jackall/Illex en a visiblement encore sous le pied. La taille 9 pouces est une belle addition aux tailles existantes (5 et 7). Perso j’aime bien la couleur Aggressive  Blue Gill (ci dessous).

Dunkle9BlueGill

– Enfin les John Weight, astuce impeccable (système de clip) pour ajouter du poids (4, 7, 10 ou 14g) à un swimbait par exemple. Le design en forme de grenade est particulièrement vendeur à mon sens. Le poids indiqué dessus est un vrai plus pour les pêcheurs peu organisés (et ce n’est pas mon cas !!!).

JohnWeight

Report en retard fin octobre 2019

Posted in Fishing days, Mode test on 12 mai 2020 by cannafish

Petit retour sur une sortie fin octobre avec les copains en lac de barrage. Objectif multi espèces et on espère même toucher un ou deux bass.

Avec Nicolas on arrive avant Fabien et Eric, avec le Jé Boat. Les copains seront sur la Quickzilver d’Eric. On récupère rapidement les clés du mobile-home et on part en prospection vers un nouveau barrage (aussi pour ne pas pourrir les spots qu’on veut pêcher avec les copains). On met à l’eau (pas simple, j’appréhende la sortie car ce n’est pas vraiment une mise à l’eau…) vers 17h30, on a 1h30 avant la tombée de la nuit. On prospecte un peu à l’aveugle, ne connaissant vraiment rien du secteur. La seule info qu’on a c’est qu’on ne peut pas utiliser le thermique donc le repérage se fait lentement (et en pêchant) au moteur électrique. J’alterne crank et jig, Nicolas fait aussi tourner les leurres et les combos. Sur la fin de cette courte partie, au popper, Nicolas sort un petit bass. Seul poisson vu… La sortie de l’eau est un peu compliquée, comme attendue…

20190927_184755

On rentre au logement et on attend les potes qui finissent par arriver vers 22h. Un repas, quelques bières et discussions et tout le monde au lit…

Le lendemain on pêche le lac principal. Il fait froid alors on est pas super pressés… J’ai appris entre temps que la pêche n’est pas folle du tout depuis deux ou trois semaines après des périodes incroyables sur les perches moyennes. On réalisera quand même un grand chelem des carnassiers présents sur le spot. Perches, silure, brochet, bass et même un petit sandre. Perso, sur la journée j’ai pêché au crank (qui m’a rapporté perches et le petit sandre), au Divinatör (un brochet) et au jig (2 ou 3 bass modestes).

Coco fera un poisson très valable, à savoir un bass, au crank !

20190928_165105

Eric fera un silure à la 3D Trout de mémoire.

71172203_2602657616463199_9085856181993340928_n

Fabien fera quelques perches aussi. On a eu quelques moments vraiment très étranges avec des chasses de perches vraiment insaisissables. En effet ces chasses étaient très régulières (disons toutes les 30 secondes) mais aussi vraiment très espacées (au moins 50 mètres entre deux chasses consécutives, qui plus est avec un vent très soutenu) et nous n’avons pas su trouver ce qui les motivait. Enfin on a bien vu des ablettes ou gardonneaux de 7-8 cm se faire dégommer par des perches de toutes tailles (certaines très belles, on voyait les dos), mais les boites y sont passées sans aucun résultat !!! On n’avait vraiment jamais vu ça.

Conditions dures, peu de poissons mais toujours super sympa de revoir les potes pendant deux jours !!!